+ Toutes les playlists

Le café Hélico et le resto Hélicoptère: le nouveau duo dans Hochelag!

Crédit photo : Sophie Ginoux
Le café Hélico et le resto Hélicoptère: le nouveau duo dans Hochelag!
C’est une bien belle idée qui a germé dans les têtes de Mélodie Perez-Mousseau, David Ollu et Youri Bussières Fournel, tous trois auparavant au Bouillon Bilk. Dans les deux locaux collés qu’occupaient auparavant La Tannerie et Chez Gargantua, la petite équipe a décidé de monter deux concepts qui se répondent et se complètent :

Hélico, un café ouvert en journée et pour le brunch du weekend et Hélicoptère, un resto ouvert les soirs et, lui aussi, pour le brunch du dimanche.


Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Les deux volets ont été voulus en accord avec les principes du trio de propriétaires : fraîcheur, créativité et produits locaux. Ce sont des locaux accueillants, lumineux, avec de belles touches de couleurs et, en prime, une jolie terrasse à l’Hélico. Pendant la journée, on peut boire au Hélico de bons cafés Kittel, y manger de délicieuses viennoisiries ou des petits plats simples et frais. Mais c’était vraiment le Hélicoptère, où la brigade prépare des assiettes plus fouillées, que nous avions hâte de tester.

En rentrant dans ce charmant resto dont l’accueil est chaleureux dès que l’on franchit le pas de porte, on a le choix entre plusieurs options : on peut s’installer sur des chaises hautes le long du bar, opter pour une des petites tables de la salle à manger, dont certaines bordées de banquettes, ou bien , si on est en groupe, s’attabler à la grande table en bois donnant sur la rue ou dans la salle arrière. La décoration est simple, mais invitante, notamment de petits vases de fleurs colorées sur toutes les tables.
Crédit photo Sophie Ginoux

Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Notre petit trio du jour choisit la banquette et découvre le menu. Ce dernier est constitué d’une quinzaine de choix salés, à prendre en solo ou à partager, allant du pain maison servi avec un beurre à base de crème fraiche barattée, au plat plus copieux de viande ou de pâtes. Les intitulés sont simples, mais leur description par les serveurs et le chef, qui se déplace régulièrement en salle pour présenter ses assiettes, est plus qu’excitante. Alors, tous en place pour un tour dans l’Hélicoptère!
 
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Nous démarrons notre dégustation avec les deux choix de pain faits maison de l’endroit. Un pain au levain à la mie bien dense, mais qui aurait gagné en force avec un peu plus de croûte, et un pain israélien Challah truffé de graines de citrouilles et accompagné d’un fromage frais maison servi tiède et vraiment délicieux.
 
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Nous poursuivons avec de premières entrées, à savoir de la mousse de foie de volaille, dans laquelle on a discrètement incorporé un peu de foie gras, surplombant des financiers sucrés et un brin épicés, et entourée d’argousier frais et en gel, de pistaches concassées et de fleurs de tagette. Le goût de la mousse est délicat; trop, presque, comparé à celui plus franc du financier. Un peu plus d’équilibre serait le bienvenu.
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Nos papilles s’amusent davantage avec une petite assiette de pleurotes (poêlées et en poudre) produites dans le même quartier (Blanc de Gris) accompagnées de saucisse espagnole relevée (attention!), de noisettes et de crème sûre à la lime. Et nous nous réjouissons avec l’assiette contenant de belles tranches de pain maison toastées et recouverte d’une tapenade de maquereau, crème sûre, radis et épices à steak de Montréal. C’est bon, gourmand, frais. Bref, parfait pour l’été!
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Notre repas se poursuit avec des plats plus copieux. Un robalo (poisson à chair blanche de type loup de mer) parfaitement grillé et recouvert de graines de citrouilles (le chef doit vraiment les affectionner) est servi sur un lit de molle verte à base de brocolis, de crème de citrouille et une pointe discrète de jalapeno. De beaux morceaux de brocoli et des pois verts complètent l’ensemble, qui est assez harmonieux.
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Les cavatellis maison, elles, sont préparées avec des chanterelles sauvages sautées, des pois verts, ainsi qu’un crumble d’herbes et de parmesan. Une approche plus rustique que d’autres plats, mais convaincante.
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Notre coup de cœur va néanmoins à la belle assiette de calmars grillés et servis avec sauce aigre-douce légèrement relevée, ainsi qu’une salade mêlant des concombres, des cornichons, de la menthe, des oignons verts et des échalottes frites, en plus d’un peu de salsa verde. C’est original, gourmand, exotique, estival. Franchement, ce plat mérite le déplacement.
 
Crédit photo Le Cuisinomane

Nous achevons notre soirée avec des desserts eux aussi maison : une tartelette au chocolat noir de qualité emplie de mousse et de ganache au chocolat, servie avec un caramel salé à base d’eau de ricotta (original) et quelques framboises du Québec; et une pavlova aux fraises très bien réalisée accompagnée d’un succulent granité de verveine.

Cette première visite au Hélicoptère a finalement très bien comblé nos attentes gourmandes. Mention spéciale également au service, excellent tout au long de la soirée, et à la carte de vins travaillée de l’établissement. Alors, un p’tit tour d’Hélicoptère, ça vous tente, maintenant?

Hélicoptère
4255, rue Ontario Est, Montréal
(514) 543-4255
helicopteremtl.com