+ Toutes les playlists

Le Diplomate: gastronomie avec vue sur quincaillerie

Il y a souvent un petit quelque chose qui chicote par rapport à un restaurant. Parfois c’est la configuration de la salle, parfois le bruit et d’autres fois, la nourriture. Pour le Diplomate, je dirais la localisation. Situé sur Beaubien Ouest, en face du Home Depot, ce n’est pas exactement exotique ni « in » comme endroit…

MAIS, j’ai un gros coup de cœur pour TOUS les restaurants qui ont un comptoir donnant sur la cuisine. Et ici, c’est quasiment 90% du resto qui donne sur la cuisine! Assis au comptoir par un beau jeudi soir de printemps, ma partenaire de resto et moi avons testé le menu.

Après une mise en bouche d’huîtres New England Bay au beurre scotch, nous avons débuté avec un plat de crabe des neiges. Servi comme une salade, le crabe est mélangé avec une pâte de curry, du labneh, du jus de lime, du gingembre et de la menthe. C’est frais en bouche et la menthe est juste assez présente. Le labneh apporte une belle acidité et le craquant du sel ajoute de la texture. Le curry est un peu absent même s’il apporte un petit peu de piquant. L’épinard est un beau véhicule pour manger la salade de crabe.

Vient ensuite mon premier coup de cœur : le calmar. Cuit sous vide avant d’être grillé à la torche. C’est le calmar le plus tendre que j’ai mangé à vie! Apprêté avec du lait de coco et du gochujang (sauce coréenne épicée) le mélange est parfaitement harmonieux et juste assez piquant. L’aneth et la mayonnaise aux œufs tobiko complètent ce plat parfait!

L’utilisation des patates et du bacon avec du thon peut paraitre déjantée, mais ceci fonctionne assez bien. Une pâte constituée de crevettes, sucre de palme, chili, citronnelle, gingembre et oignon accompagne très bien le thon cuit en tataki.

Le plat de canard lui, est moins convaincant. Fumé à la façon d’un jambon, il est ensuite coupé en petits morceaux. Du céleri, de l’aneth, des arachides grillées et une sauce au citron complètent le tout. L’acidité du citron jure un peu avec le canard et les arachides, légèrement trop grillées, apportent un goût très âpre. Il manque un élément sucré et suite à une discussion avec Aaron, faute de disponibilité, il manquait des baies pour compléter le plat.
Le deuxième coup de cœur : le filet mignon. Cuit sous vide, crouté avec de la cendre de céleri-rave et ensuite poêlé. Un genre de cake croustillant à base de farine de riz et de céleri-rave donne de la texture au plat. Du basilic thaï pourpre complète le plat. L’amertume de la cendre, la tendreté du filet mignon et le côté plus craquant du cake, impeccable! Genre de plat qu’on veut manger sans retenue. On en redemande!

Pour dessert, c’est une création de Kyle, partenaire de cuisine de longue date d’Aaron. Semi-freddo au fenouil, mousse de rhubarbe et gin, poudre de camelina. Comme je n’aime pas les desserts sucrés, ceci tombe un peu dans mes cordes. Le goût du fenouil est délicat et l’acidité de la rhubarbe est bien pinçante. Le camelina apporte un goût trop funky pour moi. Un goût qui s’apparente au chanvre. Intéressant et déroutant, mais que je prendrais sans le camelina!

Malgré qu'il s'agit de leur menu « bar snack » c’est un des meilleurs repas que j’ai mangés ! Ils viennent tout juste d’embaucher un sous-chef pour les aider, le menu complet ne tardera pas. Et j’ai très hâte d’aller en faire l’essai! Allez-y pendant que ce resto est un peu sous le radar, d’ici quelque temps, il sera difficile d’y avoir une réservation!
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

Le Diplomate
129 Beaubien Ouest