+ Toutes les playlists

5 spots préférés d’Olivier Martineau à Montréal

Crédit photo : courtoisie
5 spots préférés d’Olivier Martineau à Montréal
Quand Olivier Martineau n’est pas en train de faire rire le Québec en entier avec son tout premier one-man-show éponyme ou en train de remporter des prix comme le Victor : Mention spéciale du jury lors du dernier Festival Juste pour rire, il passe la grande majorité de son temps à Montréal, dans des endroits qu’il aime bien fréquenter seul ou avec des amis !

Avant de te descendre ces fameux endroits où tu as le plus de chance de le croiser et prendre un selfie avec lui si t’es un fan fini, sache qu’il reste quelques dates à sa tournée ! Consulte son site Web pour réserver tes billets avant que ça soit sold out !
 
 
Le Marché Jean-Talon 
T’es pas un vrai Montréalais si le Marché Jean-Talon n’est pas dans tes tops endroits où manger et faire tes emplettes ! Ça, Olivier Martineau l’a compris ! Il adore y aller pour « manger du vrai » et on le comprend ! T’as pas mal de chance de le rencontrer au kiosque Birri et frères, car (scoop) ça appartient à sa famille ! 


Bar La Rockette
« Mon repère de pirate. Si tu te souviens d’une soirée à La Rockette, tu l’as pas fait comme il faut. » On ne peut pas être plus en accord avec Olivier sur ce point ! Vraiment, le bar La Rockette est un classique pour les soirées bien arrosées qu’on regrette toujours un peu le lendemain avant d’avoir mangé du bacon !
 
 
Le Biodôme
« Parce que les pingouins sont nice. Mais chaque fois, ça me donne faim. » Eh ben ! Olivier, s’il te plait, contente-toi du Marché Jean-Talon pour ta bouffe !
 

Restaurant Capri
Ce resto, c’est l’endroit idéal où terminer sa soirée selon Olivier Martineau à cause de son service parfait et son London Steak de feu ! On va essayer ça la prochaine fois, promis !
 
 
Le Grinder 
Tout comme Olivier, on aime aussi d’amour le Grinder. C’est un super resto de Griffintown parfait pour sortir entre amis après un show d’humour ;) Quand Olivier Martineau s’y rend, il se sent « comme un président (mais pas Trump). » On peut le comprendre !