+ Toutes les playlists

10 films à voir au cinéma en août!

Crédit photo : The Tribe
10 films à voir au cinéma en août!
Août et son annonce de la fin de l’été. Au moins, côté cinéma, on s’en sort déjà mieux qu’avec le mois de juillet assez bof. Y'a Guy Ritchie qui arrive avec son cool The Man from U.N.C.L.E., Jonathan Demme qui fera suite à l’affiche douteuse de Meryl Streep en rock star et tentera de nous arracher les larmes avec Ricki and the Flash, Zac Efron et son chest dans un film de DJ bonbon We Are Your Friends et plus près d’ici, Ricardo Trogi et son Mirage, histoire du monde de la quarantaine. De notre côté, on te propose 10 films à voir dans le noir d’une salle de cinéma. T'en as pour tous les goûts.  

1. The Tribe

Objet de cinéma hors du commun. Un film interprété par des sourds sans sous-titrage. L’interprétation du récit se fait selon ta perception. Le regard devient plus attentif. Tes oreilles se font englober par l’ambiance sonore du vide des voix. Un nouveau dans un lycée et son parcours pour se faire accepter dans la bande des mauvais garçons de l’école. La déchéance du parascolaire. Violence. Prostitution. Argent. Perte de contrôle. Expérience visuelle pour public averti. Il y a cette ascension du haut mal qui s’incarne lentement dans le corps du personnage principal. Tout est sujet à la contemplation. Une série de plans-séquences qui s’enchaînent pour te donner un gros coup poing sur la gueule. Tour de force pour le réalisateur Miroslav Slaboshpytskiy. (7 août)

2. Fantastic Four

Un classique de Marvel revisité sans Jessica Alba et Chris Evans (voir précédentes versions). L’équipe des Fantastic Four se présente à nous sans pouvoirs. Période pré-transformation en super-héros de la planète. Un univers parallèle est découvert. Les jeunes téléportés subiront le choc de la nouvelle atmosphère, transformant à jamais les quatre intrépides. Maîtres de nouveaux pouvoirs, ils devront apprendre à les contrôler. Leurs forces seront réunies pour protéger l’humanité, dans un combat contre Dr. Doom (Toby Kebbell), l’ennemi qui fût jadis l’ami. Réalisé par Josh Trank, même gars qui nous avait proposé le très bon Chronicle. Miles Teller (Whiplash) en Mr. Fantastic, Kate Mara (House of Cards) est La Femme Invisible, Michael B. Jordan (Chronicle) est La Torche et Jamie Bell (The Adventures of Tintin) en La Chose. (7 août) 

3. Straight Outta Compton

Un biopic sur N.W.A. L’avant succès, les vies de Ice Cube (O’Shea Jackson Jr., aussi fils de Ice Cube), Dr. Dre (Corey Hawkins) et Eazy-E (Jason Mitchell) jusqu’à leur ascension et inévitablement la dissolution du groupe. Film qui carbure aux beats de rap avec une trame narrative guidée par le flow des chanteurs. De leurs débuts à leur rencontre déterminante avec Jerry Heller (Paul Giamatti, qui revêt le toupet) qui les mènera au succès. Fuck tha Police et son hymne contestataire. Le miroir malaisant d’une société américaine qui impose et subit son racisme. Le milieu du rap et ses combats. La musique pour se vider de la haine avec l'approche aggressive d’un rap qui défend les opprimés. L’héritage musical laissé par N.W.A. Réalisé par F. Gary Gray. Ice Cube et Dr. Dre en habits de producteurs. Boyz-n-the-hood. (14 août) 

4. Turbo Kid

Le film qui vient de faire un arrêt par Fantasia, s’amène sur nos écrans. Beaucoup de bon déjà pour Turbo Kid, qui est passé par Sundance et a remporté le prix du public à SXSW. Film québécois tourné en anglais par l’équipe de Roadkill Superstar (François Simard, Anouk Whissell, Yoann-Karl Whissell). Monde futuriste imaginé comme on l'aurait fait dans les années 80 (le futur ici prend lieu en 1997). The Kid, aka Turbo Kid (Munro Chambers), rencontrera les charmes d’Apple (Laurence Leboeuf), fille aux cheveux de cendre rosée qui se refuse au pessimisme. Apple kidnappée par Zeus (Michael Ironside), homme qui règne sur le contrôle des eaux. Turbo Kid devra voler au secours de sa flamme. (14 août)

5. La Isla Minima

True Detective version espagnole. Deux détectives (Raul Arévalo et Javier Gutiérrez) se retrouvent sur les traces d’un tueur en série. Deux hommes de milieux très différents. Deux dynamiques qui créent des flammèches. Un meurtrier qui choisit la fille adolescente comme victime. Les conflits intérieurs des inspecteurs mis de côté pour former une équipe plutôt que de la diviser. Les années 80 et un fond d’air post-Franco. Un film d’Alberto Rodríguez qui s’en est sorti avec bon nombre de récompenses, dont celle du meilleur film espagnol. (14 août)

6. Le journal d’un vieil homme

Bernard Emond (La Neuvaine), qui adapte Anton Tchekhov. La rencontre entre ces deux univers semblait tracée. Emond carbure à la délivrance de la douleur humaine. Nicolas (Paul Savoie), un médecin atteint d’une maladie incurable. Le drame d’une mort annoncée et la perspective du présent. Remise en question. Confrontation brute des émotions vivantes. Marié et malheureux, il lui reste Katia (Marie-Ève Pelletier), sa fille adoptive de 30 ans, qui broie dans le mélancolique. Pour le temps qu’il lui reste, Nicolas tentera de compléter le sens de sa vie et de celle qu’il aime. (21 août)  

7. Queen of Earth

Drame psychologique qui frôle l’horreur, pensé par Alex Ross Perry (Listen Up Philip), qui dévoile son amour marqué pour le cinéma des années 70 - une bande-annonce hommage à l’époque qui renvoie aux atmosphères de films comme Picnic at Hanging Rock de Peter Weir ou Persona d’Ingmar Bergman. Du soleil, de la nature, deux filles. Une escapade en forêt entre Catherine (Elisabeth Moss) et Ginny (Katherine Waterston), deux meilleures amies. On revit le passé, les amours manqués et on se souvient de l’ex-amoureux. Une fascination de Catherine, secrètement jalouse de Ginny. Une fascination un peu malsaine. Une relation d’amour/haine. Une quête pour en arriver au mal de l’autre. Elisabeth Moss qui se donne dans tous ses états. (26 août) 

8. Mistress America

Noah Baumbach (Frances Ha) livre un nouveau film avec Greta Gerwig aka Frances Ha en avant-plan. Une rencontre provoquée par un mariage anticipé de deux familles: celle de Tracy (Lola Kirke), 18 ans, et celle de Brooke (Gerwig), 30 ans. Tracy débarque à New York, la grande ville, ses possibilités, ses rêves. Elle développera une fascination grandissante pour Brooke, fille autodidacte décoratrice intérieure et prof d’aérobie qui se fait aimer de tous ceux qui la côtoient. D’une façon différente de Frances Ha, le film voyage dans les zones du rêve à atteindre, des déceptions, de l’importance du rôle que l’on joue dans notre vie. (28 août) 

9. The Diary of a Teenage Girl

L’éveil sexuel. Une relation sexuelle interdite entre la jeune Minnie (Bel Powley) et le flirt bel homme de sa mère Monroe (Alexander Skarsgård). Une relation sexuelle qui déclenchera un besoin de consommer le sexe maintenant accessible. Adaptation d’une BD écrite et dessinée par Phoebe Gloeckner. Le film redonne à son héritage littéraire l’univers dessiné qui s’impose par moments au réel. Kristen Wiig en party mom qui fait la fête entourée d’alcool et de poudre. Un film sur la légèreté et l'insouciance de l’adolescence et ses conséquences, sans tomber dans le pathos. Premier film pour la réalisatrice Marielle Heller. (28 août) 

10. La Tierra y la Sombra

Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes, film colombien - chose qui se fait plus rare sur nos écrans. Un grand-père revient vers ses terres qu'il a quittées depuis plusieurs années. Terres où il a laissé femme et enfant. Son fils au bord de la mort. Le paysage autour de la maison a changé. Les cendres volent constamment en suspend dans l’air comme un gaz toxique qui s’immisce à chaque respiration. Conséquence des plantations de cannes de sucre qui entourent la maison. En parallèle, l’exploitation du monde ouvrier. Les sans-le-sou qui subissent ce qu’on leur impose. Des travailleurs surexploités, fatigués, en colère. Drame social et humain tourné dans la vallée de Cauca, lieu d’origine du jeune réalisateur César Augusto Acevedo. (28 août) 

Bonus!
Shaun the Sheep

Film d’animation de l’équipe derrière Wallace et Gromit + Chicken Run. Shaun the Sheep est rempli de moutons et des aventures de ces derniers en ville. De l’animation en stop-motion réalisée par Richard Starzak et l’équipe des studio Aardman. Pour te mettre un sourire sur la face par une journée de pluie. (5 août)