+ Toutes les playlists
Au son du métronome, les lumières deviennent des ombres qui s’étirent en un halo grisâtre, les imposants escaliers se transforment en labyrinthes qu’on arpente, les colonnades et les moulures en un extravagant décor. Empruntant l’identité visuelle du film noir, Karina Champoux et le musicien, compositeur et interprète Philippe B investissent le café-bar de l’Agora de la danse pour une performance sombre et éloquente. De travail de présence en incarnation théâtrale, les deux protagonistes font face aux fantômes qui résident en eux, noués, suspendus dans le passé. Élégants, tout en sobriété à l’extérieur, ils masquent comme ils peuvent les tourments qui les accablent, intimement liés par une tension commune. Accueilli dans l’espace en formule cabaret, le public assiste à la quête de ces deux êtres blessés, statufiés par l’amour perdu et l’abandon. Les notes d’une composition originale interprétée en direct au piano s’égrènent, graves et puissantes, comme autant d’hommages au maître du suspense, Alfred Hitchcock, et à l’architecture du lieu.

Billets