+ Toutes les playlists

Boxermans : sympathique café-bistro de quartier

Crédit photo : Sophie Ginoux
Boxermans : sympathique café-bistro de quartier
Sur l’avenue Van Horne, derrière une façade vitrée qui ne paie pas de mine, un petit café-bistro a récemment vu le jour. Projet issu de la volonté de trois personnes, Jade Fortin, Eric Berlin et Sean Murray Smith (Deux Singes de Montarvie), qui voulaient proposer une offre plus accessible dans Outremont, le Boxermans accueille ses clients de jeudi à lundi de 8 h à 23 h. Il propose des cafés de qualité et des formules de petits-déjeuners légers en semaine, un court menu de jour et de soir à déguster en solo ou à partager, une carte de vins et alcools assez bien faite à toute heure de la journée, ainsi qu’un brunch le weekend qui fait le plein. C’est justement ce volet que je suis venue tester juste après le rush du dimanche midi.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Le Boxermans est un bistro à aire ouverte vraiment mignon. Conçu dans une seule pièce au plafond immense et travaillé, on y découvre à gauche un long comptoir au bout arrondi bordé de chaises hautes, à droite une série de banquettes et de tables bistrot, au fond une petite cuisine ouverte, et au centre une longue table en marbre rappelant, avec ses petites lumières, celles de grandes bibliothèques publiques. Le plancher à l’ancienne qui craque, le grand mur de briques rouges et la musique agréable qui résonne, variant de vieux succès indie à des classiques de Gainsbourg, ajoutent une touche chaleureuse à l’endroit, de même que les sourires qui nous accueillent et le service fluide qui suit. Le Boxermans dispose aussi en arrière d’une petite terrasse agréable en saison. Bref, un endroit au caractère un peu hipster, mais résolument ouvert à tous, comme le prouve la clientèle hétéroclite qui le fréquente lors de ma visite.
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Côté menu, si en semaine on peut le matin y manger par exemple des tartines venant de la Boulangerie Guillaume, et le reste du jour une petite (huit choix) sélection de petits plats comme de la soupe froide, des fleurs de courgettes farcies, de la salade de moules et du tartare de bœuf, sélection que l’on peut compléter par de petits à-côtés de charcuterie, de fromage et de légumes marinés, le weekend, c’est le menu brunch, lui aussi court, qui domine. En vedette, une assiette à 14$ bien pleine avec des œufs, du bacon, du pain, du melon entouré de prosciutto et des fruits.
Crédit photo Sophie Ginoux
Crédit photo Boxermans
 
Je décide plutôt de goûter au sandwich signature Boxermans, accompagné d’un thé glacé maison, canicule oblige. Le thé glacé, délayé, est rafraîchissant, mais sans saveur. Le sandwich, pour sa part, se présente de manière simpliste, piqué de deux grosses olives vertes dans une jolie petite assiette. Constitué de couches « tout-en-un » tomate-œuf tourné (demandé miroir…)-pomme de terre – pickle, épinards et bacon enfermées dans un pain de type plat, il est assez roboratif et contient des ingrédients visiblement frais. Il lui manque cependant un peu d’assaisonnement, de texture et ce petit wow qui en ferait un classique. Mais à 7$, on ne peut pas non plus demander la lune.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Ma dent sucrée m’a convaincue pour la suite d’essayer l’assiette de pancakes servis généreusement par trois dans une assiette que l’on peut aisément partager. Les crêpes épaisses et à la texture un peu originale – on a greffé des grains de maïs à l’appareil, ce qui le rend plus croquant par endroits – sont surmontées de crème fouettée maison et de fraises de saison. C’est bon, simple encore une fois, mais il manque encore pour mes papilles un peu de sucre pour en faire une assiette vraiment gourmande, donc je me permets de demander un peu de sirop d’érable pour accompagner l’ensemble. Un petit ajout finalement bénéfique qui me permet de savourer cette assiette jusqu’à la fin.
Crédit photo Sophie Ginoux

Malgré de petites défaillances en termes d’assaisonnement et une approche très (trop?) simpliste de son menu, qui mériterait d’être un peu plus travaillé pour que le Boxermans devienne un restaurant de destination, ce bistro est une bonne adresse pour les résidents d’Outremont qui veulent manger un petit morceau et boire un bon verre sans vider leurs poches.


Boxermans
1041, avenue Van Horne, Outremont
514 495-4000