+ Toutes les playlists

6 shows de théâtre et de danse à ne pas manquer en mars!

Crédit photo : Damian Siqueiros

6 shows de théâtre et de danse à ne pas manquer en mars!
Avec la quantité de grosses pointures annoncées sur les scènes de théâtre et de danse au cours du mois de mars, vous êtes mieux d’avoir 1) beaucoup de temps libre 2) gagné le gros lot ou hérité d’une méga somme d’argent 3) établi vos priorités de vies. On a décidé de vous aider un peu avec une liste d’incontournables. 

Commençons par l’un des spectacles les plus attendus de l’année : l’adaptation théâtrale du grand classique de Denys Arcand, Le déclin de l’empire américain (Espace GO, jusqu’au 1er avril). Les auteurs Patrice Dubois et Alain Farah ont utilisé la structure, les personnages et la majeure partie des scènes du film pour y intégrer les réflexions des quarantenaires d’aujourd’hui. Sur scène, une distribution cinq étoiles : Bruno Marcil, Marie-Hélène Thibault, Sandrine Bisson, Marilyn Castonguay, Éveline Gélinas, Simon Lacroix, Alexandre Goyette, Dany Boudreault et Patrice Dubois.
Crédit: site Web Espace Go

Côté adaptation du grand écran au théâtre, notons aussi celle du film Vol au-dessus d’un nid de coucou (Rideau Vert (21 mars au 22 avril)), avec Mathieu Quesnel et la toujours brillante Julie Le Breton.
Crédit: site Web Théâtre du Rideau Vert

L’incomparable interprète de Gaby Gravel dans Like-moi, Florence Longpré, est également une talentueuse dramaturge. Aux côtés de Nicolas Michon, avec qui elle a écrit Chlore par le passé, elle a écrit Sylvie aime Maurice (La Licorne, 7 au 25 mars), une pièce mettant en scène un homme vivant avec le syndrome d’asperger et une femme vivant avec un syndrome de l’évitement.
 


Au Théâtre du Nouveau-Monde, René Richard Cyr dirigera entre autres Benoit McGinnis, Macha Limonchik et Benoit Drouin-Germain dans Caligula (14 mars au 8 avril), l’histoire d’un tyran d’une autre époque qui met en lumière les dérives des tyrans d’aujourd’hui. Toute ressemblance avec un président aux cheveux orange est totalement involontaire…



Côté danse, on a ex-trê-me-ment hâte de voir la nouvelle création de la compagnie Cas Public : « 9 » (Cinquième Salle, 9 au 11 mars). La chorégraphe Hélène Blackburn a imaginé une œuvre autour de l’interprète Caï Glover, danseur au talent unique qui est, entre autres, sourd. Pour l’occasion, il dansera sans ses appareils auditifs et devra se fier aux vibrations, à sa mémoire corporelle et à ses collègues danseurs, pendant que joue la Neuvième symphonie de Beethoven, un compositeur également connu pour sa brillance et… sa surdité.
Crédit: Damian Siqueiros


À quelques semaines de la fin de la dernière saison sous la direction de Gradimir Pankov, les Grands Ballets Canadiens de Montréal reviennent à l’avant-scène avec Minus One (Théâtre Maisonneuve, 23 mars au 1er avril), une courtepointe formée de plusieurs extraits des créations du réputé chorégraphe Ohad Naharin.