+ Toutes les playlists

Voici 5 gros films à voir à Fantasia 2018!

Crédit photo : Charles Deluvio, Unsplash
Voici 5 gros films à voir à Fantasia 2018!
Si la saison estivale est synonyme de plein air et de vitamine D pour certains, elle rime avec salles obscures et créatures fantastiques pour les cinéphiles de la métropole québécoise qui attendent à chaque année le retour de l’incontournable festival international de films Fantasia!

Dans le cadre de sa 22e édition qui se déroulera du 12 juillet au 1er août, le festival renouvelle bien sûr l’intégralité de son imposante et éclectique programmation spécialisée dans les films de répertoire de tous genres. Cette année, ce sont plus de 125 longs métrages et 220 courts métrages en provenance des cinq continents et une poignée d’évènements spéciaux divers qui s’enchaîneront pendant trois semaines de festivités cinématographiques. Tout de même impressionnant!

Histoire de titiller le palet des cinéphiles, on s’est permis de piger parmi le vaste bassin de la programmation pour mettre de l’avant cinq films surprenants qui risquent de faire tourner les têtes et courir les amateurs.
 
Tales from the Hood 2 (Rusty Condieff, Darin Scott – États-Unis)
Présenté en première mondiale, le deuxième volet de ce film culte des cinéastes Rusty Condieff et Darin Scott arrive sur nos écrans, plus de vingt ans après la parution de l’original. Situé à mi-chemin entre l’horreur assumée et la comédie délirante, Tales from the Hood 2 met en scène de nouvelles histoires terrifiantes racontée par le ténébreux M. Simms, un employé de maison funéraire située dans le « hood » d’une banlieue américaine.

Cette fois-ci, les sombres récits de M. Simms auront comme thèmes principaux le désir, l’avarice, l’orgueil et la politique, avec cette touche fantastique toute particulière comme seule cette franchise peut le faire! Ayant comme producteur executif le légendaire Spike Lee, ce film figure parmi les rendez-vous les plus courus du festival!

→ Présenté le 13 juillet à 22h20 à l'auditorium des diplômés de la SGWU
 
1987 : When the Day Comes (Jang Joon-hwan – Corée du Sud)

Faisant suite au poignant long-métrage A Taxi Driver présenté au festival l’an dernier, Jang Joon-hwan signe maintenant un suspense politique basé sur les évènements troublants qui ont mené la Corée du Sud à la démocratie.

Dans un climat tendu de manifestations populaires dénonçant le régime dictatorial de Chun Doo-hwan, une tragédie survient à Séoul lorsque le Bureau d’enquête anticommuniste torture un étudiant à mort. Cherchant par tous les moyens à étouffer l’affaire, les forces du régime se bute à la volonté de nombreux citoyens issus de divers milieux qui vont jusqu’à mettre leur propres vies en péril pour dévoiler l’histoire au grand jour. Un film qui replonge le spectateur dans toute la tension politique de l’époque avec un réalisme saisissant.

→ Présenté les 25 et 27 juillet à 17h00 à la salle J.A. De Sève

Anna and the Apocalypse (John McPhail – Royaume-Uni)

Des hordes de zombies, la magie de Noël et des tours de chants de comédie musicale. Voici les trois éléments principaux qui font de Anna and the Apocalypse un film tout aussi improbable que surprenant!

L’histoire tourne autour de Anna, une populaire adolescente menant une vie rangée dans une petite communauté anglaise qui rêve de refaire sa vie et repartir à neuf loin de tous ceux qu’elle aime. Ce qu’elle ignore, c’est que son désir prendra effectivement forme, mais d’une manière quelque peu inattendue. Pourquoi pas par le biais d’une invasion de morts-vivants à quelques jours de Noël?

Cette comédie musicale signée par le réalisateur John McPhail présentée en première canadienne est annoncée comme étant la plus festive et dansante des invasion depuis Thriller de Michael Jackson!

→ Présenté le 25 juillet à 18h25 à l'auditorium des diplômés de la SGWU

Bodied (Joseph Kahn – États-Unis)

Produit par Eminem et l’équipe derrière 8 Mile, ce nouveau drame aux fortes touches humoristiques raconte l’histoire d’un jeune candidat à la maîtrise qui s’intéresse au battle rap et qui cherche à s’immiscer dans cet univers pour mieux mener ses recherches de mémoire universitaire. Étant un jeune homme éduqué issu d’une classe sociale aisée, le protagoniste se piquera, à travers sa quête et ses expériences dans l'arène, à une variété d'enjeux sociaux et aux tensions raciales qui se retrouvent au sein de ce sport lyrical.

Bodied se veut une intéressante critique de la rectitude politique signée par Kid Twist, un emcee torontois qui a lui-même baigné dans les questions soulevées dans le film. Le réalisateur Joseph Kahn sera présent lors de la premiere québécoise pour répondre à vos questions!

→ Présenté le 24 juillet à 21h45 à l'auditorium des diplômés de la SGWU
 
Le Nid (David Paradis – Québec)

C’est un thriller psychologique méticuleusement mis en scène qui attend les cinéphiles lors de la toute première présentation du nouveau film de David Paradis, Le Nid. On y raconte l’histoire de Pierre-Luc, un comédien dans la quarantaine, qui accepte de se prêter au jeu de sa copine Isabelle lui proposant une expérience hors du commun pour sauver leur couple de la dérive. Isolé dans un sombre bunker et muni d’une caméra à la main, il doit suivre les directives de cette dernière et tourner un film expérimental qui aura pour objectif de lui mettre sous le nez les véritables failles de son couple.

Graduellement, Pierre-Luc perd contact avec la réalité et une tension anxiogène vient brouiller les pistes dans un cocktail d’émotions fortes! La projection se fera notamment en présence du réalisateur et des comédiens Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais. Une occasion en or pour débattre et échanger sur toutes les interprétations possibles du film!

→ Présenté le 25 juillet à 19h30 à salle J.A. De Sève
 
Pour ceux et celles qui veulent consulter la programmation intégrale, en savoir davantage sur les dates et heures de projection ou qui cherchent toutes autres informations pertinentes, ça se passe sur le site officiel de Fantasia.

Bon cinéma!