+ Toutes les playlists

M pour Montréal : notre horaire de festivalier

Crédit photo : Bruno Guérin / Damien Ligiardi
M pour Montréal : notre horaire de festivalier
Après Montréal en Lumière, le festival Mural, les FrancoFolies, le coeur de la ville te présente un des derniers grands événements culturels de l’année! L’incontournable rendez-vous musical M pour Montréal mettant en vedette le meilleur des nouveautés canadiennes et internationales est de retour pour une 11e édition qui se déroulera du 16 au 19 novembre. Pour l'occasion, un paquet de shows (certains payant, certains gratuits) seront présentés un peu partout de la métropole (garde ta carte OPUS à proximité!) Cette année, le festival mise (encore plus) sur la diversité en offrant une palette de spectacles touchant au folk, hip-hop, électro, folk, etc. Une bonne nouvelle n'attend pas l'autre!

Qui dit « festivités » dit donc « moment idéal pour sortir de chez-vous!» Attache ta tuque (au sens littéral et figuré), on te présente nos suggestions personnelles de festivalier qui feront de ton parcours un véritable conte de fée musical.


Martha Wainwright - 16 novembre à 20h30 au Théâtre Rialto
En guise de coup d’envoi, le festival te propose une bonne dose de montréalité au Théâtre Rialto du Mile-End. Ayant développé leur art dans la métropole, le chanteur country folk Joe Grass et la formation indie-pop Groenland ouvriront la soirée en présentant leurs nouveaux projets respectifs The Rest Will Disappear et A Wider Space. En tête d’affiche, la fierté locale Martha Wainwright insufflera dans tes oreilles le meilleur de son folk à fleur de peau. L’auteure-compositrice-interprète en profitera d’ailleurs pour présenter les morceaux de son 4e album solo, Goodnight City, qu’elle lancera le soir-même. En veux-tu des primeurs?

 
C'est une programmation festive aux saveurs soul et hip-hop qui viendra attiser la mèche de ton jour de paie. Entre les murs du Club Soda se succèderont d’abord Headstreet et Brown. Les premiers sont deux amis d’enfance concoctant un très actuel mélange d’électro flirtant avec la culture urbaine, les seconds ont récemment saisi la scène locale avec un premier album éclectique jonglant habilement avec le rap, le dub, et le soul. Les têtes d’affiche, le collectif Busty and the Beast, débarqueront avec un set coup de poing mariant l’électro-soul au hip-hop contemporain. Un beau mélange musical éclectique mais cohésif qui saura carboniser tes calories (tu pourras refaire le plein d’énergie à la Belle Province de l’autre côté de la rue après le spectacle, au besoin.)

 
La fin de semaine commence en force (et en gratuité) avec le spectacle de Ghostly Kisses, Fjord et KROY au Newspeak. Tous deux originaires de la capitale, Ghostly Kisses te proposera ses sonorités originales d'indie electronica et le duo de pop alternative Fjord présentera son nouvel EP Textures. Camille Poliquin, alias KROY, viendra clore la soirée en douceur avec ses berçantes sonorités art pop électroniques. La moitié de Milk & Bone viendra donc donner vie à son tout récent et premier album solo Scavenger. Ce qui est plaisant, en plus de la bonne dose de musique branchée, c’est que tu n’auras qu’à faire une petite marche pour te rendre à la prochaine suggestion!

 
L’invasion hip-hop dans la « culture populaire » québécoise se poursuit en 2016 avec l’événement le plus surprenant de M pour Montréal! Le Métropolis accueillera vendredi soir le collectif Les 13 Salopards, le swagmaster Lary Kidd (anciennement de Loud Lary Ajust) et le bien senti Rymz qui viendront rajouter du feu dans une scène déjà bouillonnante (thémathique de chaleur). La soirée sera agrémentée d’une joute verbale ô combien sanglante alors que les WordUp! Battles présenteront un rematch entre Freddy Gruesum et Monk.E. Les célébrations se poursuivront jusqu’aux petites heures du matin avec une prestation probablement poudrée des Anticipateurs et quelques DJ sets de nombreux beatmakers de l’heure tels que Shash’U, VNCE Carter (Dead Obies) et autres qui vont te montrer que le talent local est à la hauteur de tout ce qui se fait à l'international. S’il y a un seul show que tu ne dois manquer sous aucun prétexte, c’est bien celui-là!

 
Après une courte (mais fort réparatrice) nuit de sommeil, tu pourras te rendre à la Sala Rossa et à la Casa del Popolo du Plateau (des salles avoisinantes, ton jogging intensif sera donc épargné) qui ouvriront gratuitement leurs portes en début d’après-midi pour accueillir de merveilleuses performances colorées des nombreux artistes qui s’illustrent (toujours) avec brio sur la scène locale. Parmi ceux-ci, on retrouve Ponteix, Pandaléon, IDALG, Corridor, Zen Bamboo et Yann Perreau. En gros, c’est un mix de rock alternatif, punk psychédélique, acid rock, etc. Un sympathique mélange varié assez space pour te partir pour la soirée.

 
L’ambiance survoltée aura l’effet d’un véritable électrochoc aux Katacombes samedi soir alors que les nombreux décibels s’entremêleront au grand plaisir de tes meilleurs déhanchements et hochements de tête. Le trio alternatif Paupière réchauffera d’abord la salle avec sa synthpop poignante, tandis que le nu disco entraînant de Le Couleur et l’electro house saisissant de Beat Market feront ensuite grimper les flammes musicales jusqu’au plafond! Le paradoxe de la vie dans une salle évoquant la mort ouvrira possiblement un portail vers une autre dimension. Une intéressante façon de clore les festivités!

 
Les quatre journées de M pour Montréal ont tellement à offrir et passent trop rapidement. C’est même parfois déchirant de réaliser que deux shows exceptionnels ont lieu en même temps. Parmi les artistes qui seront de passage dans le cadre de l’événement, on pense notamment à Boogat, Tommy Kruise, Hoan, Lisa Leblanc, Gazoline, Pif Paf, etc. Y'a même certains artistes internationaux tels que Hot Chip, Gabriella Cohen et Caspian qui prennent l’avion pour te faire vivre un beau paquet d’émotions!

Les choix ne sont pas évidents, c'est donc pour cette raison que notre proposition d'horaire est là! (on ne te tord pas le bras non plus, c’est vraiment en fonction de tes interêts, hein!) Va assister à ce lot de créativité à l’état pur réparti à travers la ville avant de t'enfermer à l'abri du grand froid d’hiver.


Bons spectacles!