+ Toutes les playlists

10 règles d'or à pied à Montréal

Crédit photo : Pixabay - Libre de Droits / Garance Philippe
10 règles d'or à pied à Montréal
Après les autos et les vélos, à votre tour mes amis piétons. Voici le vôtre! Votre petit guide de 10 règles d'or afin que la cohabitation routière soit harmonieuse - parce que la sécurité, c'est coo:

1. Trottoirs
Mais quelle glorieuse invention, n’est-ce pas? Des bandes de béton conçues juste pour TOI, l’ami à pied. Tu payes des taxes, ils sont donc en partie à toi. Fait que vas-y chéri, utilise-les au maximum de tes capacités.


2. Gauche – droite – gauche
T’as pas un torticolis comme Batman qui ne peut pas – le pauvre – bouger tout ce qui se trouve en haut de ses épaules dans son suit de plastique trop rigide, alors profite de tes trapèzes, jouis de ton cou et de ses infinies possibilités : regarde avant de traverser.
 
Source : Giphy


3. No can dos
Pour ton info, en tant que piéton, tu n’as pas le droit de faire du pouce. Ouan, c’est d’même. Ah et – ce qui justifie ma première affirmation – t’as pas le droit non plus d’être sur l’autoroute, ni sur ses accotements.


3. Les derniers seront les premiers
Aux passages piétons seulement, c’est toi le roi du monde et t’as priorité non seulement sur les voitures, mais aussi sur les vélos! Assure-toi quand même que la voie est libre et qu’il n’y a pas de chauffeurs et des cyclistes coquins pas polis dans les alentours.


4. Dans le blanc des yeux
N’aie pas peur de zyeuter le monde. C’est indispensable d’établir un contact visuel avec les autres utilisateurs de la route. Ça permet de savoir s’il t’a vu et quelles sont ses intentions. Tant qu’à faire, aie le réflexe de ne jamais te positionner dans l’angle mort d’un véhicule. Si tu ne peux pas le voir, il ne peut pas non plus!
 
Source : Giphy

5. Le point commun de tous : ton cell man
Sérieux guys, range-toi sur le côté du trottoir si tu dois vérifier quelque chose qui ne peut pas attendre sur ton téléphone portable. Ce n’est pas très civilisé de foncer dans des gens parce que tes pupilles n’ont d’attention que pour ton écran.


6. À l’affut
Faut comme être une gazelle : un peu nerveuse, toujours sur le qui-vive et ne jamais rien prendre pour acquis. Il ne faut malheureusement pas faire confiance aux véhicules en mouvement quand on marche, car même si tu portes une attention particulière à savoir si le clignotant dudit bolide est enclenché, tu peux avoir de pas très belles surprises.
 
Source : Giphy

7. Pas être cocky
Le civisme concerne aussi les piétons. Pas de doigt d’honneur, pas de coups de pied sur les pare-chocs, pas de jurons salés : non, rien de cela. Même quand certaines situations peuvent titiller nos cordes sensibles, il faut rester courtois.


8. Tes cinq sens
J’adore la musique autant que toi et je comprends qu’il n’y a rien de mieux que de se promener avec du maudit bon beat qui cajole tes tympans. Par contre, à pied, il faut être conscient de son environnement et éviter de couper tous les bruits extérieurs.
 
Source : Giphy

9. Fais-toi voir
Vire pas fou à porter un dossard et des bandes réfléchissantes en serre-tête, mais le soir, tard, dans le noir, ce n’est pas super évident de voir un piéton qui s’apprête à croiser l’intersection. Repère les lampadaires, marche de ce côté de la rue. Cherche ta lumière comme dirait Tyra Banks!


10. Écoute les consignes
Les feux de circulation sont là pour t’aider à savoir quand y aller. Respecte-les et tu éviteras de te mettre dans l’embarras. Genre si la lumière est verte, mais que le p’tit bonhomme n’est pas allumé, ce n’est pas encore le bon moment. Même principe pour les panneaux routiers, par exemple parmi les nombreux chantiers de la ville. S’il est écrit trottoir barré, c’est pour ta sécurité. Fais l’effort de changer de bord.
 
Source : Giphy