+ Toutes les playlists

Journée de la femme 2019: Voici 11 femmes d'ici qui en aident des milliers

Ce vendredi 8 mars, nous célébrerons la Journée internationale des droits des femmes.

Pour ce faire, nous vous proposons de saluer le travail de 11 femmes qui travaillent au quotidien à aider des milliers de femmes vulnérables.

C’est ce que font les 11 directrices des organismes venant en aide aux femmes en difficulté, en situation de précarité, d’itinérance ou victimes de violence qui sont soutenus par le mouvement Soupe pour elles. Ce sont des femmes inspirantes qui font un travail important tous les jours.

Ces femmes qui accomplissent quotidiennement des petits miracles selon Sophie Brochu, présidente et chef de la direction d’Énergir et instigatrice du mouvement Soupe pour elles, sont :

Marcèle Lamarche - Le Chaînon;
Le Chaînon accueille de manière inconditionnelle et sans jugement les femmes en difficulté en leur offrant un hébergement sécuritaire ainsi qu’une aide et un accompagnement adaptés à leurs besoins avec des d’intervenantes chevronnées. Le Chaînon souhaite également prendre position collectivement et socialement en vue de dénoncer les inégalités, les conditions de vie et les différentes formes de violence vécues par les femmes. 

Florence Portes - Mission Old Brewery : pavillon Patricia McKenzie;
La Mission Old Brewery est reconnue pour son aide aux personnes en situation d'itinérances. Au cours des dernières années, la Mission a vu un nombre croissant de femmes sans-abri cogner à ses portes devenant ​la plus grande ressource pour femmes sans-abri au Canada. Les femmes à Montréal peuvent compter sur le Pavillon Patricia Mackenzie pour un accueil inconditionnel et un endroit sûr où séjourner en cas de besoin.

Micheline Cyr - Auberge Madeleine;
L’Auberge Madeleine a pour mission d’accueillir, d’héberger et de supporter des femmes seules en situation d’itinérance et de violence âgées de 18 ans et plus. Il s'agit d'une maison d’hébergement offrant des séjours de quelques semaines à quelques mois en réponse aux besoins immédiats en proposant une intervention féministe qui place les femmes au cœur de leurs stratégies d’action.

Geneviève Hétu - Maison Passages;
Ressource d’hébergement et d’insertion sociale pour jeunes femmes en difficulté de 18 à 30 ans, Passages a pour mission de leur offrir un lieu d’accueil et d’hébergement et de contribuer à améliorer leurs conditions de vie, de santé et de sécurité en les accompagnant dans toute démarche leur permettant de prendre du pouvoir sur leur vie.

Martine Rousseau - Maison Marguerite;
Les femmes qui se présentent à La Maison Marguerite sont sans abri et en situation de crise psychosociale, en difficultés situationnelles ou encore en difficultés chroniques avec plusieurs problématiques lourdes et multiples, telles que la maladie mentale et la toxicomanie. Elles sont isolées. Certaines subissent les revers de la perte d’un emploi. 36 trouveront refuge là où elles se sentiront en sécurité et écoutées.

Marina Boulos - Chez Doris;
Chez Doris est un refuge de jour à Montréal pour les femmes en difficulté depuis maintenant 40 ans. 
L’ouverture du refuge de jour a été inspirée par le cri du cœur d’une jeune femme qui tentait de survivre dans les rues. Elle s’appelait Doris. Le 3 novembre 1974, le corps de Doris a été découvert. Elle avait été violée, torturée, battue et abandonnée sans vie. Quatre décennies plus tard, son assassinat n’est toujours pas résolu. Doris n’a jamais eu la chance de trouver son sanctuaire, mais ses paroles et sa mémoire ont contribué à aider ce refuge de jour pour femmes depuis près de 40 ans.

Léonie Couture - La rue des femmes;
La rue des Femmes est un organisme à but non lucratif fondé par Léonie Couture en 1994. Il s'agit d'un centre de santé relationnelle qui accueille et soigne des femmes en état d’itinérance ou à risque d’y sombrer. Leur mission est d'aider les femmes en état d’itinérance et de sensibiliser la population à la problématique de l’état d’itinérance.

France Guillemette - Logis Rose-Virginie;
Le Logis Rose Virginie est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de venir en aide aux femmes en difficulté de 18 ans et plus. En offrant 21 logements supervisés à ces femmes pour une période pouvant aller jusqu’à trois ans et une aide professionnelle via un programme de réinsertion afin de les aider à réintégrer la société de façon durable.

Sabrina Lemeltier - La Dauphinelle;
La Dauphinelle aide, héberge et soutient les femmes victimes de violence physique ou psychologique, ainsi que leurs enfants. L’an dernier l'organisme a accueilli pas moins de 124 femmes et 186 enfants en situation d’urgence, un record pour La Dauphinelle, dont les activités ne cessent de croître au fil du temps, en parallèle, malheureusement, avec les besoins des femmes et enfants en difficulté de plus en plus nombreux.

Valérie Larouche - Mères avec pouvoir;
Mères avec pouvoir emlpoie des intervenantes afin d'accomplir la mission d'intervention socio-professionelle menée auprès des jeunes femmes monoparentales et de leurs enfants. Mères avec pouvoir contribue à la réalisation des projets de vie de plus de 40 familles chaque année en leur offrant un logement subventionné (25% de leur revenu), une place en CPE subventionné et bien sûr, par l'intervention individuelle et de groupe.

Amélie Sigouin - La Maison bleue.
La Maison Bleue est née du désir de faire les choses autrement pour favoriser le développement optimal des enfants en intervenant auprès des femmes enceintes. Depuis 2007, c'est tout un village d'entraide qui s'est bâti autour de ces familles vivant en contexte de vulnérabilité. La Maison Bleue a suivi près de 4500 personnes (mères, bébés, fratrie, conjoints) depuis sa fondation et compte maintenant trois maisons à Montréal (Côtes-des-Neiges, Parc-Extension et Saint-Michel.)