+ Toutes les playlists

Des moutons vont brouter le gazon du parc du Pélican cet été

Crédit photo : Fabienne Legault
Des moutons vont brouter le gazon du parc du Pélican cet été

Rosemontois et Rosemontoises, ne faites pas le saut, 14 moutons remplaceront les tondeuses au parc du Pélican dans le Vieux-Rosemont cet été.

Te souviens-tu du projet Biquette à Montréal qui était censé voir le jour l’été dernier, mais qui avait été reporté d’un an en raison d’insuffisance de fond? Eh bien, cet été est la bonne selon un article paru dans le journal Métro ce matin.

Dès le mois de juillet, 14 agneaux et agnelles de la Ferme gastronomique chez Anouck vont débarquer en ville. En entrevue avec le Métro, la responsable du projet Biquette à Montréal, Marie-Ève Julien-Denis mentionne que le financement va bien et qu’il ne reste qu’à réussir la campagne de sociofinancement. Cette dernière sera lancée dès le mois de mai sur une nouvelle plate-forme locale nommée La Ruche.

Les sous qui seront amassés lors de la campagne serviront entre autres à la construction d’un enclos mobile pour ces moutons ainsi que pour des ateliers d’éducation populaire, car le projet Biquette à Montréal désire également éduquer et égayer le quartier. Ceux et celles qui participeront à la campagne de sociofinancement pourraient possiblement recevoir en échange du compost de moutons. C’est ce que proposent pour l’instant les promoteurs.


Des perchaudes pour tenir compagnie aux moutons?

En plus des agneaux et agnelles, l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie pourrait également recevoir la compagnie de poissons. Toujours selon le même article, le projet ÉAU (Écosystèmes alimentaires urbains) présentera son idée de ferme urbaine dans des conteneurs où la croissance des plantations de fruits et légumes sera possible grâce à l’eau d’un bassin de perchaudes (eau riche en micro et macro-nutriments). Bref, pour bien comprendre le fonctionnement, on t’invite à visiter les deux conteneurs qui seront installés à la place Shamrock dès le mois de mai.
Crédit photo: ÉAU page Facebook 

On peut dire que l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie a le vent dans les voiles en ce qui concerne les projets d’agriculture urbaine depuis que le maire Croteau a assoupli la réglementation à ce sujet. On espère que d’autres arrondissements suivront l’exemple dans les années à venir.