+ Toutes les playlists

Guide de survie pour la peureuse qui aimerait voyager seule

Crédit photo : Pauline Lambert
Guide de survie pour la peureuse qui aimerait voyager seule
Suite à mon article paru plus tôt ce printemps, j’ai reçu plusieurs messages de filles qui me demandaient des conseils pour un premier voyage en solo.
 
Elles me disaient que bien que l’idée de voyager seule soit inspirante, quand on n’a jamais essayé on ne sait pas toujours par où commencer et surtout, ça fait peur.
 
Je tiens tout de suite à dire que je suis loin d’être une pro du voyage. Je suis juste une grosse poltronne misanthrope qui aime voyager toute seule et qui n’aurait jamais cru que mon trouble anxieux me laisserait avoir le guts de vivre des moments aussi magiques hors de ma zone de confort.

Donc ce que je partage ici, ce sont des trucs qui m’ont rassurée, et qui m’ont donné confiance. Les expériences de voyage en solo varient énormément d’une personne à l’autre, d’un tempérament à l’autre, donc tu peux en prendre et en laisser.
 
Savoir, c’est pouvoir
Mon premier conseil serait de t’informer le plus possible. Consulte tes amies sur leurs destinations favorites, demande à tes contacts Facebook, lis des articles, consulte des blogues de voyage tenus par des femmes qui t’inspirent.

L’avantage de s’informer autant, c’est surtout que ça offre une certaine illusion de contrôle sur notre destinée et ça donne l’impression qu’on ne se jette pas aveuglément dans l’inconnu.
 
Sois chill avec toi-même
Donne-toi la chance de commencer. Personne n’exige que ton premier voyage solo se fasse dans la jungle du Cambodge en mode Bear Grylls, à manger des moustiques grillés et à allumer des feux de camp avec tes tampons.

En termes de première destination, si tu es vraiment nerveuse, tu peux commencer par une ville pas trop loin comme Toronto, New York ou Boston. Les grandes villes me rassurent parce qu’elles sont toujours vivantes, toujours réveillées. Aussi, les villes où les gens sont réputés chaleureux et accueillants, c’est génial quand on voyage seule pour la première fois. À ce titre, je te conseille vivement New Orleans et San Francisco.
 
Ta sécurité
Au-delà de la peur de voyager seule, il y a la question de la sécurité. Mais la vérité, c’est qu’il y aura toujours des risques, qu’on soit à Montréal, à Bangkok ou à Barcelone, qu’on soit homme ou femme.

Toutefois, quand on est une femme, on est conditionnée à avoir peur et on sait d’expérience que même si on est hyper-organisée et hyper-vigilante, il y aura toujours des cons pour nous culpabiliser s’il nous arrive quelque chose.

En plus, certaines chaînes d’hôtels ont commencé à exploiter cette peur en offrant des chambres situées sur un étage « pour femmes seulement », avec des mégézines, un ti-tapis de yoga pis un verre de bulles. Ça se peut même qu’ils chargent plus cher pour ce genre de « service ».
Si c’est ce que tu cherches, tant mieux, mais perso, quand je voyage, je cherche juste un hébergement sécuritaire et abordable dans un quartier safe, pas un couvre-lit rose ou le dernier In Touch.
 
Je te dirais donc relaxe : avec des précautions de base plus ton radar naturel anti-agression, tu es assez greyée.
 
Surtout, fais-toi confiance
Je sais que la peur peut parfois paralyser nos ambitions et nous empêcher de réaliser nos projets. Mais c’est absolument possible d’avancer et de la dépasser.

C’est cliché à dire, mais suis ton instinct et fais-toi confiance. Le fait même que tu aies peur témoigne de ta prudence, donc ça c’est réglé.
 
Voyager seule, c’est te donner un cruss de beau cadeau. Tu t’offres des moments qui n’appartiendront qu’à toi. En voyage, tu n’as pas de passé ni d’avenir. Tu peux être qui tu veux. Tu as les deux pieds dans toutes les possibilités du présent.

Tu vas revenir les yeux pleins de couleurs, le coeur parfumé et la tête débordante de souvenirs qui te suivront longtemps.
Pis esti que tu vas être fière de toi.