+ Toutes les playlists

WAREHOUSE : Le p'tit frère de l'Entrepôt vient d'ouvrir!

Crédit photo : Marie-Claude Di Lillo
WAREHOUSE : Le p'tit frère de l'Entrepôt vient d'ouvrir!

Tu connaissais déjà l’Entrepôt de l’avenue Mont-Royal? Les propriétaires du resto récidivent et ouvrent maintenant son petit frère, le Warehouse, sur la rue Crescent.
 

À quoi s’attendre ?
 
Même concept gagnant que le premier établissement : un menu varié avec un seul prix fixe à 4,95 $ et une carte de cocktails et boissons bien garnie. Yessss, on aime ça!
 
« L’idée c’est que tout le monde puisse venir manger chez-nous pour pas cher, être rassasié et avoir du plaisir. On ne prétend pas révolutionner le monde de la gastronomie, mais on veut que ce qu’on mange soit de bonne qualité et savoureux. On s’assure que vous passez du bon temps avec des drinks originaux et une belle ambiance chill ! », affirme un des proprios du groupe, Étienne Tremblay. Une recette gagnante qui a déjà fait ses preuves, si on en croit la popularité du resto-bar l’Entrepôt.



De la place en masse !
 
L’espace de ce nouveau resto est beaucoup plus grand que le premier du groupe. Si l’Entrepôt peut accueillir un maximum de 105 personnes, en comptant les tables intérieures et celles sur la terrasse, le dernier venu, lui, offre une capacité impressionnante de 300 places, soit trois fois plus.
 
Il faut dire que les installations de la nouvelle adresse, située au 1446 de la rue Crescent, sont remarquables. Un magnifique établissement de 3 étages, et des balcons à chacun de ceux-ci permettent de recevoir plus de monde que dans n’importe quel autre resto-bar de la Métropole. Et malgré tout, depuis son ouverture, il y a toujours des line-up à l’entrée!
 
Un décor et une ambiance relax, du genre chalet d’après-ski, règnent sur l’endroit. En plein le genre de place où tu viens avoir du fun avec tes amis sans avoir besoin de sortir ton « outfit » de fin de semaine. Oui, même sur Crescent ! D’ailleurs c’est ça qui est cool dans cet endroit : tu feels la vibe de cette rue animée, encore plus si t’es sur la terrasse, mais t’as pas le côté snob de certains autres restos avoisinants ni leur facture salée. Le meilleur des deux mondes!
 




Pis, c’tu bon ?
 
Côté bouffe, les habitués du restaurant l’Entrepôt ne se sentiront pas trop dépaysés, puisque c’est sensiblement le même menu. Idem pour les boissons et cocktails. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, on offre un menu extrêmement varié allant du burger au mac n’ cheese, en passant par la salade de betteraves au fromage de chèvre, aux tacos, aux oignons frits et même aux perogies. De la variété en veut-tu, en v’là !

Plats : À l'avant : perogies, à gauche : salade César, au milieu : salade de betteraves et chèvre, à droite : salade de quinoa et de pommes.

Mais la question demeure : c’tu bon ? Et la réponse est : oui, dans l’ensemble. Ce qui est surprenant c’est que malgré le prix dérisoire des plats, on apporte un soin particulier à la qualité et à leur présentation. Par exemple, le burger est fait à 100% de bœuf de l’Alberta. La verdure utilisée dans les salades est bio et les volailles viennent de fermes québécoises. La preuve qu’on peut offrir de la nourriture de qualité, mais à prix plus que raisonnable. Leur secret? Bien sûr, le volume. À ce prix-là, on comprend que les gens font la ligne pour obtenir une place, mais aussi, et surtout la vente d’alcool. C’est le secret de leur succès.
 
Plat : Le Constructeur. Burger fait de boeuf d'Alberta, bacon à l'érable, fromage cheddar, oignons frits croustillants, mayo maison, laitue, tomate.


Les cocktails et la carte des alcools
 
Tout a été pensé pour que ta gang et toi, vous ayez du plaisir. La musique d’abord : entraînante et cool. Les tabourets au bar et la décoration qui par leur côté beach bum ou chalet d’après-ski - selon les saisons - donnent envie de se détendre un drink à la main. Et quels drinks! Des classiques Negroni et Manhattan, aux premiums Margaritas de luxe, aux festifs sangrias et Mojitos, jusqu’aux originaux cocktails tels le Purple Haze (Jack Daniel’s, curaçao, jus de lime, soda et grenadine) ou le Québec sucré (whiskey Seagram’s, ginger ale et jus de lime), on a une vaste sélection de délicieux cocktails à te faire essayer.

Cocktail : Énergie du jardin (parmi les Favoris). Gin Gordon's, concombre, poivre noir, soda, Red Bull à la lime. 


Le prix varie entre 6,50 $ et 9,50 chacun, en moyenne, ce qui est très raisonnable pour la quantité servie. Certains drinks spéciaux sont un peu plus chers, par contre. Ainsi, la joyeuse cohorte de clients ne se fait pas prier pour en commander allégrement!

Cocktail : Mojito aux framboises (parmi les Premium). rhum blanc Captain Morgan, menthe fraîche, purée de framboises, jus de lime et soda.
 
Amateurs plutôt de spiritueux ou de bières ? Encore là, tu ne seras pas en reste, car un grand choix de bières importées et locales t’est offert ainsi que plusieurs alcools forts des plus recherchés. Une petite sélection de vins est toutefois vendue sur la carte, mais on comprend que ce n’est pas leur plus gros vendeur. Étonnamment, les prix des alcools ne sont pas super dispendieux. Faut croire qu’encore là, c’est le grand volume de ventes qui permet d’offrir des prix compétitifs.


En finale : on y va ou on y va pas ?
 
Si tu feels pour une soirée festive, cool, avec de la bouffe réconfortante sans chichi, mais bonne, alors go, vas-y ! Les cocktails sont originaux et délicieux et l’été les places sur la terrasse donnant sur l’animée rue Crescent, vaut le détour. Je ferais aussi 100 % confiance à la fraîcheur des aliments. Normal, avec un tel roulement difficile de garder longtemps la nourriture dans le frigo ou dans le congélo. Bon, il y a pas mal de trucs décongelés, mais à ce prix-là, on peut-tu vraiment se plaindre? À part cela, la recette est parfaite : cool, bon et pas cher. Pis tu peux terminer ta soirée en descendant au sous-sol où un bar t’attend pour danser et faire la fête.
 
1446 de la rue Crescent
Photos: Marie-Claude Di Lillo