+ Toutes les playlists

Pierre Lapointe dénonce la « culture du vide » à TLMEP et c’est un gros move!


Grosse soirée médiatique hier. Pendant que notre équipe de NIGHTLIFE.CA était en train de couvrir le gala Artis, il y avait un line-up de fou à Tout le monde en parle. L’un des invités, Pierre Lapointe, n’y a pas été de main morte avec l’univers télévisuel québécois, et franchement, c’est rafraichissant ce genre de discours.
 
Dans un segment qui est partagé partout depuis ce matin, Pierre Lapointe ne se gêne surtout pas pour dénoncer la culture du vedettariat à Radio-Canada. Lorsqu’un invité un peu moins prestigieux est à la télévision, il doit être accompagné par un invité vraiment connu, sinon, les dirigeants de la télévision pensent qu’il n’y aura pas d’intérêt du public. C’est le même type de classement que l’on retrouve au cinéma américain, les artistes se voient attribuer une note de A à C. Pierre Lapointe est un A, car il est vraiment connu et Marie-Pierre Arthur est un C. C'est comme ça que ça fonctionne.
 
La culture du vide, c’est donc le fait de parler simplement de la surface des choses, comme du nouvel album d’un artiste sans s’intéresser à sa démarche artistique. Tiens, une nouvelle émission de décoration dans le chez-soi d’une vedette, ou bien une émission où des artistes sont réunis pour parler de leur vie, tout simplement. Bien que tous les médias participent à cette culture du vide, on pourrait s’attendre à plus de la part de notre télévision d’État.
 
C’est vraiment bien de voir une personnalité québécoise avec la prestance de Pierre Lapointe prendre la parole à ce sujet. Plusieurs artistes vraiment géniaux sont ignorés par les médias populaires et la télévision québécoise, c’est souvent sur le web qu’ils vont se faire connaitre. Le web reste encore une plateforme underground pour le monde de la  télévision et de la radio.
 
Bref, c’est certain que ce genre de prise de parole va faire jaser et c’est très bien comme ça. Après, on se demande pourquoi les jeunes ne sont pas plus intéressés par la télévision québécoise. Il y a certainement des pistes de solution dans ce que Pierre Lapointe a dit.
 
Bravo, Pierre Lapointe.