+ Toutes les playlists

27 shows à voir à Montréal en août

Crédit photo : Facebook de Totally Enormous Extinct Dinosaurs
27 shows à voir à Montréal en août
Le mois d’août n’est habituellement pas le plus stupéfiant en matière de spectacles, car la saison des festivals s’essouffle généralement et le budget des Montréalais aussi. MAIS, on a quand même trouvé des suggestions de sorties pour presque chaque soir du mois. À votre service, le cœur sur la main.

Dans le coin du rock et de ses multiples déclinaisons, on commence en force avec l’actrice Juliette Lewis, que plusieurs ont découvert dans le film Natural Born Killers d’Oliver Stone, et qui a récemment abandonné ses Licks. Elle est de passage au Théâtre Fairmount ce soir.

Black Label Society, la formation de Zakk Wylde, anciennement guitariste de Ozzy, participe à un after party de Heavy Montreal, et c’est aussi le 5 que ça se passe, au Théâtre Corona, aussi avec Tyler Bryant & the Shakedown. Nothing, une formation de Philadelphie, passe par la Sala Rossa le même soir avec Traces et The City Gates, tandis qu’en face à la Casa del Popolo, on aura droit à un programme triple avec les locaux de Moss Lime, ainsi que Shopping et Gauche.

Toujours à la Casa del Popolo le 7, les brooklynois de Landlady se produiront avec le support des locaux de Priors. Le lendemain, au Quai des BrumesHorse Humper of Love (de Boston) et plusieurs autres formations vous procureront du plaisir auditif inusité.

Les brittoniques de Honne, un duo électronique qui viennent de lancer un très tendre premier album, Warm on a cold night, seront à la Sala Rossa le 11 avec l’envoûtante Jones.

 

Le 13, à la Brasserie Beaubien, le groupe de Halifax Mauno performera avec l'assistance précieuse des locaux de No Aloha. Le Quai des Brumes recevra de la belle visite de New York le 15, alors que Adult Mom partagera l'affiche avec les Montréalais de Sleeping Fields. Le lendemain à la Casa del Popolo, le programme double constitué de Swings (Washington) et Plush (San Francisco) vous donnera une excellente leçon de post-punk.

La légendaire formation reggae Toots & the Maytals est de passage au Théâtre Corona le 17, avec Leba en ouverture. Un autre multi-instrumentiste atypique et légendaire, l'homme-orchestre Bob Log III, sera en ville le même soir; il amène sa bonne humeur et son étrangeté au Ritz PDB avec The Kevin Dowling Fitness Hour. Et le lendemain à la Casa del Popolo, un endroit décidément névralgique ce mois-ci, la surprenante formation Doomsquad, de Toronto, pour qui on éprouve un léger crush, se produira avec les groupes montréalais CO/NTRY et Petra Glynt.

 

Blink-182, qui ont encore le talent de déchaîner les passions et de faire se déplacer beaucoup de leurs fans, sont de retour avec un nouvel album et une tournée qui s'arrête au Centre Bell le 20, avec A Day to Remember et All Time Low.
 

Le même soir, au Ritz PDB cette fois, les Américains de California X et Laika's Orbit amènent leur rock langoureux et pesant avec le support de NOBRO, trois filles de Montréal qui pratiquent un très entraînant punk aux accents psychédéliques.

 

Advance Base, le projet solo de Owen Ashworth (génie du lo-fi et anciennement de la formation Casiotone foe the Painfully Alone), est de passage à la Casa del Popolo (encore!) le 28 août, avec Hello Shark et Wishkaah. Et le 31, à la Brasserie Beaubien, on a droit à de la belle visite de Halifax: Kestrels sera à l’affiche avec les bands montréalais Dead Beat Poet Society et Weird Star
 

En électronique, le mois est moins foisonnant que d'habitude, mais il y a quand même de quoi être contentés. Outre îleSoniq qui a lieu les 5 et 6 août au Parc Jean-Drapeau, avec des gros noms tels que NGHTMRE, Zeds Dead et Skrillex, un after party officiel nous propose Hannah Wants au Théâtre Fairmount le 6.

Le 11 au Newspeak, il sera possible d'entendre deux formations cultes en formule DJ, alors que Hot Chip et The Juan MacLean seront derrière les platines pour pousser leurs chansons favorites du moment.
 

Le 14 août au Piknic Électronik, on célèbre deux étiquettes locales; Raw Moments, projet de Paolo Rocco, proposera ses artistes sur la scène principale, tandis que Moto Made gèrera la scène Vidéotron. Le soir même, à la soirée Les Beaux Dimanches du Stereobar, c'est le Berlinois YokoO qui viendra motiver les danseurs, aux côtés des Revah Brothers.

DJ Heather, la légende de Chicago qu’on n’a pas entendu ici depuis un bail, s’arrête au Newspeak le 20, avec Max Hebert et Dave Allison en ouverture. Le lendemain, au Piknic, un Hollandais un peu particulier qui donne dans le disco underground ramène sa joie de vivre: San Proper, mesdames et messieurs.

 

Grosse soirée le 26, alors que le Stereobar reçoit tout d'abord le jubilatoire Totally Enormous Extinct Dinosaurs, qui s'occupera des platines dès 22h, et ce toute la soirée; il y aura ensuite un étrange phénomène à l'étage, au Stereo, alors que Pig & Dan viendront faire faire un petit voyage cosmique aux fêtards, avec le support de Phuture Positive (Nathan Burns & Soundshaper).
 

Le 27, toujours au Stereobar, l'honorable Guy Mantzur est à l'affiche en formule "all night"; et le lendemain, le prodige suisse Deetron est la tête d'affiche d'un Piknic Électronik qui s'annonce diablement deep.