+ Toutes les playlists

Le Bird Bar: vive le poulet frit!

Crédit photo : Instagram @lebirdbar
Le Bird Bar: vive le poulet frit!
Il y a des plats, comme le poulet frit, qui nécessitent quelques essais avant de déclarer la recette « à point »…  Et il y a des gens – comme l’équipe derrière le Bird Bar – qui prennent cette phase de recherche expérimentale très au sérieux. Ça devient une véritable activité scientifique, une obsession de mise au point de la croustillance la plus jouissive, de la dorure la plus cuivrée et de la viande la plus juteuse…
 
Dans tous les cas, le jeu en vaut la chandelle. Partir à la recherche du parfait poulet frit, du meilleur gâteau au chocolat ou de la meilleure sauce bolognaise, moi je suis POUR à cent milles à l’heure. On n’a qu’une vie à vivre, alors autant la remplir de bonnes choses!
 
Vive le poulet frit !
 
Il y a quelques autres bonnes adresses où manger du bon poulet frit à Montréal, mais vous admettrez que ça ne court pas les rues. Les Petits-Bourguignons – Joe Beef, Vin Papillon, Patrice Pâtissier et autres défricheurs de ce secteur aujourd’hui si bouillonnant –  peuvent se compter chanceux d’accueillir dans leur paysage gourmand un savoureux nouvel arrivant.
 


Ambiance festive, déco originale, équipe adorable, je suis encore sous le charme de cet endroit fabuleux...
 
Au menu, on y déguste de délicieux pilons et poitrines, évidemment, mais toute une ribambelle de plats connexes. 

Pour commencer, prenez donc un apéro. Mon choix s’est arrêté sur ce merveilleux Bloody Ceasar avec un rim aux épices à poulet frit… On aime ça, de la suite dans les idées !


 
Dans ce registre, je recommande FORTEMENT les huîtres, qu’on sert avec une pépite de poulet popcorn. Oh oui!



Ensuite, dirigez-vous vers la section du menu consacrée à la star de l’endroit. Par ici le « Glorieux » ! Cuisses dodues, poitrines juteuses, ailes croustillantes, on choisit un nombre de morceaux selon la tablée avec un grand choix de sauces et d’à côtés. Coup de cœur pour la sauce au miel, et le Gravy avait pas mal d’allure aussi.  
 


Pour compléter, il y a les entrées, qu’on peut partager, mix-matcher et commander « à la faim » pour finir ce repas à petits coups d’amuse-bouches.

Les Pogos Wagyu sont tout à fait dignes de mention, servis avec une sauce au miel enrobante et voluptueuse et saupoudrés de craquant au maïs. Original et décadent.
 


Mais mon meilleur conseil serait de continuer à explorer ce menu surprenant et accompli. Il a été conçu avec beaucoup de rigueur, d’essais-erreurs, de patience et de passion.
 
Ça se voit, et ça se goûte.
 
Bravo, Bird Bar.
 
 

Bird Bar
1800, rue Notre-Dame
(514) 938-4343

 
 Crédits photos: Christine Plante