+ Toutes les playlists

TOP 5 des raisons pourquoi on est contents qu’il fasse froid

Crédit photo : Garance Philippe
TOP 5 des raisons pourquoi on est contents qu’il fasse froid
Ahhhhh l'arrivée du temps doux. On frétille presque devant les prédictions de MétéoMédia. Miam, du frette. Mais, on n’aime pas juste le climat de la rentrée pour ces tendances fashion – oh no.

Voici cinq des raisons qui participent à notre entrain envers le frisquet :

1. Le dodo du champion
Le plus gros et grand et beau merci du monde, cher air climatisé. Je t’aime d’amour. Tu m’as sauvé la vie à maintes et maintes reprises cet été. Je te dois tout. Je te lèguerais mon âme, si je pouvais. Nos chemins se séparent, au grand dam de mon châssis qui se retrouvera nu, sans comparse. C’est l’heure de te tromper avec une paire de fenêtres grandes ouvertes, qui laisseront voguer sur mes mollets dénudés à demi dans la couette, une brise fraîche et apaisante ; un Celsius doux et réparateur.

Source: Giphy.com


2. La bouffe pour préparer notre hibernation
Ciao les salades et les fruits exotiques, c’est l’temps d’une dinde. Allô les ragoûts bien mijotés, les sauces à spaghetti qui cuisent des millions d’heures et les rôtis de palettes qui s’déchirent comme du beurre. Et, on s’adonne certainement à cuisiner TOUT ce qu’on peut faire avec les kilos de pommes qu’on s’est pogné au verger : pouding chômeur aux pommes, tartes aux pommes, croustades, muffins, gâteaux, pains, chaussons... Name it.
Source : Giphy


3. Krazy Glue
Fait frais, faut s’réchauffer mais on n’est pas encore psychologiquement game d’ouvrir le thermostat pour la première fois alors qu’est-ce qu’on fait? Rendu là, t’as deux – et deux seules – options qui s’offrent à toi : 1) tu éventres un tauntaun afin de t’y coucher comme dans The Empire Strikes Back 2) tu te trouves un buddy ou une chummette pour profiter de sa chaleur humaine. Et ce qui est cool c'est que t'auras considérablement moins de tonnes de sueur un peu partout lorsque tu t'adonneras au divin jig-a-jig.

Source : Giphy


4. Le layering
Un de mes malins plaisir face à l’avènement du temps frais est les couches. Toujours plus de couches. Et je ne suis pas la seule. Camisole + t-shirt + cardigan + jacket + foulard = automne FLAWLESS. La technique que je préfère est celle de prendre une très vaste écharpe que je m’enroule autour pour me faire un fajita body. Ça me procure beaucoup de réconfort, me sentir comme un plat mexicain.

Source : Giphy


5. Les odeurs – en général
Montréal, tu pues souvent avec tes vidanges qui crament sous les UV. On l’aime beaucoup notre compost pis on en est ben fiers, mais bio pas bio, ça sent pas terrible du lixiviat. Dans l’Est, y’a aussi Molson pis son houblon qui diffuse une senteur de vinaigre brûlant les soirs de canicules. Menoum. L’automne et son degré en décrescendo, c’est comme un Febreeze naturel qui vient tempérer les p’tits effluves surets.

Source : Giphy