+ Toutes les playlists

Le resto pop-up Parasol : surprise au menu sur le boulevard Saint-Laurent!

Crédit photo : Sophie Ginoux
Le resto pop-up Parasol : surprise au menu sur le boulevard Saint-Laurent!
Crédit photo: Sophie Ginoux

Les restos et les bars pop-up sont une belle occasion de changer l’ordinaire pour les clients comme pour les propriétaires d’établissements. Pourquoi effectivement garder une salle privée vide pendant l’été, alors qu’on peut en faire quelque chose d’intéressant ? C’est le défi que se sont lancés les propriétaires du Maïs il y a trois ans, en transformant pour quelques mois l’espace qu’ils avaient en arrière de leur restaurant.

Avec un comptoir de bar, une dizaine de petites tables blanches bordées de chaises vert pâle, des murs recouverts de jaune pétillant, quelques plantes grasses et des clins d’œil festifs, on se croirait vraiment dans une petite cantine d’Amérique latine. Porte de garage ouverte faisant office d’entrée principale en prime !
 
Crédit photo: Sophie Ginoux
Crédit photo: Sophie Ginoux

Le concept est simple, oui. Il n’y a d’ailleurs aucun parasol, ni même de pancarte qui entrave la petite ruelle dans laquelle l’entrée de ce surprenant petit resto se trouve. Cela donne à l’ensemble un petit caractère secret qui fait aussi son charme. Mais ce qui distingue vraiment le Parasol, c’est ce qu’on y boit et y mange. Là encore, on ne mise pas sur des choix très élaborés. Le chef William Cody, qui est de l’aventure cet été, réalise la majeure partie de ses préparations devant son barbecue, qui trône à l’entrée.
 
Crédit photo: Sophie Ginoux
Crédit photo: Sophie Ginoux

Alors, que peut-on manger au Parasol ? Des petits plats préparés avec des produits frais de saison, souvent biologiques, choisis avec soin et préparés simplement. De l’artichaud vinaigrette, de la laitue préparée avec du babeurre et de la tomme du Maréchal, du maquereau grillé avec de la caponata.

Le soir de notre visite, de beaux poulets de Cornouailles, rôtis sur le barbecue, étaient servis avec des pommes de terre nouvelles et des oignons. Pour les dents sucrées, la carte compte également deux desserts maison, dont un tentant intitulé abricot, crème pâtissière, pâte brisée et sapote que nous n’avons pas testés.
 
Une petite partie de ce qui est proposé à boire
Crédit photo: Sophie Ginoux

Si le menu vous attire, jetez également un coup d’œil à la carte des vins de l’endroit, concoctée par le sommelier William Saulnier, qui officie aussi au Hoogan et Beaufort. Il y a fort à parier que vous prendrez plus d’un verre sur place. À moins que vous ne désiriez goûter à un des cocktails maison… À vous de choisir votre aventure!

Parasol (ouvert jusqu’au 10 septembre)
5439, boul. St-Laurent, Montréal