+ Toutes les playlists

Turo : le Airbnb de la voiture arrive aujourd'hui à Montréal

Crédit photo : Capture d'écran site Turo
Turo : le Airbnb de la voiture arrive aujourd'hui à Montréal

Tu rêves depuis toujours de conduire la voiture de ton crush de secondaire 4? Tu pourrais peut-être finalement réaliser ton rêve grâce au nouveau service de location de voiture Turo lancé aujourd’hui dans trois provinces canadiennes, soit l’Alberta, l’Ontario et le Québec!

Les récents déboires des services web Uber et Airbnb avec la justice canadienne – problèmes de permis pour le premier, et de taxes de vente pour le second – n’ont en effet pas réussi à décourager l’entreprise de partage de voitures de lancer son service au Canada.

Comme le rapporte Radio-Canada, avec sa plateforme semblable à celle bien connue d’Airbnb, Turo s’annonce comme un nouveau joueur important dans l’économie de partage au Canada. Le principe est simple : on entre le lieu et les dates de notre voyage sur la page d’accueil du site internet, pour ensuite se faire présenter un certain nombre de voitures disponibles, ainsi que les propriétaires qui leurs sont associées. À cela s’ajoutent les commentaires des derniers utilisateurs à s’être servi de chaque voiture, ainsi que le profil du propriétaire, montrant par-là que, comme chez Airbnb, Turo compte s’attirer la confiance des usagers par le biais de la mise en relation des clients.

Car, si au commencement de l’entreprise, le PDG André Haddad s’est buté à plusieurs sceptiques, c’est bien parce que l’idée de louer sa voiture à un étranger peut en rebuter plusieurs. Et pourtant, depuis son lancement en terre américaine, en 2009, le service a fourni plus d’un million d’heures de location, grâce entre autres à un système minutieux d’identification des usagers.

Les prix peuvent évidemment varier d’un endroit et d’un modèle à l’autre (c’est le temps de découvrir les marques de luxes que tu veux demander à ton chum millionnaire), mais demeurent tout de même, d’après Turo, moins dispendieux que les services de location traditionnels. Avec ses 20 millions de voitures, le Canada semblait d’ailleurs tout désigné pour l’expansion du service américain.

Après les appartements et les voitures, ne resterait plus qu’à se partir une compagnie de partage de linge pour boucler la boucle!