+ Toutes les playlists

Nelly : un film poignant pour toutes les femmes

Crédit photo : Capture d'écran Youtube
Nelly : un film poignant pour toutes les femmes
Le très attendu film Nelly de la réalisatrice Anne Émond (Les êtres chers, Nuit #1) n’a rien d’un long-métrage biographique classique. Loin de là même. C’est un film librement inspiré de la vie d’Isabelle Fortier (mieux connue sous son nom d’artiste Nelly Arcan) qui mélange réalité et fiction avec brio !
 
Tout au long du film, on découvre petit à petit quatre personnalités différentes de Nelly. L’amoureuse toxique nous fait vivre des moments très intenses, parfois difficiles à voir. On comprend que l’amour fait mal. La Putain, elle, nous présente des scènes dures, parfois violentes, qui nous ramènent à la première œuvre de Nelly, le roman Putain, qui a connu un succès fulgurant en 2001. Quelque part dans le film, on rencontre aussi La Star. Cette facette de personnalité nous fait comprendre l’étrange relation que Nelly (ou toutes autres personnalités féminines qui sont parties beaucoup trop tôt de façon tragique) avait avec les médias, la célébrité. On comprend un peu mieux le chaos dans la tête de Nelly. Finalement, l’Écrivaine, et non la moindre, celle qui ficèle l’ensemble des personnalités, celle qui nous plonge dans la tourmente qu’est de jongler avec toutes ces facettes dans un corps fragile.
 
Le film de Anne Émond ne présente pas une finale claire où tous les secrets de la vie de Nelly sont dévoilés. On ne sort pas de la salle de cinéma en disant « je comprends, je sais pourquoi Nelly Arcan a décidé de mettre fin à ses jours le 24 septembre 2009 à l’âge de 36 ans». Les grands mystères de sa vie restent non-résolus et le resteront fort probablement toujours. On quitte le cinéma troublé, un peu choqué, mais profondément attristé par la détresse flagrante de cette femme, la grande solitude dans laquelle elle vivait ainsi que les angoisses qui l’occupaient.
 
Écrire une fiction fortement inspirée de la vie d’une femme récemment disparue n’est certainement pas une tâche facile. Anne Émond a toutefois réussi son pari ! Et que dire de Mylène Mackay qui interprète le plus important rôle de sa carrière jusqu’à maintenant. L’actrice est excellente. Son jeu est remarquable. Elle transperce l’écran. Chapeau!
 
Bref, Nelly est certainement un film à voir. Que vous ayez lu l’ensemble de l’œuvre d’Isabelle Fortier ou non, ce film vous interpellera d’une manière ou d’une autre, car après tout, c’est de la femme dont il est question. De sa complexité, sa beauté, sa pureté, ses émotions. On a tous un peu de Nelly Arcan en nous.
 
Nelly, en salles le 20 janvier 2017.