+ Toutes les playlists

5 spots préférés / creepy de Sébastien Diaz à Montréal

Crédit photo : page Facebook de Sébastien Diaz
5 spots préférés / creepy de Sébastien Diaz à Montréal
Bien connu comme animateur et réalisateur, Sébastien Diaz signe maintenant sa première oeuvre de fiction, sur Tou.tv. Il s'agit de Terreur 404, une série de courtes fictions « où nos pires cauchemars s’incarnent à travers les technologies avec lesquelles nous communiquons aujourd’hui les uns avec les autres ». Pas mal intrigant! Comme Sébastien est un grand, grand fan d'horreur (tu l'as peut-être remarqué avec le thème de la série, ou même si tu le suis sur les réseaux sociaux), on en a profité pour lui demander quels étaient, selon lui, ces spots favoris en ville, qui sont aussi un peu creepy, à leur manière...


Aux 33 Tours
« C'est de loin mon disquaire préféré à Montréal pour son immense sélection, et en bonus, c'est une adresse de choix pour dénicher des trames sonores de vieux films d'horreur en vinyle que je collectionne avidement. L'endroit parfait pour trouver la musique de They Live de John Carpenter, de Cannibal Holocaust, Zombi 2, ou Cat People enregistré en duo par Giorgio Moroder et... David Bowie! »
 

Les catacombes du Métropolis
Crédit photo: John Londono pour NIGHTLIFE magazine 

« L'automne dernier, j'étais très ému d'animer Le Premier Gala de l'ADISQ sur la scène où j'ai vu les White Stripes, Radiohead et Ariane Moffatt en spectacle. La plus belle salle en ville. Ce que peu de gens savent, c'est que plusieurs grands moments de l'histoire du rock d'ici se sont déroulés non pas sur, mais sous la scène, dans les catacombes qui courent près des loges au sous-sol. Un corridor en terre battue qui ressemble à la cave des méchants dans Les Banlieusards avec Tom Hanks et où un paquet de rockeurs ont fait les 400 coups avant et après leurs shows. Je me rappelle entre autres d'une magnifique photo que John Londono avait prise du groupe Justice pour Nightlife (le magazine!) au beau milieu des catacombes. C'est carrément un endroit mythique méconnu. »
 
 
Le Vieux-Montréal
Crédit photo: courtoisie 

« C'est vieux comme le Monde : le Vieux-Montréal a l'air d'un décor de cinéma gigantesque. J'adore d'ailleurs me promener dans les petites rues du Vieux-Montréal à la tombée de la nuit et m'imaginer que je suis dans le Rome des Frissons de l'Angoisse ou qu'un tueur de vieux slasher va surgir d'un caniveau. Le trésor caché demeure pour moi un édifice coin Saint-Nicolas et Saint-Sacrement et dont la fenêtre centrale est éclairée en rouge de l'intérieur. Chaque fois, j'ai l'impression d'être devant l'école des sorcières de Suspiria de Dario Argento ou le building new-yorkais d'Inferno. Pour moi, c'est le coin de rue le plus atmosphérique et creepy du Vieux-Montréal, comme si une force maléfique veillait sur les hordes de touristes qui cherchent les calèches du Vieux-Port... »

 
Le Balsam Inn
« J'aime bien ce restaurant du centre-ville parce que c'est souvent là qu'on se rassemble, mes amis et moi, avant d'aller voir un film d'horreur au cinéma. C'est notre spot à discussion avant et parfois après les films pour débattre et jaser de comment on a perçu le film. L'été, c'est aussi notre spot de 5 à 7 pré-Fantasia. C'est donc là qu'on a bu une bonne bière froide avant de revoir Massacre à la tronçonneuse Spécial 40e anniversaire, Les Démons de Ken Russell ou l'extraordinaire REC 2. »
 

Librairie Le Port de tête
« Si vous trippez bandes dessinées et romans graphiques, c'est probablement le meilleur endroit à Montréal où agrandir votre collection. Ils ont tout et les commis sont de fins connaisseurs. J'aime beaucoup l'univers de la B.D., dont l'esprit se rapproche de celui du film de genre. Il y a un côté bon enfant et joueur chez les bédéistes que l'on retrouve chez beaucoup de cinéastes qui ont fait dans l'horreur. Ce côté éternel enfant un peu délinquant qu'il faut pour imaginer des histoires tordues qui nous sortent de notre petit quotidien. »