+ Toutes les playlists

Virginie Eifira savoureuse et brillante en Victoria

Crédit photo : Photos de courtoisie
Virginie Eifira savoureuse et brillante en Victoria
NIGHTLIFE.CA a eu le plaisir d’assister à la Première Nord-Américaine de la projection du film Victoria, deuxième long métrage de la réalisatrice française Justine Triet (La Bataille de Solférinoet présenté ce dimanche 13 novembre en clôture du festival Cinemania. Dans une salle bondée, nous avons eu droit (et oh chanceux que nous sommes!), avant la projection, à quelques mots de l'actrice principale qui incarne Victoria à savoir la pétillante Virginie Efira (qu'on a récemment beaucoup aimée dans Un homme à la hauteur, comédie romantique de Laurent Tirard avec Jean Dujardin). La colorée actrice franco-belge a dû malheureusement s’éclipser rapidement à cause de son avion qui l’attendait et nous n'avons pas eu le temps de faire de selfie ! Bou !

Victoria, une femme qui flotte dans le chaos
Victoria raconte l’histoire de Victoria Spick, une avocate pénaliste qui vogue en pleine catastrophe existentielle et sentimentale. Le film commence lorsque celle-ci débarque à un mariage complètement loufoque où elle y retrouve son ami Vincent et Sam, un client (ex-dealer) qu’elle a sorti d’affaire. La soirée tourne au cauchemar et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne avec comme témoin unique de la scène: Jacques, le dalmatien de la victime. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu'elle embauche Sam comme jeune homme au pair, pour l'aider avec ses filles et le ménage. Ce sera le début d’une série de problèmes et d'un parcours des plus absurdes pour Victoria, mais aussi pour le spectateur qui sortira de la projection essouflé!




Virginie Eifira
Si la trame du film est plutôt questionnable et relativement banale, Virginie Eifira elle, est génialissime. Elle porte le film par sa beauté à l'écran, son humour et son jeu parfait dans lequel elle s’approprie de façon si juste, le rôle de cette mère-maîtresse-amie-collègue, alouette!, dépassée par les événements. En effet, Victoria est à la fois lumineuse, intelligente, attachante et s'avère une brillante avocate, tout en étant mère monoparentale de deux enfants. Entourée de mecs paumés et perdus (Vincent Lacoste, Melvid Poupaud et Laurent Poitrenaux), qui s'accrochent à elle comme des sangsues et qui lui pompent l'existence - sauf un! (on ne vous dévoile pas tout!), elle tente tant bien que mal de tenir sa tête hors de l'eau, notamment en essayant de se soigner avec l’aide d'un psy, d'une voyante ou encore d'un accupuncteur! Y parviendra-t-elle? À vous de voir le film!



Les dialogues sont subtils, incisifs et très drôles et les personnages sensibles et colorés. La comédie absurde prend aussi tout sens grâce aux nombreuses situations folles et incroyables vécues par les protagonistes, dont une scène mythique entourant le procès de son ami, et dans laquelle un chien et un singe font office de témoins officiels. Par moment, on se demande cependant s'il ne vaudrait pas plutôt pleurer devant tant de complications ! 



Victoria, une tragi-comédie subtile mélangeant finesse et burlesque, fable de vie et quête personnelle, mais qui raconte avant tout l’histoire d’une femme contemporaine perdue dans son propre chaos. Une chose est sûre, une étoile est née: la savoureuse et brillante Virginie Eifira !

Texte rédigé avec la collaboration de Pascal Sicignano

Victoria
En salle dès le 24 novembre 2016


Sources photos: photos de presse - CINEMANIA