+ Toutes les playlists

Le meilleur et le pire de la Plaza St-Hubert

Célèbre pour sa coquette marquise de verre, la Plaza abrite beaucoup plus que des magasins de chaussures informes en vente à 50% et des boutiques de robes de mariée qui scintillent démesurément. Tour d’horizon du meilleur comme du pire.
 
Le meilleur
 
L’Armoire à glaces
6220, rue Saint-Hubert
 
Ouverte depuis deux ans, L’Armoire à glaces est reconnue pour ses multiples choix de glaces artisanales faites maison. Plus récemment, ce sont ses copieux grilled cheese gourmets qui ont perpétué sa renommée.

Crédit : Viginie Tardif
 
Bar Le Vestiaire
6634, rue Saint-Hubert
 
Avec plus de 50 bières de microbrasseries, Le Vestiaire s’impose comme le bar branché le plus prisé de la Plaza. L’exiguïté de l’endroit est largement compensée par une ambiance chaleureuse/bon enfant.


Crédit : Le Vestiaire
 

Atmosph’air sur la Plaza
9 au 13 juillet 2014
 
La verrière brille de mille feux chaque été lors de la grande vente de trottoir musicale Atmosph’air. La programmation de la 5e édition sera dévoilée en juin, et on croise les doigts pour le retour de Canailles, qui avait galvanisé la Plaza deux ans plus tôt.

 Crédit : Denis Romanoff
 
Le Roi du smoked meat
6705, rue Saint-Hubert

Repaire incontestable de boustifaille nocturne, le Roi du smoked meat fête cette année son 60e anniversaire, soit l’âge moyen de ses charmantes serveuses incroyablement patientes. Merci d’exister.


Crédit : Midnight Poutine

Autres arrêts incontournables :
Lozeau (6229, rue Saint-Hubert ) – lieu de culte du photographe
Belle et Rebelle (6321, rue Saint-Hubert) – boutique tendance de vêtements proprets signés par des designers québécois
Raffin (6330, rue Saint-Hubert) – librairie indétrônable fondée il y a 84 ans… de quoi faire sourciller le Renaud-Bray juste en face
Dracolite (6370, rue Saint-Hubert) – antre de produits médiévaux haut de gamme pour step up votre game à la prochaine bataille de Bicolline
 
Le pire
 
L’allure défraîchie des commerces
 
Les belles années de la Plaza appartiennent au passé, et la devanture de ses commerces nous le rappelle constamment. Les teintes/jeux de couleurs sont effarants. 

Crédits : Olivier Boisvert-Magnen
 
L’obsession pour la « mode »
 
Beaucoup de commerces essaient d’être tendance en mettant l’accent sur des termes à la mode pour capter notre attention. Leur stratégie échoue gracieusement.


Crédits : Olivier Boisvert-Magnen

Les noms de commerces douteux

Le choix a été difficile, mais voici les plus marquantes appellations commerciales de la Plaza :




Crédits : Olivier Boisvert-Magnen

Par-dessus tout, la Plaza se distingue par son ouverture au monde. Un exemple à suivre.

Crédit : Olivier Boisvert-Magnen

Le meilleur et le pire de la Plaza Saint-Hubert est la dernière édition de notre chroniqueur urbain. Lire ses autres virées: Côtes-des-Neiges, Parc Extension, Ahuntsic