+ Toutes les playlists

14 films à voir au cinéma en octobre

Crédit photo : American Honey (Courtoisie: Remstar)
14 films à voir au cinéma en octobre
Mois d’octobre, sans film d’horreur. Tu vas pouvoir voir notre Grand Nord, Shia Labeouf à son meilleur, Antoine-Olivier Pilon courir, le bouleversement d’une société par la force d’une jeune fille de 10 ans, un peuple catalan en lutte pour obtenir sa souveraineté, Wonder Woman en couple avec Don Draper, une lutte féministe qui prend lieu en plein village bédouin, Park Chan-Wook qui revisite le thème de la trahison et des jeunes qui font des mauvais coups. Dix films pour ton mois d’octobre, sans film d’horreur.   


Two Lovers and a Bear - 7 octobre
Deux amants, Lucy (Tatiana Maslany - Orphan Black) et Roman (Dane DeHaan - Chronicle, The Amazing Spider-Man). Rencontre entre deux êtres de feu sur un toit brûlant, qui échapperont à leurs passés à travers une fuite dans les paysages glacés. Région de notre Québec sous représentée, le Grand Nord déploie ici tout l’étendue de son étrange beauté au reflet blanc. Début de film remarqué et salué lors de ses passages dans les festivals, Cannes y compris. Le film ouvre l’édition 2016 du Festival du Nouveau Cinéma. Le cinéaste montréalais Kim Nguyen à la réalisation (Rebelle, Truffe). Ah! comme la neige a neigé! 



American Honey - 14 octobre
Roadtrip avec des inconnus pour se défaire de soi-même et peut-être se réinventer. Adolescente en crise, Star (Sasha Lane) part sur une go avec une bande de jeunes croisée en chemin, Shia Labeouf (Nymphomaniac) en chef de meute. Sexe, drogue, rock’n’roll et des gros guns. Les excès de la fête, la passion de l’amour, la musique dans le tapis sur un fond de drapeau bleu-blanc-rouge étoilé. Andrea Arnold réalise des films sensibles et brutaux - Fish Tank, Red Road. Elle explore la complexe influence des sentiments humains, l’influence menée par les désirs d’attraction. Prix du Jury à Cannes 2016. We found love in a hopeless place



1:54 - 14 ocotbre
Yan « Einstein de Watatatow » England se lance dans le long-métrage. Après Henry, qui lui a valu un passage sur le tapis rouge des Oscars, c’est pas rien. Il choisit de s’arrêter sur le monde des sportifs, où on traite de l’intimidation chez les jeunes, de ces adolescents aux talents prometteurs que l’on pousse, peut-être un peu trop, à performer pour en arriver à être les meilleurs. Antoine-Olivier Pilon (Mommy) en ado sportif de 16 ans tourmenté, entouré de Sophie Nélisse (Monsieur Lazhar) en amie et Lou-Pascal Tremblay en bully (Aurélie Laflamme : Les Pieds sur Terre). 



Moi Nojoom, 10 ans, divorcée - 14 octobre 
Tourné au Yémen, le film dépeint la triste réalité de ces filles, loin d’être femmes, que l’on force à se marier. Nojoom n’accepte pas son destin truqué et lutte pour en arriver à s’émanciper dans une société qui défait la femme de ses droits, de son automonie. Adaptation d’un roman biographique, écrit par Nojoud Ali, porté à l’écran par Khadijah Al-Salami, réalisatrice au vécu marqué par cette réalité qui a déjà été sienne. 



Le Peuple Interdit - 17 octobre
Le désir de séparation d’un peuple avec son pays. Des Catalans qui exigent leur indépendance face à une Espagne qui ne veut pas le leur accorder. Un mouvement qui divise le pays. Alexandre Chartrand, artiste peintre, québécois, pose son regard d’étranger en terrain catalan, pour faire un bilan en images des activités de ce soulèvement populaire. 



Keeping Up with the Joneses - 21 octobre
Greg Mottola aime faire dans le drôle : Arrested Development, The Comeback, Adventureland et Superbad. Jeff (Zach Galifianakis - The Hangover) et Karen (Isla Fisher - Now You See Me) forment un couple vivant paisiblement une vie de banlieue bien assumée. Nathalie (Gal Gadot - Batman vs Superman) et Tim (Jon Ham - Mad Men), leurs voisins nouvellement arrivés, revêtent des apparences parfaites en surface. Et voilà que tous se retrouvent enrôlés dans des histoires secrètes d’agents secrets gouvernementaux. Espérons rire un peu.  



La Chasse au Collet -  21 octobre
Film québ en mode dramatique vers un penchant comique. Steve Kerr (Le Columbarium) signe le scénario et la réalisation d’une histoire à la Ashley Madison qui dérape. Éric (Paul Doucet - Les 3 P’tits Cochons) se lance en affaire. Il développe l’idée d’un site de rencontre pour laisser libre cours aux idées d’adultère pour les personnes en couple. Elyse (Julianne Côté - Tu Dors Nicole) est interpellée et s’immisce dans la vie extra-conjugale d’Éric. Les rencontres dérapent et la business d’Éric aussi. Essayer de tout gagner et tout perdre en même temps. Anne-Marie Cadieux, Normand Daneau, Ève Duranceau, Violette Chauveau, Christian Bégin se mêlent à l’histoire.
     


Sand Storm - 21 octobre
En plein Israël dans un village bédouin, le besoin d’une femme de vivre l’amour. Remise en question des principes dépassés d’une société qui impose le poids d’une conscience déréglée. Un simple amour qui devient interdit. Une famille déchirée de l’intérieur par les différentes volontés de suivre ses choix. La lutte de Layla pour vivre une vie qui lui appartient. Prix du Jury au dernier Sundance, un premier film pour la réalisatrice israélienne Elite Zexer.
 


Mademoiselle - 28 octobre
Un nouveau Park Chan-Wook (Old Boy, Thirst, Stoker)! Réalisateur sud-coréen à la réalisation esthétiquement soignée, qui s’inspire de la littérature de Sarah Waters avec son Du bout des doigts, pour son dernier film. Une histoire où tout est flou, campée dans une Corée en époque Deuxième Guerre mondiale. Chacun joue un jeu pour tirer profit de l’autre. Amour lesbien, arnaque pour dérober la fortune. Ne jamais sous-estimer la bonne.
  


Prank - 28 octobre
Une bande d'adolescents outsiders qui se rencontre pour travailler à mettre à exécution une série de prank. Les garçons se rapprochent et s’éloignent en même temps. Des crush impossibles se développent avec la blonde de l’autre - ce n'est jamais bon de tripper sur la blonde de son ami. Vincent Biron, québécois et son premier film.



Hors série : 
Al Purdy Was Here - 13 octobre au Centre Phi 


Aquarius - 21 et 26 octobre, présenté dans le cadre du 10e Festival du Film Brésilien de Montréal 


The Room (pour la célébration du mauvais au cinéma) - 28 octobre au Cinéma du Parc 


L’Exorciste - 29 au 31 octobre au Cinéma du Parc