+ Toutes les playlists

Marusan: cuisine japonaise rapide au centre-ville

La cuisine japonaise connait un petit boom à Montréal. Oui, le sushi fait partie de la gastronomie montréalaise depuis longtemps, mais le reste de la cuisine japonaise, un peu moins. On a vu récemment l'émergence d'izakayas (tapas japonais) et de restaurants de ramen. À ceci, on peut ajouter le donburi et très prochainement les bentos. C'est l'essentiel du resto Marusan.

La place est petite et faite sur le long. Le design, par la firme Architecture Synthèse, est très épuré, mais très bien fait. Le chef Hachi du restaurant Thazard aide présentement à l'élaboration du menu.

L’accent est sur les plats rapides pour le lunch. Il y a une section prêt à apporter qui contient des sushis et des salades. La section chaude se concentre présentement sur les donburis et une version plat des donburis. Un donburi consiste en une bonne portion de riz sur laquelle on dépose un ingrédient de notre choix. Au moment de notre passage, il y avait quatre choix : poulet teriyaki, poulet frit, crevette tempura et légumes tempura. La version plat ajoute une salade au tout.


Nous avons débuté avec le donburi de poulet frit. Le karaage (poulet frit version japonaise) est pour moi LE meilleur fastfood japonais. Ici, il est légèrement pané, bien assaisonné et servi sur du riz avec une sauce soja légèrement sucrée. Notre plat est arrivé avec un petit problème technique : le poulet n'était pas assez cuit… Les erreurs font partie de tout restaurant, encore plus lorsque celui-ci vient d'ouvrir. Le restaurant a rapidement corrigé le tir et nous a donné du poulet parfaitement cuit. L'erreur d'un poulet sous-cuit est importante, mais la façon de corriger l'erreur l’est encore plus et cela a bien été fait. Le propriétaire Hideyuki était sur place et nous a assuré que cela ne se reproduirait plus. Tout ce qui manquait à ce plat était une sauce pour le poulet. Plusieurs endroits agrémentent le poulet d'une mayonnaise assaisonnée, ce qui aurait ajouté un petit kick au plat.


Le plat de crevette tempura est comme il se doit. La crevette est parfaitement cuite et la panure est croustillante à souhait. La sauce aide à ajouter un élément salé. La vinaigrette de miso, gingembre et échalotes servie sur la salade s'agence très bien avec le goût de la crevette. Un bon plat.


 
La soupe udon avec crevette tempura était très bonne. Le bouillon à base de flocons de bonite (dashi), mirin et sauce soja était à la fois sucré et salé. Un très beau bouillon tout en finesse pour accompagner des grosses nouilles udon qui avaient juste assez de résistance en bouche. En trempant les crevettes dans le bouillon entre chaque bouchée, nous obtenons un beau complément de saveur.

Les prix sont doux : 8,45 $ pour un donburi ou une soupe udon et 10,95 $ pour la version plat. L’offre est axée sur la rapidité, idéal pour les gens qui travaillent dans le coin et qui recherchent quelque chose de bon et pas cher sans perdre deux heures pour dîner. Bientôt, des boîtes bento froides seront offertes. Parfait pour un petit dîner assis au soleil dans le parc au square Victoria. On m’indique aussi que le chef Hachi travaille à l’élaboration du menu izakaya. Le resto devrait offrir d’ici trois mois un menu de soir de style tapas japonais. Le tout sera accompagné de saké et de bière.
 
Crédit photo: Stéphane Lajeunesse

Marusan
401 Notre-Dame Ouest, Montréal