+ Toutes les playlists

8 polars pour un parfait été noir

Crédit photo : Fabienne Legault
8 polars pour un parfait été noir
Après notre sélection de livres d'été, voici un spécial policiers/polars qui hanteront vos chaudes nuits de vacances.


La crème du noir québécois



Excellence poulet de Patrice Lessard. Héliotrope, 21,95$ en librairie.
Une nouvelle collection noire pour Héliotrope, qui souhaite arpenter la géographie québécoise à coup de polar. Patrice Lessard choisit le quartier Rosemont-Petite-Patrie comme canevas et y place la découverte du cadavre d’un propriétaire de garderie dans la benne à ordure de la rôtisserie voisine. Crasseux à souhait, le roman taille un portrait très sombre de notre situation politique et sociale. 



Six minutes de Chrystine Brouillet. Druide, 24,95$, en librairie.
On attendait avec impatience cette nouvelle enquête de Maud Graham, qui est ici confrontée à la violence conjugale : une femme fuyant un mari violent depuis des années revient vivre à Québec incognito, tandis qu’une autre subit la hargne de son compagnon sans oser le dénoncer. S’il faut six minutes à un homme pour tuer sa femme, au final, c’est pourtant un homme qui sera assassiné…


Quand j’avais cinq ans, je l’ai tué! de Laurent Chabin. Libre Expression, 27,95$, en librairie.
Retour en arrière: Lara Crevier, le cadavre sans tête du précédent livre de l’auteur, est en vie. Mais pourquoi l’homme avec qui elle couche s’obstine-t-il à revenir sur le fait qu'elle ait tué son père et à l’interroger inlassablement? On se laisse hypnotiser par le duel étrange et malsain auquel se livrent les deux personnages, et aussi par les références littéraires qui parsèment l'écriture de Chabin. 
 
On vous suggère aussi :


L’encre mauve de Florence Meney. Druide, 26,95$, en librairie.
Précise comme un scalpel, la plume de l’ancienne journaliste Florence Meney fait des merveilles pour donner vie à ce polar collé à l’actualité qui mêle habilement drame familial, scandale politique et crise de l’édition.
 
 
Valeurs sûres venues d’ailleurs



Du sang sur la glace de Jo Nesbo. Gallimard, 24,95$, en librairie.
Tueur à gages à Oslo, Olav doit éliminer la femme infidèle de son boss. Boulot fastoche…à moins de se laisser attendrir par cette beauté blonde à la peau couleur de neige. Voilà du polar plus punché et moins glauque pour le créateur de l’inspecteur Harry Hole, dans lequel le narrateur simplet, mais philosophe à ses heures nous devient très vite sympathique malgré son métier.


Perdre le nord de Kathy Reichs. Pocket, 14,95$, en librairie.
Attention cœurs sensibles : trois cadavres de nourrissons sont découverts dans un taudis à Saint-Hyacinthe. Sur la piste de la mère, une jeune prostituée autochtone, Temperance Brennan ira jusque dans le Nord canadien, accompagnée de son ex, Ryan. Du bon Kathy Reichs, à la fois haletant et confortable comme des pantoufles, et qui nous fait redécouvrir notre bon vieux Canada!



Ce qu’il reste d’Alice de T.R. Richmond. Calmann-Lévy, 29,95$, en librairie.
Le corps d’Alice Salmon, 25 ans, est retrouvé dans la rivière. Son ancien professeur, qui avait un lien particulier avec elle, tente de comprendre les causes de cette tragédie par l’entremise de courriels, d’entrées de blogue et de publications sur Facebook et Twitter. Ce troublant casse-tête touche une corde sensible en nous faisant réfléchir aux traces virtuelles qui perdurent après notre mort.

On vous suggère aussi :


Les temps sauvages de Ian Manook. Albin Michel, 31,95$, en librairie.
Funestes et froides sont les steppes de Mongolie dans cette nouvelle enquête du commissaire Yeruldelgger, ce personnage fascinant, fait d’ombre et de lumière, qui a conquis le monde de l’édition l’an dernier. Un must!