+ Toutes les playlists

Une pétition fait fermer un Starbucks de Montréal

Crédit photo : Instagram @starbucks
Une pétition fait fermer un Starbucks de Montréal
*MÀJ (03-11-2017)*:
Voici la déclaration officielle de Starbucks en lien avec cette fermeture.
« Nous grandissons et réalisons des investissements signifiants au Québec. Nous avons ainsi décidé de concentrer ces efforts sur les magasins qui servent une base de clients constante et sur l’année, plutôt que de façon saisonnière uniquement, comme nous avons pu l’observer dans ce magasin-ci du Marché Jean Talon. Nous continuerons de soutenir les organismes caritatifs du voisinage et nous avons invité la clientèle à nous rendre visite dans trois magasins de café adjacents. Tous les partenaires (employés) se sont également vu proposer des postes dans les magasins proches ou dans des localisations davantage pratiques pour eux. »


***

Hier, le controversé Starbucks du Marché Jean-Talon a fermé ses portes. Finalement, diront plusieurs.

Pourquoi controversé? C'est qu'en fait, depuis mars 2015, une pétition circulait contre l'ouverture de l'établissement. Plusieurs Montréalais (ils ont été près de 9000 à signer) ont manifesté leur désaccord, évoquant que la mission du Marché Jean-Talon est d'abord et avant tout d'offrir des produits québécois. L'ouverture d'un café d'une chaîne internationale allait donc à l'encontre de tout ça. La succursale avait tout de même ouvert ses portes en avril 2015.

Voilà qu'hier, les Ami.e.s. du Marché Jean-Talon, un groupe Facebook où se regroupent des citoyens qui souhaitent faire entendre leurs voix, ont publié que l'établissement venait officiellement de mettre la clé dans la porte, avec une photo à l'appui où on voit que la devanture a été démontée.




Selon ce qu'on peut lire dans les commentaires, il semblerait que la raison officielle de la fermeture n'ait pas été divulguée, mais plusieurs rumeurs courent: la rentabilité, problème de gérance, le prix du loyer, le soulèvement populaire, etc. On se doute bien que cette dernière raison est potentiellement celle qui a le plus de sens. On s'entend que près de 9000 signatures, ça a quand même pas mal de poids!

Les Ami.e.s. du Marché Jean-Talon espère surtout qu'une autre situation comme celle-ci ne se répètera plus, afin d'assurer la vitalité du secteur. Et on est bien d'accord avec eux!