+ Toutes les playlists
Hydro-Québec a symbolisé pendant longtemps les plus grands rêves des Québécois, la prise de pouvoir et l’affranchissement de la nation québécoise. Plus de 70 ans après sa création, qu’est devenue la relation entre cette société d’État et les Québécois ? Sommes-nous toujours maîtres chez nous ?

La compagnie Porte Parole propulse la comédienne Christine Beaulieu dans une enquête citoyenne qui l’a menée à rencontrer des spécialistes en énergie, des groupes citoyens, des hauts-dirigeants de la société d’État, à visiter des barrages et à participer à des audiences publiques. Théâtre documentaire sans parti pris, J’aime Hydro expose et fait dialoguer les facettes opposées d’un enjeu de société essentiel.

Après nous avoir présenté Fredy, une percutante pièce sur l’affaire Villanueva la saison dernière, Annabel Soutar et sa compagnie de théâtre documentaire Porte Parole nous convient à une nouvelle enquête, cette fois menée par Christine Beaulieu, que nous avons entre autres pu voir dans Grain ( s ). La mise en scène est confiée à Philippe Cyr, qui mettait en scène récemment Les cendres bleues et Selfie, présentées au Théâtre d’Aujourd’hui.