+ Toutes les playlists

Les MEILLEURES adresses du quartier Villeray

Crédit photo : Christine Plante
Les MEILLEURES adresses du quartier Villeray
Avez-vous remarqué que j’écris toujours sur Villeray ces temps-ci? Pizza Majella, Pascal le boucher, Marché Jean-Talon
 
Ben oui, c’est parce que j’ai déménagé ici.
 
Après plus de dix ans dans le Plateau et dans le Mile-End, j’ai fini par monter dans le Nord. Il y a dix ans, ça aurait été IMPENSABLE pour une addict du pouls de la ville comme moi de penser à m’éloigner de l’épicentre de Montréal, mais voilà, les temps changent et le monde bouge, et aujourd’hui, c’est pas mal happening dans Villeray.
 
C’est un quartier en pleine croissance. Sur le bord d’atteindre sa pleine maturité. Juste assez jeune pour ne pas être plein à craquer, juste assez développé pour avoir plein de bonnes adresses, Villeray est bondé de merveilles. 
 
Voici mon meilleur.
 
 
1) Le Marché Jean-Talon (of course!)




Est-il vraiment possible de parler de Villeray sans parler du Marché? C’est le ventre de Montréal, et même si on est plusieurs quartiers à vouloir se l’approprier, le Marché est généreux de sa personne, et tout le monde peut en profiter. J’avais déjà partagé mes bonnes adresses ici
 
 
2) Tapeo, Mesón, Olive & Olive : le petit empire de Marie-Fleur


Marie-Fleur St-Pierre est une femme polyvalente, c’est le moins qu’on puisse dire.  En plus d’être auteure, blogueuse et animatrice, elle a récemment lancé une gamme de petits plats à emporter, vendue chez Olive & Olive depuis juin dernier. Elle est aussi, bien sûr, à la tête des cuisines des restaurants Tapeo – repaire absolu de tapas à la fois traditionnels et inventifs –  et Mesón, où la cuisine espagnole est plus familiale et où j’ai dégusté l’une des meilleures paëllas ever.
 
 
3) Le Berri Café


Le Berri Café, j’y étais dès ses premiers jours. J’avais fait une critique à son ouverture, et 18 mois plus tard, je dois dire que l’endroit a grandi en toute beauté. La cuisine, qui était au départ plus classique, est aujourd’hui tout à fait accomplie. Les coproprios Danièle et Jacques, qui sont aussi chefs, cuistots, et toutes les tâches connexes qui incombent aux restaurateurs finalement, osent maintenant nous surprendre avec des plats plus inventifs. Soupes-repas réconfortantes, grilled-cheeses à l’avocat, salades aux mille ingrédients, cakes aromatiques, on est à des lieux des pauvres sandwichs de cafés préemballés, et c’est tellement parfait comme ça!
 
 
4) Pascal le boucher


Pascal est un boucher pas comme les autres. Amoureux de son travail, soucieux des questions éthiques reliées à la production alimentaire et animale, il a lui-même sillonné le Québec pour choisir ses fournisseurs afin de s’assurer de leurs conditions d’élevage. On vient donc ici la conscience tranquille, ramasser une viande marinée, une découpe sur-mesure (tout est coupé à la demande) ou encore pour manger là. Goûtez au FABULEUX sandwich au pain de viande, c’est un incontournable du quartier.
 

 
5) Lahmaddjoune
Ça fait des lustres que je viens ici pour les délicieuses lahmaddjounes (pizzas arméniennes à la viande), cuites au four tous les jours. Mais si j’ai le malheur de passer par ici alors que j’ai très faim, des fois, je repars avec toute une épicerie de gourmandises moyen-orientales cuisinées par la famille qui opère l’endroit. Excellent plan pour un souper authentique.
 
 
6) Pâtisserie Villeray
Ici se trouvent les MEILLEURS baklavas en ville. Tout simplement. Je dis ça, mais à vrai dire j’hésite encore à déterminer qui est la vedette, ici, entre ces baklavas fameux ou les lampes en palmier GOLD qui trônent fièrement dans la vitrine… Ici, la musique est douce, le temps s’étire, j’ai déjà hâte d’y passer de longs après-midis d’hiver. L’ambiance parfaite pour lire un livre philosophique ou faire de la peinture à numéros (deux activités que je ne pratique pas, mais bon, vous voyez le portrait).
 
 
7) Le Pain dans les voiles
Le pain dans les voiles, véritable lieu de convergence des gens du quartier et institution issue de ma très sélecte liste perso des meilleures boulangeries de Montréal, est toujours grouillant de monde. C’est assez bondé le week-end, mais ça vaut la peine de faire la file pour ramasser la fameuse baguette classique, lauréate de plusieurs concours de baguette, ou le pain brioché, doux comme un nuage et seulement disponible le week-end.
 
 
8) Café Ferlucci

J’ai beaucoup de misère avec les cafés de « 3e vague » que je trouve souvent trop acides, trop amers et trop sûrs. Les Italiens gagnent mon cœur, en général, et quand en plus l’endroit est charmant, c’est doublement gagné d'avance. L’ambiance italo-rétro est vraiment réussie. Mais le Ferlucci a une arme fatale qui m’a fait perdre tous mes moyens. Cherchez dans le menu ci-haut. Yesss! Un croissant-grilled-cheese. Oh oui. OH OUI ! C’est juste décadent, ça n’a pas de bon sens, c’est de la food porn, c’est illégal. Oh boy. 


Voilà, vous savez maintenant où je me tiens au quotidien. On se croise au coin de la rue, là !
 
Crédit photo: Christine Plante