+ Toutes les playlists

Restaurant Kinton Ramen, du bon ramen à petit prix sur Bishop

Crédit photo : Stéphane Lajeunesse
Restaurant Kinton Ramen, du bon ramen à petit prix sur Bishop
Quand un chef ayant cinq restaurants à Toronto en ouvre un à Montréal, nous savons que le ramen, c'est rendu sérieux! Avec l'aide de la famille Kinka, le chef Aki Urata a su bâtir un petit empire de 5 restaurants de ramen à Toronto avant d'en ouvrir un ici. Si le nom Kinka vous est familier, c'est qu'ils sont aussi propriétaires du Kinka Izakaya tout près du Kinton.

C'est un beau et petit local, fait pour le roulement. Du ramen, c'est pour la consommation rapide (et sans retenue dans mon cas!). Voici ce que j'ai testé du menu en deux visites.

Tokoyaki (boulettes de pieuvres frites). Le goût de pieuvre est juste parfait sans être trop puissant. C'est croustillant, moelleux et parfaitement salé.

Le karaage (poulet frit). Après le ramen, c'est probablement mon obsession actuelle! La panure est bien croustillante, dorée, habilement assaisonnée et le poulet est tendre à l'intérieur. Une touche de mayonnaise question de rajouter un peu de corps gras et de saveur. Parfait!

Le karaage est aussi offert en version épicée. À mon avis, c'est un peu moins réussi. En couvrant le poulet frit de sauce, la panure devient molle et on perd le côté bien croustillant de celle-ci. De plus, la sauce au sriracha est bonne, mais rien d'extraordinaire. Elle a un bon kick par contre.

Le tofu frit est très moelleux à l'intérieur. C'est bien fait et ce, même si je suis loin d'être un amateur de tofu...

Gyoza (dumpling frit). À base de porc et gingembre, l'ensemble n'est pas trop salé et la sauce à base de mayonnaise complète le tout. C'est frit, c'est bon et c'est parfait avec une bière!

Passons aux choses sérieuses. Pour le ramen, nous avons le choix de deux bouillons de base : porc ou poulet. Chacun de ces bouillons est décliné en quatre variantes : original, shoyu (sauce soya), miso et épicé (piment rouge pour le porc et jalapeno pour le poulet). Nous pouvons aussi choisir entre des nouilles minces ou plus épaisses.

Le ramen au poulet avec nouilles minces et un oeuf d'extra et du fromage suisse en extra. La saveur du bouillon est riche, grasse et ça goûte la peau de poulet grillée. Les nouilles sont minces avec juste assez de mordant. L'oeuf est très bien assaisonné, un des meilleurs à Montréal! L'utilisation du fromage suisse me semble à priori très bizarre. Mais il y a une saveur dans le fromage qui est très près de l’umami et ça, ça va très bien avec le ramen. Et en plus, ça épaissit le bouillon! Déstabilisant, mais fort intéressant. Du pur bonheur dans un bol!

Le ramen au porc original avec nouilles épaisses. Cette variation sur un tonkontsu offre un bouillon à base de porc et de poulet qui est riche, gras, onctueux et parfaitement salé. Comme il se doit, le goût du porc est très présent. L'ajout d'un peu de bouillon de poulet apporte une autre dimension à ce ramen. Vers la fin, le goût du poulet grillé ressort et c'est assez agréable. Les nouilles sont parfaites. Elles sont épaisses, ondulées et offrent une excellente résistance sous la dent. Le flanc de porc est torché ce qui apporte un peu plus de saveur.

Vraiment, depuis quelque temps, nous avons accès à plusieurs bons endroits à ramen. Pour ceux qui raffolent de ce plat, le moment pour en profiter est maintenant et ceux du Kinton sont vraiment excellents.

Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

Kinton
1211 Rue Bishop