+ Toutes les playlists

Ibérica : l’Espagne chic et délicieuse au centre-ville de Montréal

Crédit photo : Sophie Ginoux
Ibérica : l’Espagne chic et délicieuse au centre-ville de Montréal
Ibérica réfère à la péninsule ibérique, qui comprend plusieurs pays européens : l’Espagne, la France, Andorre, le Portugal et Gibraltar. Le nouveau restaurant du même nom pourrait donc offrir une cuisine méditerranéenne au sens large du terme, mais elle s’est concentrée sur l’Espagne, et plus précisément encore la Catalogne, pour ses propositions gourmandes.
Crédit photo Sophie Ginoux

L’idée du concept est venue à l’esprit du propriétaire Georges Da Silva lorsqu’il a remarqué que le centre-ville montréalais manquait de tables espagnoles. Il a donc trouvé un beau local sur la rue Peel, à deux pas de porte du Ferreira Café, l’emblématique restaurant portugais de Carlos Ferreira. Et il a embauché le talentueux chef Marino Tavares, lui-même portugais et ancien chef du Ferreira Café. Le monde est riche de coïncidences, n’est-ce pas?
Le chef Marino Tavares
Crédit photo courtoisie

Pour donner vie à son projet, le propriétaire a confié la création du décor du Ibérica à Zébulon Perron, un designer qu’on ne présente même plus, tant il a transformé de restaurants et de bars à Montréal (Philémon, Café Parvis, Montréal Plazza, Impasto, Grinder, etc.) avec sa signature distinctive. On la retrouve d’ailleurs dans toute sa splendeur dans ce nouvel établissement conçu sur deux étages : une salle à manger feutrée au rez-de-chaussée qui longe un grand bar, et une confortable et intime mezzanine au premier étage qui peut recevoir des groupes d’une vingtaine de personnes. Le designer a pensé un décor à la fois classique et moderne, en jouant sur les contrastes. Des murs vieillis, d’impressionnants lustres art-déco au plafond, des matières nobles (bois, velours, marbre) et des couleurs chaudes sans être criardes. Le résultat est magnifique. On sait qu’on arrive dans un resto chic, mais ni empesé ni folklorique. Très chouette.
Crédit photo courtoisie
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo courtoisie

Un tel décor mérite que l’on propose une cuisine du même niveau. Celle-ci se cristallise autour d’un four au charbon bien spécial importé de Barcelone : le Jasper. Ce dernier apporte une cuisson plus lente et une certaine fumaison aux ingrédients qu’on lui confie. Cela me met l’eau à la bouche, mais je déguste tout d’abord un succulent César ibérique, dont la recette originale a été enrichie d’une touche d’huile d’anchois et qui est surmonté de petits bouts de jambon ibérique grillé à déguster avec. Très belle entrée en matière.
Four Jasper
Crédit photo courtoisie
Cocktail César ibérique
Crédit photo Sophie Ginoux

Qui dit Espagne, dit aussi tapas. C’est donc tout naturellement avec un petit florilège de charcuteries de qualité, dont du jambon ibérique de Bellota et du salchichon, que nous attaquons le repas. Et comme j’adooore les anchois, ma fourchette va allègrement dans la petite assiette d’anchois capricana qui accompagne la planche. Mention spéciale également aux asperges cuites au four Jasper et servies avec du jambon ibérique. C’est simple, frais, fumé. Super.
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Mais je ne suis pas au bout de mes bonnes surprises ce soir. Le poêlon de crevettes tigrées à l’ail et piments d’Espelette est parfait. Cuisson parfaite, assaisonnement parfait, et bouillon tellement délicieux qu’on le boirait. Miam!
Crédit photo Sophie Ginoux

Suit une spécialité espagnole que j’attends avec impatience de goûter : LA paella. On en connaît en Espagne des recettes aussi diverses que notre pâté chinois ici ou que la quiche en France. Et toutes ces versions ne se valent pas, malheureusement. Alors, est-elle convaincante, la paella du Ibérica? Eh bien oui. La base de riz rond bien safrané, cuite avec de petits légumes et additionnée de moules, coquillages et fruits de mer (et ici, de petits morceaux de lotte) est vraiment réussie. Certains de mes voisins y ont décelé un peu trop de sel ou de sécheresse, mais personnellement, elle m’a conquise.
Crédit photo Sophie Ginoux

Four Jasper oblige, je vous recommande de commander des poissons et des viandes qui y sont préparés. C’est ce que je fais lors de ma visite avec tout d’abord une dorade royale, présentée de la tête à la queue et aux saveurs qui explosent en bouche. Tout simplement préparée avec un peu d’huile d’olive, quelques herbes et des câpres, elle a bénéficié d’une cuisson que l’on associerait à la vapeur tant sa chair est tendre et délicate. Un gros wow. La bavette de porc qui suit, elle aussi parfaitement respectée et bien assaisonnée, est délicieuse. Rien à redire.
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Le niveau d’excellence que j’ai connu jusqu’à maintenant va-t-il demeurer jusqu’au dessert? On nous en sert trois : un gâteau exotique à la lime et aux fruits de la passion reposant sur un biscuit aux amandes et joliment présenté; une excellente mousse au chocolat dans laquelle on plonge des croûtons à l’huile d’olive et à la fleur de sel (le contraste salé sucré est super); et de succulents churros à tremper dans un gouleyant dulce de leche.
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux

Eh bien, quelle belle expérience que cette première visite au Ibérica! Si en plus je vous dis que les vins, majoritairement d’importation privée et d’origine catalane, s’harmonisent parfaitement avec ce que l’on déguste tout au long du repas, je crois que vous n’hésiterez pas longtemps avant de casser votre petit cochon pour essayer ce resto. Vous l’adorerez, c’est sûr!

Ibérica
1450, rue Peel, Montréal
(514) 285-1888