+ Toutes les playlists

3 livres au masculin qui ont retenu notre attention

Crédit photo : Johana Laurençon
3 livres au masculin qui ont retenu notre attention
Les sorties de livres sont abondantes et les librairies débordent d'ouvrages intéressants. Tellement, qu'il devient parfois difficile de faire un choix. Voici donc trois livres qui ont retenu notre attention au cours des derniers mois et qui sont tous signés par des hommes évoluant dans des univers bien différents.


Police lunaire (BD)
Tom Gauld
Alto


L’illustration de la page couverture de Police Lunaire nous a attendris au premier regard par son fin coup de crayon et son personnage qui semble esseulé. Signée Tom Gauld, traduite de l’anglais (Royaume-Uni) par Catherine Leroux et publiée chez notre éditeur québécois adoré Alto, cette BD toute en simplicité raconte le quotidien d’un agent de la paix sur la Lune. Mélancolique et douce, l'histoire nous transporte dans une vie hors du temps et hors normes, où il ne se passe pas grand chose. Une petite douceur hivernale.


Le Plongeur
Stéphane Larue
Le Quartanier


On a adoré et dévoré ce premier roman très, très, très (!) montréalais de l'auteur Stéphane Larue. Retraçant le parcours d'un jeune homme aux prises avec de sérieux problèmes de jeux, qui se lance dans un boulot alimentaire de laveur de vaisselle, Larue propose une écriture rythmée, très québécoise et vraisemblablement autobiographique. Pour ceux qui ont côtoyé l'univers de la restauration et des bars, plusieurs passages vous rappelleront certainement de nombreux souvenirs (glorieux ou pas!). Un écrivain à surveiller.


L'odyssée des illusions - 25 ans à parcourir la planète
Jean Lemire
Les éditions La Presse

Ce beau livre en appelle aux âmes voyageuses et vagabondes, aux amoureux de la nature et des grands espaces. L'explorateur Jean Lemire y présente le résultat de 25 ans de grandes missions aux quatre coins des océans, mais il dresse aussi un bilan mitigé et inquiétant sur l'état de notre planète verte. Cet ouvrage est un véritable cri d'alarme pour une meilleure justice sociale et écologique, ce qui a d'ailleurs inspiré la préface signée par Alexandre Taillefer. À consulter au plus vite.