+ Toutes les playlists

Victime de la porn: un tout nouveau pénis

Crédit photo : Johana Laurençon
Victime de la porn: un tout nouveau pénis

Un homme s’est fait transplanter un nouveau pénis!
 
Non, ça ne lui en faisait pas deux. (Moi aussi, ça m’a déçu.) Il avait perdu son premier à cause d’un cancer. Quelle histoire, quand même. Le rendez-vous chez le doc devait être difficile…
  • Monsieur, vous avez le cancer.
  • ARGH! 
  • Et ce n’est pas tout.
  • NON!?
  • On devra aussi vous enlever le pénis.
  • BEN LÀ!!!
Ouf! Pas une belle journée pour Monsieur Caps Lock. Ça doit être horrible. Comment t’annonces ça à ta femme? « Bébé, t’sais quand on s’est mariés "pour le meilleur et pour le pire", qu’est-ce que t’avais en tête pour le pire? »
 
Par chance, vive la science! Même si se faire greffer le zouiz d’un cadavre, ça fait un peu Frankenstein. (Frankgrainestein?) Je me demande si notre eunuque avait un grand choix de sélection ou si l’offre était à prendre ou à laisser. Ça doit être chien quand on te propose un mini pénis tout tordu. Tu te sens mal de chialer, mais en même temps, tu dois avoir l’impression de te faire troller.
 
« Come on, gang! Me niaisez-vous? Est-ce que je peux au moins voir ce que ça donne en érection? Peut-être qu’il lui reste des dick pics sur son cell. »
 
En même temps, si tu lui offres une schlong de luxe comme celle de Manuel Ferrara (tu googleras ça), tu risques de créer un mouvement épeurant. Tous les « graine-insatisfaits » vont commencer à s’arracher le pénis en espérant décrocher le gros lot. Ça va créer un marché noir du pénis qui va stresser tous les bien-amanchés. Se faire voler un rein, c’est pas si pire, mais une queue de feu? T’en as juste une. Si t’es chanceux.
 
Ça doit tellement être dur de se pogner des chicks quand t’as perdu ton pénis. Ta langue ou tes mains ont besoin d’être spectaculaires! En plus, les femmes aiment souvent les gars confiants. Comment tu fais pour être confiant quand tu n’as plus de pénis? Juste l’achat du strap-on, ça doit être tough sur l’égo.
 
Ou peut-être que c’est l’inverse. Peut-être que ça te simplifie la vie à mort. Genre que t’arrêtes de courir après des folles toxiques qui sont juste fortes au lit et tu te mets à privilégier les bonnes personnes saines qui possèdent des vraies âmes cool. (Et qui frenchent VRAIMENT bien.)
 
Il reste que, même si t’es zen avec ta situation de pénis zéro, quand on t’annonce qu’on va enfin pouvoir te raccommoder une nouvelle graine, ça doit être le party en bâtard!
 
La toute première pénétration de ta toute première baise avec ton tout nouveau pénis doit être quelque chose. Déjà, la première pénétration d’une baise, c’est souvent le moment le plus fort et le feeling le plus spécial. Quand tu revis cette douce sensation que tu ne pensais plus jamais revivre de ta vie, ça doit tellement faire de bien!
 
(Si rien ne déchire.)
 
La porn, ça nous fait souvent rêver d’avoir un meilleur corps, mais ce genre d’histoire de pénis perdu, ça nous rappelle que même si tu n’as pas (ou que ton homme n’a pas) l’ultime queue de pornstar, c’est quand même mieux que rien. Vraiment beaucoup mieux que rien.