+ Toutes les playlists

21 nouveaux restos à essayer dans les prochaines semaines

Crédit photo : Christine Plante / Sophie Ginoux / Stéphane Lajeunesse / Marie-Claude Di Lillo
21 nouveaux restos à essayer dans les prochaines semaines
 
Nos critiques culinaires n’ont pas chômé durant les dernières semaines!  Et puisque le beau temps est arrivé, on te conseille d’essayer ces 21 restaurants très prochainement!  Plus d’excuses pour ne pas sortir et ouvrir tes horizons!
 
Crédit photo: Christine Plante 

«La spéciale Paolo est un MUST. Et pour cause, ça faisait 20 ans que le chef servait cette savoureuse recette à ses amis, ça a donc été un naturel de l’intégrer au menu de son tout premier resto à Montréal. Son secret ? De la sauce à la viande, du bacon, de l’origan et DU MIEL, ce qui donne un joyeux mélange sucré-salé. Au sortir du four, elle semble un peu grasse, mais se révèle ô combien gourmande.» Lire la critique complète pour plus de détails.


La Pêche aux moules
Crédit photo: Sophie Ginoux

«La moule poutine au menu, qui mêle des moules décortiquées avec des frites, du fromage en grains, de la sauce à poutine, du chorizo et des champignons est nettement plus convaincante. Savoureuse, réconfortante, avec un beau mariage de moules et de chorizo, c’est vraiment l’assiette à commander sur place.»Lire la critique complète pour plus de détails.


Chez Lavigne
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

«Le premier plat : carottes fanes rôties. La présentation est très soignée, c’est un point que j'ai remarqué toute la soirée. Le goût est légèrement fermenté et me rappelle un peu le maïs ou le blé. Les feuilles de carotte sont rôties quoiqu’un peu fibreuses. La laque au miel ajoute une touche de sucré et le crumble au café ajoute de la texture au plat. Très bon! Et le vin tchèque (Nestarec) avec un léger goût d’allumette, un côté floral et une petite pointe de miel est parfait avec ce plat.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Kitchen Galerie
Crédit photo: Sophie Ginoux
 
«Les classiques, c’est bien, mais les créations aussi. Alors, je choisis sur la carte des propositions du jour, inscrite sur un grand tableau noir, une brandade de morue. Servie froide, ce qui surprend un peu, elle est accompagnée de crevettes pochées dans le court-bouillon. De pleurotes grillées, de sauce vierge, d’un peu de verdure et de mousse de bloody caesar. Un bon plat encore une fois, même si la brandade aurait peut-être été plus goûteuse tiède et que la mousse n’apporte pas grand-chose à l’assiette. Question de goût, me direz-vous.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Pier 66
Crédit photo: Christine Plante
 
«Tout ce qu’il manque à ce magnifique endroit décoré avec beaucoup de goût à la New Yorkaise, c’est une terrasse. Mais avec le retour des beaux jours, la grande baie vitrée donnant sur la bouillonnante rue Bernard fera tout aussi bien l’affaire. S’y dérouleront de joyeux apéros en compagnie de quelques amis, d’un bon verre de chardonnay et de petits éperlans frits… Oh oui.» Lire la critique complète pour plus de détails.
 
Crédit photo: Sophie Ginoux
 
«Le second service arrive sous la forme d’un ragoût dans lequel moules, chou, sauce tomate et brandade de morue se mêlent. Une nouvelle fois, l’approche est intéressante, mais il y a un manque d’équilibre entre le chou, omniprésent, et les rares moules qui sont censées être au centre de ce plat. La brandade de morue est elle aussi presque inexistante, ce qui est dommage, car elle apporte réellement un plus à la recette.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Café Ricardo
Crédit photo: Christine Plante 

«Le plat de gravlax est fabuleux. Mon coup de cœur perso, avec une salade bien fraiche, craquante, des morceaux de gravlax fondants et surtout, surtout ces petits beignets qui n’ont l’air de rien, mais qui sont moelleux et parfaits pour compléter le profil des saveurs et des textures de ce plat gagnant. Vraiment succulent.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Pinokio
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

«Le deuxième bémol survient avec les bouchées. Le tartare de bœuf manque de sel, d’un peu d’huile et la ciboulette est beaucoup trop présente. Les pâtes au veau souffrent du même manque d’assaisonnement. On peut voir le potentiel du plat lorsqu’on goûte le tout avec du parmesan, mais malheureusement, il n’y a pas assez de celui-ci pour compenser le manque de sel et autres aromates! Lorsque le manque d’assaisonnement a été soulevé au propriétaire, je n’ai pas eu l’impression que ce commentaire a été pris en considération, et ce malgré l’unanimité dans mon groupe du manque d’assaisonnement.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Arte & Farina
Crédit photo: Sophie Ginoux
 
«Avec un tel duo à sa tête, la boulangerie Arte & Farina ne pouvait demeurer inconnue très longtemps. On va donc y chercher de délicieuses panettone, mais aussi bien d’autres gourmandises italiennes salées et sucrées. Vu qu’il y a quelques places le long d'un charmant mur de briques pour manger un bout sur place, je choisis de goûter la sacro-sainte pizza et sa version calzone. Quel bonheur! La pâte, assez épaisse, est presque aérienne, la sauce tomates est divine et les ingrédients placés dessus sont frais et de grande qualité.» Lire la critique complète pour plus de détails.


155 fahrenheit
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse
 
«Le plat de choux de Bruxelles arrive en premier. Les choux, frits et poêlés, sont servis avec une sauce buffalo, une sauce de fromage bleu et des copeaux de fromage asiago. La sauce buffalo est piquante au point de masquer le goût du fromage bleu et des choux. Le fromage asiago ajoute une bonne dose de sel à un plat qui est déjà plutôt fort en sodium. Avec un peu moins de sel, c’est un plat que je n’hésiterais pas à reprendre.» Lire la critique complète pour plus de détails.


VENICE MTL​
Crédit photo: Christine Plante

«Les POKE (prononcer « pow-qué ») sont un peu comme de petits sushis servis dans un bol. Nous avons choisi celui au thon qui s’est avéré vraiment délicieux. On dénombre plusieurs saveurs, textures et couleurs qui se relaient la vedette et qu’on peut agencer à sa guise et selon ses envies. Le poisson est d’une fraîcheur irréprochable et l’ensemble passe le test.» Lire la critique complète pour plus de détails.
 


Bistro Fado
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse
 
«Le loup de mer est servi avec des carottes et des patates rôties au four et du rapini poêlé. Le poisson est d’une fraîcheur exemplaire et il est cuit à la perfection. La peau est craquante, la chair est tendre et elle fond dans la bouche. Le seul bémol, les carottes sont légèrement brûlées.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Le Diplomate
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse
 
«Malgré qu'il s'agit de leur menu « bar snack » c’est un des meilleurs repas que j’ai mangés ! Ils viennent tout juste d’embaucher un sous-chef pour les aider, le menu complet ne tardera pas. Et j’ai très hâte d’aller en faire l’essai! Allez-y pendant que ce resto est un peu sous le radar, d’ici quelque temps, il sera difficile d’y avoir une réservation!» Lire la critique complète pour plus de détails.


La Closerie
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

«Le feuilleté d’épinard arrive en second. Accompagné d’une sauce crème et chèvre. Le goût de beurre du feuilleté est présent et les épinards sont poêlés à la perfection. La carte varie régulièrement et c’était une des entrées du jour. Pour 6$, c’est difficile de reprocher quoi que ce soit à ce plat qui est bien fait. L’utilisation d'une réduction de balsamique me laisse dubitatif...» Lire la critique complète pour plus de détails.


Bombay mahal Express
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse
 
«L’endroit sur Ste-Catherine coin Guy est assez petit.  Anciennement le fortune dumpling & bubble tea, la configuration est faite sur le long. On entre directement au comptoir, on commande ce qu’on veut, on prend le plateau et on s’assoit à une des quelques places. Le comptoir, similaire à une cafétéria, suggère quelques currys à la viande ainsi que des plats végétariens. On vient ici surtout pour un thali, petit plateau en métal offrant la possibilité de gouter à 2-3 plats.» Lire la critique complète pour plus de détails.
Crédit photo: Sophie Ginoux 

«Mais le clou du menu vient juste après, avec tout d’abord une guédille de homard avec une twist latine, puisqu’on trouve du jicama (navet mexicain) et du chipotle dans la préparation. Et mon coup de cœur va sans conteste au ceviche de loup de mer, parfaitement coupé au couteau et marié à une sauce péruvienne du nom d’agi amarilla (citron, lime, coriandre, oignons, piments jaunes et huile d’olive) et de morceau de chayotte, de la famille des cactus. En bouche, l’élégance du loup de mer demeure, le chayotte apporte une belle texture, et l’appareil est frais et équilibré. Un vrai hit.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Fumoir Rub
 Crédit photo: Stéphane Lajeunesse
 
«Le menu a beaucoup de choix pour une place à BBQ. Je suis toujours un peu inquiet de voir un menu aussi volumineux lorsqu’il s’agit de ce genre d’établissement. La vaste majorité des très bons BBQ font très peu de choses, mais les font TRÈS bien. Après avoir scruté à la loupe le menu, mon partenaire de repas et moi avons opté pour l’assiette texane à partager ainsi qu’une demi-portion de côtes levées de bœuf.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Provision 1268
Crédit photo: Christine Plante

«Quelques redondances d'un service à l'autre, mais dans l'ensemble c'est un menu très bien construit. On passe des légumes frais au début aux saveurs de plus en plus complexes des gnocchis maison - un peu lourds mais parfaitement accompagnés de chips de rattes et de champignons poêlés. On enchaine sur une assiette d'agneau qu'on a dévorée avec enthousiasme avant de conclure sur un dessert sublime, à la fois crémeux, croquant, vif, et champ lexical oblige, cochon.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Les 400 Coups
Crédit photo: Sophie Ginoux
 
«Pour découvrir la cuisine d’un chef, rien de mieux que de se laisser guider par ce dernier. Jonathan Rassi a donc décidé de m’apporter, pour débuter mon repas, une salade composée de petites tomates et de fraises vertes de M. Legault, d’un espuma de chèvre Tournevent, de pois fourragés macérés dans une vinaigrette à la cameline, de graines de cameline torréfiées et d’huile d’estragon. En bouche, je savoure un mariage de saveurs franches, de fraîcheur et de subtilité, avec un petit côté soyeux apporté par l’espuma. Magnifique.» Lire la critique complète pour plus de détails.


Otto Yakitori
Crédit photo: Stephane Lajeunesse
 
«Le premier plat à arriver était le age nankotsu : os souple de poulet frit. Il s'agit du genou du poulet qui est frit. La texture du cartilage et de l'os est assez déroutante pour moi. C'est caoutchouteux et croquant en même temps. La friture est bonne et bien assaisonnée et la sauce ponzu (soja et yuzu) apporte une touche de fraicheur.» Lire la critique complète pour plus de détails.
Crédit photo: Marie-Claude Di Lillo
 
«Gros coup de cœur pour un plat un peu plus santé, mais tout aussi délicieux et, surtout, très original : la salade Gordo. Faite de chou frisé, de carottes crues, de rondelles de radis, de tomates cerise, de tranches d’avocats, de coriandre fraîche, de grains de pomme grenade et de graines de citrouille, auxquels on a jouté une délicieuse vinaigrette de jus de lime, elle est si rafraîchissante !» Lire la critique complète pour plus de détails.
   
Bon appétit!