+ Toutes les playlists

30 shows à voir à Montréal en juillet

Crédit photo : Facebook Black Mountain
30 shows à voir à Montréal en juillet
Il y a énormément de festivals qui ont lieu en juillet. Même ceux qui surveillent allègrement leur calendrier culturel sont surpris par l’abondante récolte de juillet : Festival International de JazzMEG, le volet Melting Pot de Juste Pour RireAIMDiapasonNuits d’Afrique... ça donne le vertige.

Notre sélection se concentre ce mois-ci sur les spectacles « hors festivals », et il y en a pour tout le monde!

Ça commence doucement le 8 juillet au Turbo Haüs avec Prism Tats, qui sera précédé par les excellents locaux Odd Limbs et High Hills. Les rockeurs de The Sangomas seront le même soir du côté de La Vitrola avec Cobrateens et Disposer.

Le rappeur très hypé BJ the Chicago Kid sera au Belmont le 11 avec Elhae, un MC d’Atlanta aussi saugrenu qu’intéressant.

 


La formation du Minnesota Ashbringer, qui donne dans le black métal atmosphérique avec une touche un peu low-fi, sera le lendemain soir à la Casa del Popolo avec les Ontariens de Vow of Thorns et les locaux de Spectral Wound.

La barde enchanteresse Marissa Nadler se produira à la Sala Rossa le 15, avec le support de Wrekmeister Harmonies et de Muscle and Marrow, de Portland.

 


Freak Heat Waves, une formation du BC qui donne dans la synth pop expérimentale tourmentée, passera par le Ritz PDB le 16 avec l'Albertain Alex CalderThe Island of Misfit Toys, une formation de Chicago qui donne dans un hybride de punk et d'indie rock avec une personnalité pas mal énervée, sera de la partie à la Casa del Popolo le lendemain, avec The Anthony Hansen Problem, un bedroom producer local.

 


Le 19 au Théâtre Fairmount, on pourra entendre les rockeurs et activistes new-yorkais de The Julie Ruin. Le même soir au Ritz PDBNight Beats performera son rock psychédélique avec The Mystery Lights et les Montréalais de David and the Woods. Le 21, la mythique formation vancouvéroise Black Mountain se produira au Théâtre Fairmount avec Man Forever.

 


Le producteur électro-pop local Automelodi lance un vinyle 7" conjointement avec Xarah Dion sur Visage Musique, et ça se passe le 22 à La Vitrola, aussi avec Low Factor.

 


Le même soir à La Sala Rossa, The Reptilian fait reluire ses écailles avec Vasudeva, et les formations montréalaises Gulfer et Black Love. Le lendemain au Ritz PDB, la nouvelle prêtresse du "lyrical rock", Mitski, offrira une prestation avec le support de Japanese Breakfast et Jay Som, un line-up définitivement très asiatique.

 


On attend aussi de pied de ferme le passage de Beirut, qui sera au Théâtre Corona le 28.

 


Un pré-party de Osheaga au Belmont, le même soir, propose une soirée festive avec Tibe et Ryan Playground. Toujours sous le signe de Osheaga, la formation locale Wolf Parade célèbre dignement son retour avec un spectacle au Corona le lendemain.

 


On est très gâtés niveau musique électronique, encore une fois ce mois-ci. La soirée DSTRKT qui a lieu sur la terrasse du New City Gas reçoit Eli & Fur et Forrest ce vendredi; le producteur allemand aguerri Isolée sera au Théâtre Fairmount le même soir avec Maus et Bryan Wolf Ear; l’espagnol prodige DoubtingThomas sera au Stereobar le 9 avec Massyl; et le 15, au Stereo, on aura droit au retour du producteur local Amir Javasoul, qui sera très bien accompagné dans son cockpit musical avec les Torontois Amirali et The Doctors, tandis que Bruno Pronsato sera au sous-sol avec Vincent Lemieux pour mettre la table.

 


Toujours au Stereo, le 16, le légendaire Roman Flügel se produira avec Sebastian Mullaert (que plusieurs connaissent mieux sous le nom Minilogue) et Cesar Romero, tandis que Malin Genie et Paolo Rocco s'occuperont de l'ambiance au Stereobar.

 


Le 17, le Piknic Électronik reçoit pas mal d'artistes intéressants, dont le producteur Martin Buttrich, aussi connu pour ses multiples collaborations avec Loco Dice et son impressionnante collection de synthétiseurs.

L’afterparty officiel du festival AIM aura aussi lieu le soir même au Stereobar, dans le cadre de la soirée Les Beaux Dimanches, avec Droog & friends.

Gros week-end qui commence le 22 : Dustin Zahn aura pour lui tout seul les platines du Stereobar, et Lee Foss sera de passage au New City Gas avec les sympathiques Green & LaTeez. Le 23, le mystérieux Guti sera au Stereo, et le très funky J Paul Getto sera au Salon Daomé dans le cadre du lancement de Jack’s Kartel Records.

Le 24 au Piknic, c’est le festival MEG qui prend le contrôle de la programmation, et on aura droit entre autres à City Kid Soul et au Britannique Huxley, pour qui on a un véritable soft spot.

 


Et pour finir le mois en beauté, Nick Höppner sera au Stereo avec ses camarades The Mole et Hreno le 30, pour une nuit de sonorités électroniques baroques et mélodieuses.