+ Toutes les playlists

Les meilleures glaces de Montréal: coeurs gelés en perspective

Crédit photo : Christine Plante
Les meilleures glaces de Montréal: coeurs gelés en perspective
Dans la vie fabuleuse des journalistes gastronomiques, il arrive parfois qu’on doive tout goûter rapidement, question d’être prêt à temps pour un deadline particulièrement criant.
 
Je me souviens par exemple de la fois où j’avais couvert le Indie Coffee Passport, avec la bonne idée de goûter à 20 cafés en 2 jours. Inutile de vous dire que j’ai fini par pogner le shake à force de tout siroter, et qu’au beau milieu de la nuit qui a suivi j’avais les yeux ronds comme des billes. Il y a eu la Burger Week aussi, qui m’a bloqué deux ou trois artères à coups de hamburgers débordants de foie gras et de parmesan coulant.
 
Pour les glaces, il y a eu quelques petites séances plus ou moins compulsives, mais s’il y a un aliment qu’on peut consommer sans modération pendant qu’il fait chaud, c’est bien les glaces. L’été est court, et nous en avons de merveilleuses à Montréal. Des molles, des crémeuses, des gelati, des slushs.  Des toppings de noix grillées et des sauces au caramel salé. Des roteux givrés. Des poutines à la crème glacée.
 
Voici le meilleur de tout ça: à s'en geler les doigts!
 
10
Maison Christian Faure
Tout près de la place d’Youville, dans le Vieux-Montréal, se dresse une tour de 4 étages, une véritable bonbonnière entièrement dédiée aux desserts. La Maison Christian Faure propose des macarons de toutes les couleurs, des viennoiseries, un comptoir-lunch (où l’on peut déguster un fabuleux chou au homard dont je vous reparlerai certainement), et… des glaces. Venant d’un Meilleur Ouvrier de France – catégorie Glacier – pas étonnant qu’elles soient toutes réalisées dans les règles de l’art, avec des parfums classiques (rhum raisins, praliné, pistaches, etc.). J’aime particulièrement ces citrons, kitschissimes.


9
Bilboquet
Le Bilboquet n’a peut-être plus le hype qu’il avait il y a dix ans, reste que c’est pas mal le pionnier des glaces à Montréal. Et ce n’est pas seulement parce qu’ils ont la bosse des affaires que leurs produits se trouvent aujourd’hui aux quatre coins de la ville... C'est peut-être aussi parce qu'ils sont fameux !

8
Havre-aux-glaces
Havre : nom masculin. Fig. : Refuge sûr et tranquille : rêver d’un havre de paix. C’est donc ici le repère de la glace, un endroit où l’on est certain de trouver de quoi se faire plaisir, tout au long de l’année.  À l’image du Marché Jean-Talon, les saveurs suivent les saisons : j’ai donc goûté à une glace à la bière ! Original. À 3$ la petite coupe dans laquelle on peut choisir jusqu’à 3 parfums, pas d’excuses pour ne pas se laisser tenter. Et goûtez aussi aux délicieux desserts, celui-ci en particulier fait toujours fureur à la fin d'un long souper:


7
Kem CoBa
En marchant dans le Mile-End, dans le coin des rues Fairmount, St-Laurent, Clark, par là… Quand vous verrez un motton de monde aggloméré près d’une vitrine vert lime (fluo), dites-vous que c’est le temps d’arrêter pour vous joindre à ce joyeux peloton. Les glaces de Kem CoBa sont réputées pour leurs parfums exotiques, qu’on peut aussi prendre en petits contenants de 500 ml pour emporter.
 
6
Ma maison aux pignons (crèmerie Chateaubriand)
La maison aux pignons est tout droit sortie de mon enfance. Nous étions quatre bambins, quatre petites faces pleines de crème à glace, et c’était le bonheur. La crème glacée qu’on y servait n’avait rien de bien spécial, banana-splits, barbotines, glacée molle deux couleurs trempée dans le chocolat « brun »... Ma maison aux pignons se trouve sur le bord de l’autoroute 40 au coin de Chateaubriand, mais toutes ces crèmeries génériques, celles qu’on visite en auto comme si on allait au ciné-parc, avec une ambiance rétro et garnies d’une ribambelle de marmots souriants, méritent leur visite une fois de temps en temps.
 
5
Les givrés
Les givrés sont maintenant dans Villeray ! Essayez la tournée (6 saveurs au choix) ou encore le roteux givré, servi dans une pâte à choux, un peu comme un éclair au chocolat garni d’une saucisse de crème glacée à la vanille. Festif.


4
GEMA
L’empire Faita investit doucement les 4 coins de l’intersection Dante et Saint-Dominique, en plein cœur de la Petite-Italie. Ouvert l’an dernier, le GEMA n’en finit plus de séduire les habitants du quartier et même des visiteurs plus lointains qui, comme moi, font le détour pour les pizzas et les costardes : une crème épaisse, faite à base de crème et d’œufs, un peu comme une crème pâtissière glacée. Pour 1,50$ de plus on peut garnir sa costarde à volonté de tous les petits toppings rigolos proposés, sauce au caramel de bourbon, pépites baci (noix et chocolat), cerises marinées, noix concassées salées. Molto Menoum.


3
La Diperie
Pour les amoureux de la glacée molle, c’est par ici que ça se passe. Je ne suis pas spécialement vendue aux cornets trempés dans le chocolat, mais ici, on est ailleurs ! 21 sortes de « trempettes », du chocolat au lait belge classique, épais et onctueux, aux saveurs plus inusitées comme un pralin liquide ou un pur cacao 70%, on roule ensuite les cornets dans des garnitures pleine de looove. Ce qui donne à notre cornet un look d’arbre de Noël, en plein été. J’adore.  


2
FCO di Fiumicino

FCO, c’est le sigle de l’aéroport de Rome, et bien que ce minuscule resto de l’avenue Viger soit en plein cœur de Montréal, préparez-vous à un voyage gastronomique dès la première bouchée. J’aurai l’occasion de vous reparler de leurs pizzas à emporter, mais pour l’heure concentrons-nous sur ce FABULEUX gelato qui redonne tout son sens au mot : palatable. Il y a à peine 7 ou 8 parfums proposés, mais tous ceux auxquels j’ai goûté mériteraient leur détour… jusqu’en Italie. Essayez le gelato melon d’eau, celui au gianduia (une pâte de noisette et cacao, l’ancêtre du Nutella), ou encore au parfum de popcorn, peu ragoutant en théorie, je vous l’accorde. Mettez-vous en une petite cuillérée dans la bouche et je vous le dis : impossible de s'arrêter.


1

Monsieur Crémeux
On connaissait le camion au logo coulant depuis quelques années, les gars les plus prolifiques en ville (Martin Juneau et Louis-Philippe Breton, qui semblent accoucher de nouveaux restaurants à tous les neufs mois) nous surprennent cet été avec une authentique crèmerie de quartier. Un tout petit local aux murs turquoises, dégoulinants de bonheur, et qui nous propose des glaces toujours aussi festives. On y va pour les excellentes barbotines, les sandwichs à la crème glacée ou encore pour les coupes glacées. Ma meilleure de tous les temps est la coupe glacée sauce caramel avec crumble de bretzel et arachides. Un endroit qui fait sourire. 


Photos Christine Plante
 
Finalement, on vous avait également parlé, il n'y a pas si longtemps de ça, du Pomarosa Gelato & Café sur Saint-Denis, qui fait également partie de nos coups de coeur de glaces montréalaises! Miam!