+ Toutes les playlists

7 séries à binge-watcher sans culpabilité pendant ton congé

Crédit photo : Capture d'écran Youtube
7 séries à binge-watcher sans culpabilité pendant ton congé
C’est le temps des Fêtes. Le temps de trop manger, de se faire dire plein d’insultes dissimulées par la famille éloignée et de prendre des résolutions qui ne dureront pas, mais c’est surtout le temps de prendre une journée (ou 4-5) afin de tout mettre à off et de ne rien faire pantoute à part s’écraser sur un divan et binge-watcher des séries sur Netflix. Yaaaaas!

Voici ce qu’on vous propose :

1) Supergirl
Ok, ce n’est peut-être pas exactement de la grande télévision, mais c’est du bonbon tout en légèreté, quelque chose qui s’écoute facilement en faisant autre chose, genre une bûche de Noël. En plus, Calista Flockhart, qu’on n’a pas vue depuis un boute (forever Ally Mcbeal), joue dans la série, et est probablement le personnage le plus croustillant.
 



2) Jane The Virgin
Le synopsis est far-fetched en titi : une fille de 23 ans, Jane, se fait artificiellement inséminer par accident alors qu’elle est encore vierge. Cue l’histoire d’une simili Vierge Marie des temps modernes sur fond de communauté latine de Miami. Bien qu’elle parodie les telenovelas, et qu’elle s’approprie pleinement les clichés dramatiques exagérés, la série n’en est pas moins vraiment bien écrite. C’est drôle pis c’est cutsy.
 



3) Mike Tyson Mysteries
Ok. Là, ça, je sais pas trop comment vous convaincre des merveilles que sont les très courts épisodes de Mike Tyson Mysteries. C’est TELLEMENT absurde! En gros, Mike Tyson (oui oui, Mike Tyson, avec sa voix pis toute) et sa gang d’acolytes disparates composée de sa fille asiatique, d’un pigeon vulgaire et d’un fantôme, qui est étrangement le personnage le plus normal des quatre, tente de résoudre des énigmes à la Scooby Doo. C’est animé, les épisodes durent 10 minutes, et c’est. Juste. Glorieux.
 



4) Black Mirror
Trois saisons d’une série satirique qui se plaît à analyser la société et les humains dans des situations parfois assez dark, genre, une princesse kidnappée où ses assaillants demandent comme rançon que le président du pays « s’accouple » avec une truie, live on the air. Ça, c’est juste le premier épisode. C’est parfois wild, parfois touchant, mais ça laisse définitivement jamais indifférent.
 



5) Schitt’s Creek
C’est pas neuf, mais seigneur que c’est divertissant. L’histoire de la famille Rose qui perd sa fortune et qui est forcée de tout rebâtir à partir de la seule chose qui leur reste : un motel délabré qu’ils ont acheté en grosse joke dans le village de Schitt’s Creek. Une dompe toi chose. Le premier épisode nous laisse peut-être un peu sur notre faim, mais si on s’accroche, les deux saisons offrent une multitude de moments GOLD et la série est d’ailleurs renouvelée pour une troisième saison à venir en 2017.
 



6) Luther
Un beau petit drame criminel qui se déroule sur quatre saisons de deux à six épisodes mettant en vedette le fabuleux Idris Elba. Juste ça devrait être suffisant pour vous convaincre, mais sinon, sachez que ce n’est pas seulement pour Luther, le policier obsédé au tempérament violent, qu’on aime la série. C’est aussi pour les relations souvent malsaines qu’il entretient avec plusieurs des personnages un peu croches, voire psychopathes. Captivant.
 



7) Bates Motel
Une des meilleures affaires, point. Cette série raconte en gros toute l’histoire qui précède Psycho, le film culte d’Hitchcock, au jour d’aujourd’hui. On suit un Norman Bates adolescent et sa mère Norma, jouée à la perfection par Vera Farmiga, alors qu’ils tentent de refaire leur vie dans une petite ville de l’Oregon suivant le décès de M. Bates.
 


Si aucune de ces séries ne te titille, rassure-toi, tu peux toujours trouver du réconfort dans les grands classiques du genre de Friends, Arrested development, Gilmore Girls, Breaking Bad, Homeland, Walking Dead, etc., qui se retrouvent sur Netflix!

Bon congé des fêtes !