+ Toutes les playlists

L'Usine C dévoile une saison haute en couleurs

Crédit photo : Charlie Bourdeau
L'Usine C dévoile une saison haute en couleurs
Jeudi dernier avait lieu le lancement de la programmation de l'Usine C. Situé dans l’ancienne usine Raymond, au coeur du quartier Centre-Sud, et ce depuis plus de 20 ans, le centre de création et de diffusion pluridisciplinaire offre encore cette année un panorama théâtral impressionnant.

La soirée a débuté avec un survol des différents spectacles au programme pour la saison 2016-17. Nous aurons droit à une brochette d'artistes remarquables, d'ici et d'ailleurs, soutenant tous la mission novatrice de la salle de spectacle qui s'efforce à présenter des oeuvres hybrides d'arts vivants tout en faisant rayonner les créateurs du pays.

Crédit : Charlie Bourdeau

Après la présentation réalisée par la directrice artistique de l'endroit, Danièle de Fontenay, les convives étaient appelés à assister à une soirée de performance : Nice Try (Bel Essai). Le concept est le suivant : huit metteurs en scène ont deux jours pour créer une scène de 10 minutes «à la manière de» et ayant une vingtaine de comédiens à leur disponibilité. Pour cette sixième édition de création spontanée, les thèmes se trouvaient à être les artistes à l'affiche du calendrier de la billetterie.
Source : Usine C

Franchement, ces soirées sont toujours particulièrement agréables. Ça fait plaisir de voir de l'art dans son état encore un peu brut et de vibrer au diapason des artistes à l'imaginaire foisonnant au travers une série de performances jeunes, intuitives, et surprenantes.


Le plus gros sourire du monde s'afficha sur mon visage quand j'ai remarqué la pièce «JERK» de Gisèle Vienne au tableau des représentations. Cru, dur et repoussant les limites de l'acceptable, ce solo combine marionnettes et ventriloquie.


Pour consulter la programmation et suivre les activités de l'Usine C :
Site / Facebook

Crédit : Charlie Bourdeau