+ Toutes les playlists

Une vidéo filmée clandestinement dans le métro inquiète et déclenche une enquête du SPVM

Crédit photo : Capture d'écran Youtube
Une vidéo filmée clandestinement dans le métro inquiète et déclenche une enquête du SPVM
Tournée clandestinement dans le métro de Montréal, une vidéo devenue virale fera l’objet d’une enquête par le SPVM.

Après les attentats dans le métro de Bruxelles, la vidéo intitulée « Lowest Point in Montreal » pose des questions quant à la sécurité du métro de Montréal, selon un article de La Presse. Après l’écoute de la vidéo, on peut effectivement supposer qu’il est assez facile de s’introduire dans un tunnel de métro, malgré les nombreuses caméras de surveillances, policiers et agents de la STM qui en assure la sécurité. Le métro de Montréal est pourtant l’un des réseaux les plus sécuritaires au monde, affirme Carole Lalonde, chef de section du métro pour le SPVM, dans une entrevue accordée au Journal de Montréal

Vu plus de 63 000 fois sur YouTube seulement, l’enregistrement clandestin aurait été tourné sur les heures d’ouverture du métro!
 
Crédit : Capture d'écran vidéo Youtube
 
On peut y voir trois individus dans un tunnel du métro, mais aussi dans les wagons et même dans la cabine réservée aux conducteurs. On aperçoit d'ailleurs l'un des individus se faire repérer par un employé de la STM au moment où il se trouve dans une cabine conducteur. Il réagit rapidement en barrant la porte et s'enfuit sans difficulté apparente.

La plupart des intrusions dans les tunnels de métro sont faites par les personnes avec des problèmes de santé mentale ou qui tentent de retrouver des objets perdus sur les rails, relate l'article de La Presse. À ce titre, la dernière intrusion sort du lot : non seulement les individus étaient conscients de leurs actes, mais ils les ont documentés en vidéo et en photo!
 

Les fauteurs de trouble risquent plusieurs centaines de dollars d'amende (une amende de 150 $ à 500 $ est prévue pour les personnes qui s'introduisent dans les lieux réservés au personnel de la STM) et des accusations criminelles. À suivre...