+ Toutes les playlists

Les 43 meilleurs shows à voir à Montréal en mai

Crédit photo : Facebook
Les 43 meilleurs shows à voir à Montréal en mai
On a la chance de vivre dans une métropole où l'on peut voir un bon show chaque soir de la semaine, aussi bien en profiter! On vous propose ce mois-ci des choix assez variés, du death metal au reggae, du disco au techno, du rock au folk.

On se gâte et on commence avec la présence de Tiken Jah Fakoly qui sera de passage au Métropolis ce vendredi 6 dans le cadre du Festival Nuit d'Afrique.

Une autre légende du reggae et du dub, le jamaicain Lee Scratch Perry, sera au Club Soda le 13.

En hip-hop, la formation locale The Posterz, qui font beaucoup de bruit au Canada anglais, seront de passage au Belmont le 13, et le fier Royce 5'9 sera au même endroit le lendemain avec Doug Crawford.
 

Côté rock, les légendaires The Gruesomes passent au Club Soda le 6 dans le cadre du festival Anachronik; le groupe de Winnipeg Royal Canoe passent à La Vitrola le même soir avec Hannah Epperson; les Black Lips sont au Club Soda le 7; et Slingshot Dakota, groupe punk de Pennsylvanie, passent au Quai des Brumes le 8.

On aime beaucoup les Crystal Fighters, formation d'Espagne qui donne dans l'électro-pop sympathique, et ça tombe bien, car ils seront à l'Astral le 9.
 

Le même soir, les californiens de La Sera passent à la Casa del Popolo, et Big Black Delta sont au Ritz PDB.

Cage the Elephant, dont une pièce est utilisée dans le générique d'ouverture de la série Lucifer, seront au Centre Bell le 10.
 

Les Montréalais de Land of Talk se paient le Théâtre Fairmount en compagnie de Little Scream le mercredi 11, les expérimenteurs de Atsuko Chiba passent au Loft Matahari le 12, et les très pesants Cryptopsy feront vibrer le Petit Campus le vendredi 13, avec des grondements vocaux et des invités tels que Teramobil et Vengeful.

Le 14, les High Dials seront au Loft Matahari avec IDALG et Technical Kidman dans le cadre du tout nouveau festival Distortion; l'envoûtante Chelsea Wolfe passera par le Théâtre Fairmount le 16; et les locaux de Islands lancent un album très attentu au Ritz PDB le 19.
 

Les Sainte Catherines, mythique formation punk montréalaise qui a tiré sa révérence en 2012, sont de retour le temps d'un soir pour le Pouzza Fest, et puisque c'est aussi le 10e anniversaire de leur très classique album Dancing for Decadence, ils le joueront entièrement. Ils seront accompagnés des Suicide Machines, et ça se passe aux Foufounes Électriques le 21.
 

Les New-Yorkais de Adult Mom passent au Divan Orange le 22, tandis que Courtney Barnett se tape le Métropolis le 29, et que dans la même salle, le lendemain, les mélodieux suédois de Miike Snow viendront orchestrer un pas pire party.
 

En électronique, nous avons un très gros mois. Clarian passe au Datcha le 6, et Doctor Dru sera au Newspeak le lendemain. Toujours le 7, le planant Hunter/Game sera de passage au Stereobar, et I Love Neon célèbrent leur 18e anniversaire (enfin majeurs!) avec style, avec Danger et Vitalic au Théâtre Fairmount.
 

Les cérébraux et fort habiles Âme sont au Stereobar le 8, et le britanique Floating Points, découvert il y a quelques années au festival Mutek, offrira un concert texturé et intime au Centre Phi le 11.
 

Le 12 au Salon Daomé, le funky duo Livio & Roby viendront célébrer le 8e anniversaire du collectif 13% avec son fondateur Ostrich. Un autre collectif local de très bon goût, Bolting Bits, souffle deux bougies au Bleury le 13, avec comme invité le flamboyant Francis Inferno Orchestra. Le 14, le duo berlinois Adana Twins seront au Stereobar.

ZHU, dont le hit Faded a déferlé sur toutes les pistes de danse qui se respectent l'été dernier, sera au New City Gas le 17.
 

Le duo Breakbot, signé par l'étiquette parisienne Ed Banger, sera au Théâtre Fairmount le 18 pour une soirée de grand bonheur sonore.
 

Kaytranada se tape le Métropolis le 19, Moderat passent dans la même salle le lendemain, et le même soir au New City Gas, le duo d'ours joyeux andhim passent par le party de terrasse DSTRKT.

Le 21, au Newspeak, le soulful The Black Madonna présidera sur un party de danse disco bien senti, tandis que du côté du Stereobar, Steve Bug, le fondateur de la prestigieuse étiquette allemande Poker Flat, s'occupera des festivités musicales du début à la fin.
 

Montréal nous prépare un gros dimanche 22 pour préparer la fête de la reine: du côté du Stereo, le fort talentueux et jazzy Henrik Schwarz performera live aux petites heures, et pour les gens aux préférences légèrement moins nocturnes, le Piknic Électronik sera inauguré au Parc Jean-Drapeau, et parmi les nombreux invités intéressants, on remarque surtout KiNK, qui nous ensorcelle fréquemment avec ses productions uniques.

Four Tet sera au 2e Piknic le lundi 23, et finalement Ryan Hemsworth passe par l'École Privée le 26.

On souhaite à vos oreilles de faire d'heureuses découvertes!