+ Toutes les playlists

Le Tangia Bar Restaurant Marocain : raffiné et convivial

Crédit photo : Ariane SP
Le Tangia Bar Restaurant Marocain : raffiné et convivial
Depuis trois semaines à peine, un nouveau restaurant marocain fine cuisine vient de s’installer sur la rue Drummond: le Tangia. Situé dans les anciens locaux du restaurant Ariel, le chef propriétaire Dan Medalsy en est le même, mais il a décidé d’en changer complètement le concept. Une expérience conviviale et exotique vous attend dans cet établissement qui abrite un petit bijou de restaurant.
 
Le décor
L’endroit ne paye pas de mine de l’extérieur, coincé entre le bâtiment de Cossette et un autre établissement commercial, on y entre par une porte qui donne sur le sous-sol. Mais dès qu’on passe le pas de la porte, on a vraiment l’impression de découvrir la caverne d’Ali-Baba ! Des coussins disposés sur une corde à linge au mur, des cadres aux arabesques mauresques et des murs de briques tout le tour renforcent l’idée de caverne moderne. Mais le petit trésor de cet endroit fantastique, c’est la petite cour intérieure avec son puits de lumière. Un petit bijou qui rappelle les restos de la Medina au Maroc. On termine le look avec un éclairage tamisé et des lampes au style ethnique, et on oublie soudainement qu’on est à Montréal.
Crédit photo : Ariane SPCrédit photo : Ariane SP
 
Cour intérieure. Crédit Photo : Ariane SP.
 
Le bar. Crédit Photo : Ariane SP.

La nourriture
Le chef propriétaire voulait faire un menu qui s’inspire des traditions culinaires marocaines, mais avec une touche moderne et sophistiquée. Il faut dire que Medalsy a déjà flirté avec la grande cuisine française, puisqu’avant Tangia et Ariel, il avait les Caprices de Nicolas, une table gastronomique. Mais même si les assiettes sont bien travaillées et qu’on utilise des techniques de pointe en cuisine (sous-vide, etc.) l’esprit « nappe blanche » ne se retrouve pas au cœur de cet établissement. On vous suggère même sur le menu de ne pas utiliser d'ustensiles, mais plutôt de vous servir de vos mains ou de morceaux de pain pour prendre la nourriture dans vos assiettes. Pour Medalsy, c’est un retour aux sources, puisqu’il a été élevé au Maroc. Le nom du restaurant s’inspire justement d’un plat traditionnel de son pays natal, le tangia, préparé par les hommes, ouvriers et souvent célibataires. « C’est une recette à base de viande, qu’on cuit dans un pot de terre cuite (appelé Tangia) sur les braises et où on rajoute un féculent comme du couscous. C’est un plat tout simple à faire et nutritif. L’idée même de cette Tangia se retrouve dans mon restaurant », explique Medalsy. « On vous propose bien sûr une version un peu plus élaborée, mais la cuisine reste toujours dans cet esprit de convivialité. » ajoute-t-il.
Tangia servie avec de la joue de boeuf braisée sur lit de hummus aux piments et accompagnée d'un couscous aux pois chiches et légumes. Crédit photo : Ariane SP.
 
Chez les Marocains, les soupers se composent toujours de plusieurs plats qu’on a plaisir à partager. « Un repas à multiples étapes, où on prend souvent juste son pain, et pas d’ustensiles, pour prendre sa nourriture. », dit le chef propriétaire.
 
C’est pour cela que je vous suggère fortement, si vous faites un tour au Tangia, de prendre le menu découverte de 5 services. Une expérience sensorielle des plus plaisantes, tant au niveau des saveurs que des couleurs et des parfums. La cuisine marocaine dans ce qu’elle a de plus beau à offrir : non pas rustique, mais plutôt raffinée et goûteuse.
Plats de cinq salades, hummus et pain en entrée du menu découvertes (mais ce plat se retrouve aussi à la carte). Crédit photo : Ariane SP.
 
Au menu, des hummus parfumés de harissa et de fines herbes, des délicates salades de carottes aux raisins et à la fleur d’oranger, des aubergines en purée aux tomates, des pastillas (genre de rouleaux frits fourrés au poulet où cannelle et sucre en poudre se retrouvent pour créer un mélange sucré-salé typiquement marocain), du bœuf braisé, du couscous (il y en même une version au quinoa !), des brochettes de langues de veau (d’une tendreté infinie), du labneh (yaourt plus épais), etc. Tout cela servi avec deux sortes de pain chaud et délicieux : du pain pita épais et charnu (rien avoir avec le pita libanais), et des moffletta, qui ressemblent à des crêpes. C’est délicieux trempé dans les petites tapenades d’accompagnement.
Petites entrées de pastillas. Crédit Photo : Ariane SP.
 
Ce menu dégustation vous offre une suite de multiples petits plats délicatement cuisinés, élégamment parfumés, joliment présentés, et avec un savant dosage d’épices. Si vous mangez chez Tangia, ce n’est pas juste une expérience gourmande qui vous attend, mais aussi la découverte d’une culture qui se veut hospitalière, festive et basée sur le plaisir des sens. Tout cela, avec une touche de raffinement, comme seuls les plus beaux restos de Marrakech savent l’offrir.
Brochettes de langues de veau braisées. Un pur délice. Crédit photo : Ariane SP.
 
On aime : ici, l’ail n’est pas utilisé outrance (c’est-à-dire qu’ils n’en mettent pas partout et en grande quantité) et nos estomacs l’apprécient. Attendez-vous à une expérience sensorielle toute en nuances et en finesse.
 

Les alcools et les cocktails
Ce qui est intéressant, c’est que Dan Medalsy est un grand amateur de vins et d’alcools fins. Il propose donc une carte des alcools qui suit le menu, raffinée et distinctif. Un joli cellier lui permet d’entreposer plusieurs de ses coups de cœur (vins d’importations privées surtout) et il offre une belle sélection de vins à la bouteille comme au verre.
 
Mais en plus des vins, de magnifiques cocktails signature à base de produits et d’ingrédients de tradition marocaine s’inscrivent sur la carte des cocktails. Par exemple, des cocktails à base de mahia, cette eau de vie de figues typiquement marocaine, et parfumés à l’eau d’oranger, au sirop de cardamone ou de pomme grenade… un brin exotique et si savoureux. J’ai adoré personnellement le cocktail du jour fait avec le mahia. Mais nul besoin de vous le nommer, ils changent constamment. Tout comme la carte aussi, il est possible que le chef propose d’autres items au menu, comme un risotto au safran par exemple… à la marocaine bien sûr !
Marocainpolitain, cocktail à base de mahia, cet alcool de figues et du jus de pomme grenade. Crédit Photo : Ariane SP.
 
Cocktail à base de Pimms. Inspration du moment de la barmaid, qui est la fille de Dan Medalsy. Crédit photo : Ariane SP. 
 
Les prix
Côté prix, on est dans le très abordable pour l’instant. Question de faire découvrir le resto, nous dit le proprio. Des plats entre 16 et 25 dollars pour les plats principaux. Si vous optez pour le menu découvertes complet, il faut compter 55,00$ par personne. Mais pour quelques entrées à partager (ce qui parfois peut vous combler une faim), on compte 16,00 $ à peine. D’autres types de plats peuvent être commandés en solo, comme les tagines (cuit dans un récipient de terre cuite), des couscous, des keftas ou des salades (entre 16 et 25 dollars chacun).
 

TANGIA
2072, Drummond
(514) 282-9790
Ouvert du mardi au samedi, le soir pour l’instant.(514) 282-9790(514) 282-9790