+ Toutes les playlists

TOP 10 voyages gastronomiques et escapades gourmandes!

Crédit photo : courtoisie Tourisme Îles de la Madeleine
TOP 10 voyages gastronomiques et escapades gourmandes!
Le tourisme gastronomique est en pleine expansion au Québec, et plus généralement partout dans le monde.
 
Ce ne sont plus seulement les ultra-food-geeks qui choisissent leurs destinations en fonction de tel ou tel restaurant, produit ou événement à caractère culinaire. Non, de nos jours, comme le tourisme s’est démocratisé à presque toutes les tranches de la société, les villes et capitales font de plus en plus de branding afin de rejoindre les niches, et dans le cas qui nous occupe, s’afficher comme des destinations savoureuses.
 
Pensons à Copenhague, par exemple. Un petit village de Scandinavie – «c’est gros comme Québec avec une cour» pour citer l’une de mes profs à l’université – qui a réussi en une dizaine d’années à peine, à complètement révolutionner son image, à mettre sa fameuse diète scandinave «sur la map» et à attirer, aujourd’hui, des millions de touristes venus goûter aux herbes du restaurant NOMA avec autant de ferveur et d’excitation que les pèlerins mangent l’hostie suprême de la basilique de Rome.
 
Bref, pour ceux qui aimeraient planifier des voyages ou escapades en fonction des papilles, je vous ai fait un TOP 10 d’endroits à découvrir, mais surtout à goûter.
 
Et pour la route, je vous souhaite bon voyage, bon appétit, guten appetit, chúc ngon miệng, buon appetito!


3 «roads trips gourmands» à partir de Montréal :
 
 
1) Livre «Prenez le champ !» de Julie Aubé
 


Pour des petits «road trips» vraiment sympas et pas trop loins de Montréal, procurez-vous la merveilleuse petite bible de l’agrotourisme que nous a pondue mon amie et nutritionniste Julie Aubé. Le Québec regorge de produits d'exception, et ce livre nous propose 21 escapades gourmandes qu’on peut réaliser en quelques heures. On y retrouve des centaines de bonnes adresses – microbrasseries, fromageries, fermes d’élevage ou d’autocueillette – question de faire son épicerie directement à la source.

 
2) Les Îles de la Madeleine
 
Photo courtoisie Tourisme Îles de la Madeleine
Photo courtoisie Tourisme Îles de la Madeleine
Photo courtoisie Tourisme Îles de la Madeleine

Même si ça prend plus de 12 heures de route et 6 heures de traversier, qu’il faut passer à travers 3 provinces et franchir les 13 KM du fameux pont de la Confédération, que ça coûte à peu près 8 pleins d’essence aller-retour et genre 250$ de frais de péage sur la route ou sur la mer… Les Îles de la Madeleine valent QUAND MÊME le détour. C’est un endroit magique, où le temps semble couler doucement, au gré du vent. L’été, les Îles se remplissent de touristes et presque tous les habitants louent des chambres à droite à gauche question d’accueillir tout ce beau monde avec tellement de simplicité. À manger, tout est question de produits frais, de la mer, des traditions réconfortantes de chaudrées et de cafés pris au bord de l’eau. C’est beau.
 
 
3) Le Maine et la côte ouest-américaine
 
Crédit photo visittheusa.ca
 
Je vous donne ce tuyau, peut-être pas pour cet été vu le splendide taux de change qui sévit par les temps qui courent. Mais, le Maine reste l’une de mes destinations préférées pour faire le plein du large et pour manger des choses délicieuses. À moins de 7 heures de Montréal (un peu plus si vous choisissez de passer par le Vermont question de visiter une ou douze microbrasseries), il y a Portland, une petite ville de foodies qui regorge de restaurants hautement créatifs, avec une cuisine souvent ultra-locale, ultra-travaillée, et aussi des salles souvent ultra-bondées. Mes adresses préférées, le Hugo’s, le Fore Street, les food trucks El Corazon et Bite into Maine. Roulez une vingtaine de minutes plus au sud, sur la côte, et arrêtez-vous au bistro-poissonnerie Bailey’s Lobster Pound au coucher du soleil. Vous y trouverez une terrasse sur pilotis qui sert de merveilleux fruits de mer avec une vue qui tue (gros objectif de vacancier : faire en sorte d’y aller un soir où le coucher du soleil coïncide avec la marée haute, parce que c’est bien plus beau). Essayez SANS FAUTE les crevettes en écailles aux épices Old Bay, avec un verre de blanc et deux ou trois personnes que vous aimez. C’est l’un de mes plats préférés de tous les temps.
 

À l’international :
 
Pour de la cuisine de rue vraiment pas chère
 
4) Singapour
 
Photo Christine Plante
Photo Christine Plante

Ah ! Singapour ! Gastronomiquement parlant, c’est un haut lieu, un peu comme La Mecque de la cuisine de rue.  En fait, le gouvernement de cette ville-état a décidé que la street food était un élément primordial aux Singapouriens. On a donc investi en masse pour créer à chaque coin de rue des hawker centers, des genres de foires alimentaires composées de centaines de petits kiosques 10x10 proposant des délices variés, inspirés, et inspirés des cuisines typiques des cultures environnantes – la Chine, l’Inde, l’Indonésie. Pour un avant-goût avant d’investir dans un billet d’avion, rendez-vous chez les popularissimes Satay Brothers. Ensuite, chez votre agent de voyage.
 

5) Bangkok
 
Photo Christine Plante

L’autre destination par excellence où manger dans la rue pour trois fois rien, c’est sans contredit Bangkok. Le matin, rien ne bat le Mango Sticky Rice, enfilé pour environ 20 sous avant que le mercure ne grimpe en flèche. Où que vous soyez dans la ville, à toute heure du jour ou de la nuit, il y aura toujours une petite madame en train de mélanger un pad thaï ou frire un rouleau. 
 
 
Pour le goût du risque !
 
6) Mother India
 
Photo Christine Plante
Photo Christine Plante

L’Inde est l’un des pays les plus dépaysants du monde. Pour la densité de population, l’omniprésence de la spiritualité, l’intensité de tout ce qu’elle fait vivre à nos petits sens souvent traumatisés à son contact… et aussi pour ce qu’on y mange. Mes meilleurs conseils: éviter la viande, amener du Bio-K, et enchainer les Thalis et les Masala Dosas ! 
 
 
Pour manger au meilleur restaurant du monde
 
6) L'Italie
 
Photo courtoisie Osteria Francescana
 
Photo courtoisie Osteria Francescana

Le prestigieux palmarès « World’s 50 Bests » vient tout juste de publier ses résultats et cette année, après les NOMA, El Bulli et autres restaurants de haute voltige, c’est au tour de Massimo Bottura et de son Osteria Francescana de remporter les grands honneurs. Ce chef décontracté et amoureux de Montréal propose de revisiter les grands classiques italiens dans un cadre unique. Le genre de restaurant où l’on réserve, et quelques mois plus tard, quand finalement une table se libère, on achète le billet d’avion.   
 
Pour se gâter un combo bonne bouffe et casino
 
7) Las Vegas
 

Ça peut paraître bizarre, Las Vegas, comme destination gourmande. Le touriste moyen y va plutôt pour brûler un peu de cash ou de couches d’épiderme au soleil. Hé bien sachez que l’argent, ça achète le talent, et pas seulement dans le monde du divertissement. Les plus grands chefs du monde ont pignon sur rue dans cet univers où la décadence et les excès ponctuent la fameuse Strip. J’y ai mangé des repas fabuleux, uniques, où l’on me gargarisait abondamment de bouteilles rarissimes et où l’on assaisonnait mes pâtes aux énormes langoustines de généreuses tranches de truffe noire. No joke.
 
 
Pour se gâter un combo soleil et bonne bouffe :
 
8) Le Costa Rica
 
Photo Christine Plante
Photo Christine Plante

Vous avez envie de soleil, de beach et de farniente ? Ce n’est pas une raison pour réserver dans un tout-inclus moche avec buffet non comestible. Pour une semaine de détente ET de bonne bouffe, cap sur la côte ouest-costaricaine, dans le coin de Santa Teresa, où les couchers de soleil sont parfaits, les pieds dans le sable, attablés avec un ou deux sushis nouveau genre, un ceviche d’après-midi ou encore quelques patacones – des beignets de plantain frits qui me font encore saliver.
 
 
Pour se gâter un combo musique et bonne bouffe :
 
9) New Orleans
 Photo courtoisie New Orleans Tourism

Dans l’histoire, la Louisiane s’est fait passer dessus par tout un troupeau de cultures qui l’ont exploitée, mise à l’esclavage, et qui ont laissé derrière les reliques des saveurs passées et une ambiance très «sans lendemain» où la musique jazz adoucit les mœurs. Aujourd’hui, ça donne un mélange profond et complètement laid-back de traditions européennes, italiennes, françaises, africaines, tout ça avec les ingrédients indigènes tels que les écrevisses, les okras ou encore l’alligator. Vous prendrez soin de boire beaucoup de Bloody Caesar relevés au Tabasco pour faire descendre tout ça. 
 
Pour l’un des pays les plus complets, gastronomiquement parlant :
 
 
10) Le Vietnam
 
Photo Christine Plante
Photo Christine Plante
Photo Christine Plante

Et finalement, l’une des destinations gastronomiques les plus complètes, selon moi, reste le délicieux et délicat Vietnam. Pour l’apprécier pleinement, je vous conseille de vous acheter une moto (oui oui!) soit à Hanoi, la capitale du nord, ou encore à Saigon (Hô Chi Minh Ville), tout au sud et de parcourir ce pays étroit sur la route, en symbiose avec son flot constant. Une fois arrivés à l’autre extrémité, on remet sa bécane sur le marché et le grand nombre de voyageurs qui se prêtent à l’exercice font que vous trouverez toujours preneur. Bref, à deux roues, vous y découvrirez des parfums subtils et variés, qui se déclinent en dégradé d’un bout à l’autre de cette terre si savoureuse.
 
 
***
 
Bon voyage!