+ Toutes les playlists

Les Deuxluxes : « Rock ’n’ Roll ain’t dead! »

Crédit photo : Roxane Trudel
Les Deuxluxes : « Rock ’n’ Roll ain’t dead! »
Hier soir, au La Tulipe, la petite merveille locale qu’est Les Deuxluxes nous a offert le spectacle officiel signant le lancement de leur premier LP, Springtime Devil, devant une foule déjà soumise.
Crédit photo : Roxane Trudel
 
L’album en tant que tel est disponible depuis le 2 septembre, alors que le FME a eu l’exclusivité du vrai lancement, mais rien ne dit gros rock 60’s glam comme une perfo devant un diamant géant sur une scène pas mal plus large. On avait aimé ça à Rouyn-Noranda, fait qu’imagine hier…
 
Crédit photo : Roxane Trudel
 
Le duo le plus sparkly de Montréal (et probablement the world) que forment Étienne Barry et Anna Frances Meyer, s'est armé de deux choristes et d’un batteur pour la grande occasion. On aime vraiment quand le couple se retrouve seul, parce qu’il prend toute la place, qu’il y a quelque chose d’intime mais en même temps de vraiment loud qui se passe. Sauf qu’il faut dire qu’on a eu droit à une toute nouvelle dynamique pas désagréable pantoute en les voyant ainsi entourés hier soir.  J’ai cru voir un Étienne plus présent, savourant franchement plus la situation contrairement à d’habitude.
 

 
La musique, astheure? C’est pas le genre de sonorité qui donnera la chance au plus yuccie de tes amis de se vanter de connaître avant toi. Oui, c’est hyper accessible, mais ça n’enlève rien au fait que c’est vraiment l’fun à écouter. Les chansons sont percutantes, les mélodies sont accrocheuses à souhait, et la voix d’Anna Frances nous fait carrément voyager dans le temps, tellement qu’on pourrait croire que la miss est une quasi-réincarnation de Wanda Jackson (Oui, si celle-ci n’était pas encore bien vivante; c’est pour l’image, ok?). D’ailleurs, c’est pas pour rien que leur cover de Funnel of Love fonctionne si bien.

Crédit photo : Roxane Trudel
 
Et là, on n’a même pas parlé du charisme de la chanteuse. T’sais, quand ça va bien? C’est impossible de mettre le doigt sur ce qui explique que certaines personnes possèdent cette aura, cette qualité intangible, alors que d’autres, avec autant de talent, ne l’ont juste pas. Reste qu’accompagnée d’Étienne, il y a quelque chose dans la livraison de cette pop/rétro/rockabil qui n’est pas comme les autres, peu importe que ce soit lors des pistes plus vibrantes, et enflammées, que celles langoureuses, tirant assez solidement sur une vibe slow blues. Bref, on est content qu’ils se soient trouvés, ces deux-là, dans le monde.

Crédit photo : Roxane Trudel
 
À voir en spectacle absolument. Et rendu là, gâte-toi avec le vinyle parce qu’en plus d’être bon, il est BEAU! Check ça ici.

Crédit photo : Roxane Trudel