+ Toutes les playlists

Vivalia: un nouveau bistro avec options véganes pas tout à fait au point

Crédit photo : Stéphane Lajeunesse
Vivalia: un nouveau bistro avec options véganes pas tout à fait au point
Malgré le nombre de restos dans le Vieux-Montréal, il n’y a pas plénitude d’endroits qui offrent des plats non seulement bio, mais aussi, avec des choix 100% végétaliens. C’est dans l’optique de faire l’essai du menu 100% végétalien que j’ai visité le bistro Vivalia.

Beau petit local avec une belle luminosité, quelques tables et un comptoir du style prêt à manger. À noter que le Kombucha est offert en fût. Très belle touche! En plus d’avoir un menu fixe et un bar à salade, ils ont aussi des menus du jour.



Le tempeh poulet au beurre végétalien était offert au menu du jour. On goûtait la base de tomate et la sauce était légèrement épicée. Comme il n’y avait ni beurre ni crème, la sauce était un peu granuleuse. Pas déplaisant, mais pas tout à fait lisse comme texture. Le goût du tempeh était présent, comme tous les plats de tempeh que j’ai mangés dans ma vie. Pas près du poulet au beurre, mais bon comme plat. Le bât blesse un peu du côté kale et quinoa. Dans les deux cas, ceux-ci étaient cuits plutôt simplement. Le quinoa était fait à l’eau sans aucun autre aromate. Idem pour le kale. Il y avait un peu d’assaisonnements dans le kale, mais ça goûtait simplement le kale. En revanche, le samosa végétalien était vraiment parfait! Belle texture sur la pâte et l’intérieur, à base de pomme de terre, de coriandre, de cumin et de curry était franchement top! La sauce à la menthe était un complément parfait pour le samosa.



Le shawarma au poulet avec mayo à l’ail était un peu décevant. Il manquait un peu de goût et surtout la mayo manquait d’ail! Au point de se demander s’ils s’étaient trompés de sauce. Chapeau par contre pour le carré à la lime et au coconut. Dessert parfaitement fait et très bon! Belle croûte dense et l’appareil à la lime était suret et juste légèrement sucré. Le coconut apportait une petite touche de parfum qui complétait très bien l’ensemble.



Le chili végétarien était unidimensionnel. On goûtait un peu de chaleur de la poudre de chili, mais rien d’autre. Certes, l’oignon frit apportait un peu de goût et de texture, mais il manquait d’épices et d’aromates pour développer plus de saveurs à un plat qui n’en manque pas habituellement! Le wrap était correct, sans plus et sans surprise.

On constate que la qualité ainsi que la fraîcheur des ingrédients sont au rendez-vous. C’est dans l’élaboration des plats que ça se complique. Le consensus autour de la table était que les plats manquaient de saveur, de profondeur. Nous avons mangé santé et ça goûtait santé… Non seulement c’est possible, mais on se doit de faire plus avec des ingrédients de cette qualité. Manger santé ne devrait pas être synonyme de manger avec peu de goût. Voici votre prochain défi chef, développer plus de profondeur à vos plats, car pour ce qui est des ingrédients, vous y êtes déjà!
 
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

Vivalia
286 rue Notre Dame O.