+ Toutes les playlists

Le Boating Club: une super sortie bouffe et fiesta tout près de Montréal

Crédit photo : Sophie Ginoux
Le Boating Club: une super sortie bouffe et fiesta tout près de Montréal
On pense souvent qu'à Laval, en dehors des chaînes de resto de centres d'achats sans âme et de petits établissements un peu traditionnels et désuets, on ne trouve pas grand-chose d'intéressant. Cela n'est pas totalement faux, mais Laval aussi évolue, et de jeunes entrepreneurs y lancent parfois des concepts ingénieux. C'est le cas du Boating Club, une ancienne et vaste maison achetée il y a deux ans par sept amis – dont les propriétaires du bar Philémon - qui avaient en tête de créer un établissement mixte dans lequel il serait aussi agréable de manger que de faire la fête.
Crédit photo Sophie Ginoux

Le Boating Club doit son nom à un club nautique réputé situé non loin de là qui réunissait, à la fin des années 1800, des vacanciers montréalais en moyens. Dans cet esprit, la bâtisse a été pensée par nul autre que Zébulon Perron comme un lieu de rassemblement convivial et festif. Au premier étage, l'aire de restauration prime avec de jolies tables et des comptoirs tout en bois chaleureux. Au rez-de-chaussée, en face de la cuisine à aire ouverte, un immense bar est propice à la fête. On trouve aussi au sous-sol une jolie salle qui peut accueillir une vingtaine de personnes (et un karaoké!), et devant la maison, une vaste terrasse couverte de lampions. Lampions qui se déclinent aussi un peu partout à l'intérieur, tout comme les clins d’œil à l'ancien Boating Club sous forme de vieilles photos et d'éléments nautiques. C'est absolument charmant, décalé et invitant.
Crédit photo Boating Club
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Crédit photo Sophie Ginoux

Le Boating Club est ouvert à toutes sortes de clientèles: familles, collègues, groupes d'amis. Le jeudi et le vendredi soir, par contre, oubliez les repas en tête-à-tête, car le volume de la musique monte, la boule à facettes brille de tous ses feux et le resto est plein à craquer de fêtards. De jolies filles, de beaux gars et une ambiance du tonnerre. De quoi bien attaquer le weekend!
 
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Je suis toutefois aussi venue pour goûter la cuisine du chef et copropriétaire Francis Lorrain, qui a agréablement surpris les rive-nordistes avec sa Boucherie Lorrain Cuisine de Saison à Rosemère, ouverte en 2012. Après avoir regardé le menu, mon premier choix est son plat en lice pour l’Été des chefs Balnéa. Sa proposition estivale? Du homard des îles en escabèche, mousse à l’orange et carottes au cumin. Tout un programme. L’assiette arrive sur la table. La portion est plus celle d’une entrée, mais est très bien présentée. Le homard est parfaitement cuit, et la mousse à l’orange vraiment intéressante, mêlée à la purée de carottes; dommage qu’il n’y en ait pas plus, de même qu’un peu plus de sel pour donner une petite touche wow au plat.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
On me dit par la suite que les mets les plus populaires du restaurant sont la macreuse de bœuf et les gnocchis. Vu la température extérieure, je penche pour le second choix. Avec succès, d’ailleurs, car ces gnocchis sont en portion généreuse et très bien faits, ce qui est rarement le cas ailleurs. De plus, mariés avec la sauce crème et de beaux morceaux de champignons sautés, ils sont assez irrésistibles, il faut l’avouer.
Crédit photo Sophie Ginoux

Mon accompagnatrice a pour sa part choisi une assiette de fruits de mer. Colorée et appétissante, elle réunit des pétoncles et des calmars accompagnés de toutes petites pâtes, d’une macédoine de légumes grillés, de dés et tranches de chorizo, ainsi que d’une petite sauce. C’est frais, coloré, gourmand. Absolument délicieux.
Crédit photo Sophie Ginoux
 
Nous n’avons plus faim, mais nous laissons quand même tenter par les desserts, qu’on nous encourage de tester. Avis aux dents sucrées, vous allez trouver un nouveau repère ici à en juger le petit florilège qui nous est servi : un petit whippet maison (c’est tendance), une mousse au chocolat et au beurre de cacahuètes maison à la fois fondante et croustillante, et surtout les meilleurs churros que j’ai mangés de ma vie (la pâtissière a réussi le tour de force de mêler pâte à churros et pâte à chou dans sa préparation), d’une légèreté presque incroyable. Vraiment du bon travail.

Évidemment, pour accompagner un si bon repas, cela prend un ou deux bons verres. Et la carte des vins n’est pas mal du tout au Boating Club, s’adaptant aussi bien aux fêtards qu’aux gourmands. Et un gros bravo au service impeccable auquel nous avons eu droit, c’est un plus indéniable pour passer une excellente soirée à Ste-Rose!


Le Boating Club
30, boulevard Curé-Labelle, Vieux Sainte-Rose