+ Toutes les playlists

10 films à voir au cinéma en mars

Crédit photo : Capture d'écran Youtube
10 films à voir au cinéma en mars
 
Mars et l’arrivée d’un printemps qui, on a l’impression, va se faire les deux pieds bien enfoncés dans la neige. Du cinéma en masse pour éteindre ou caresser tes blues hivernaux. Le fameux Batman vs Superman. Du cinéma qui fait dans l’introspection. Un voyage hypnotique en Amazonie. Chet Baker version réhabilitation après avoir touché le fond. Pour ne pas être transformé en animal, l’amour à tout prix. Des mondes impossibles tout près de la réalité. Un monde en apocalypse. Voici nos suggestions du mois pour te permettre de penser à tout sauf au présent : 


Boris sans Béatrice

Film existentialiste qui puise du côté de la tragédie grecque. Le dernier film du réalisateur à la signature marquée, Denis Côté (Les États Nordiques, Bestiaires). Boris (James Hyndman - Rumeurs) et Béatrice (Simone-Élise Girard - Erased), un couple de bourgeois de la droite qui habite notre Québec. Une enfant, fruit de leur amour, exprime ses oppositions en clamant son penchant pour une politique de gauche. La maladie frappe Béatrice, la sale dépression. Boris dans l’interrogation croisera dans un instant de vision, un étranger (le grand Denis Lavant - Holy Motors). L’étranger lui révèlera connaître les sources du mal de sa douce. Le trouble d’une remise en perspective de soi prend possession de la pensée de Boris. Denis Côté fait dans un cinéma d’auteur, créer un cinéma qui revendique et bouscule les idées préconçues du mainstream sans se rendre inaccessible pour autant. Boris sans Béatrice s’ancre dans une suite logique de son processus de création. 4 mars


 
Born To Be Blue 

Le réalisateur canadien Robert Budreau (The Deaths of Chet Baker) s’intéresse à Chet Baker. Sa musique jazz qui joue en toile de fond. Les portes obscures s’ouvrent sur un homme, musicien, au talent énorme, empoisonné par sa consommation excessive d’héroïne. Un Baker en prison des suites d’une bagarre trop violente qui le laisse dentition abîmée. Un producteur opportun qui tente de l’enrôler pour tourner le film de sa vie. Une rééducation du musicien à cause de sa mâchoire gâchée. Les amours compliqués, mais passionnés. Ethan Hawke (Boyhood) au sommet de son art pour personnifier l’homme troublé. 11 mars


 
L’Étreinte du Serpent 

Un périple colombien en plein coeur de l’Amazonie pour un voyage hors du commun au tracé humaniste dirigé par Ciro Guerra. Filmé en deux temps dans une esthétique en noir et blanc. Un premier arrêt, début 1900. L’explorateur botaniste Theodor à la recherche d’une plante, la yakruna, pour le guérir de son mal. La rencontre avec Karamakate. Karamakate agira en guide. Homme d’une tribu sauvage aux souvenirs effacés par le passage brutal de l’homme blanc. Quelque vingt années ont passé. Un jeune apprenti suit les traces de Theodor et retrouvera plus vieux Karamakate. Film qui puise son inspiration dans les écrits laissés par les scientifiques explorateurs Theodore Koch-Grünberg et Richard Evans. 11 mars


 
10 Cloverfield Lane 

10 Cloverfield Lane quoi? La bande-annonce comme seul indice. Histoire à peine révélée, le marketing du film joue sur le mystère de son propos pour alimenter nos attentes. Certains parlent d’une suite à Cloverfield réalisé en 2008 par Matt Reeves. Espérons un deuxième volet aussi réussi. Premier film pour Dan Trachtenberg mettant en vedette Mary Elizabeth Winstead (Final Destination 3), John Goodman (The Big Lebowski), John Gallagher Jr (Short Term 12). 11 mars


 
Cemetery of Splendour 

Cinéma envoûtant qui se subit comme se vit un rêve, les films de Apichatpong Weerasethakul (Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives) agissent avec force. Un mal inconnu attaque la santé des soldats. Ils se retrouvent plongés dans un sommeil duquel ils ne peuvent se réveiller. Un hôpital de secours les accueille. Itt y travaille avec une infirmière aux surprenants pouvoirs de médium qui entre en contact avec le monde des endormis. Une apparition de l’au-delà révèlera un mystère hanté, le lieu ayant été occupé pour y enterrer les rois. Création d’un monde où les univers parallèles des morts et des vivants se côtoient et s’influencent. Fable métaphorique des beaux au bois dormant dans une Thaïlande, pays au gouvernement renversé par la junte militaire et toute l’aliénation qui en découlent. 18 mars


 
Midnight Special 

Un enfant au pouvoir surnaturel (Jaeden Lieberher) et un père (Michael Shannon - Take Shelter) qui le prend en fuite pour éloigner la menace de son enfant. La force du petit interpelle les grands. Une secte voit en lui l’incarnation d’un être suprême, des scientifiques veulent percer le mystère de l’ampleur de ses pouvoirs  - qui pourraient les amener à communiquer avec le troisième type. Une grande force vient avec de grandes responsabilités et ne laisse pas celui qui la détient indemne. Jeff Nichols fait dans cette science-fiction des années 80 version Spielberg, Carpenter. Le réalisateur avait séduit avec Take Shelter et Mud. La hâte de voir son Midnight Special est là. S’ajoute à son casting Kristen Dunst (Melancholia), Adam Driver (Girls), Joel Edgerton (Warrior). 18 mars


 
Knight of Cups 

La beauté esthétique des films de Terrence Malick (The Tree of Life, The Thin Red Line) en glamorama. Sa dernière réalisation met en scène Christian Bale (The Dark Knight) dans la peau d’un scénariste à comédie en plein Hollywood. Voyage au coeur de la ville des rêves et des déceptions. Rick (Bale) n’est plus heureux de sa vie. Excès de tous les genres. Rick se lance dans le vide pour déambuler lentement au rythme de ses rencontres que provoque la nuit. L’introspection de soi comme moyen de se libérer de son tout. Malick se fout de la logique narrative et use de cette liberté pour composer un cinéma poétique. Du beau, du beau et encore du beau. Y participent Cate Blanchet (Carol), Nathalie Portman (Black Swan), Teresa Palmer (Warm Bodies), Freida Pinto (Slumdog Millionaire), Antonio Banderas (The Mask of Zorro). 18 mars


 
Only Yesterday 

Film de 1991 qui se mérite une première sortie en sol nord-américain. Du réalisateur Isao Takahat  (The Tale of the Princess Kaguya et Castle in the Sky), arrive le récit de Taeko, 27 ans. Une sortie de Tokyo l’amène dans un voyage où elle rencontrera le fermier Toshio. Retour sur les souvenirs de sa vie de jeune fille. Repenser à ses premières règles, à l’autorité un peu trop affirmée du paternel, les échecs et les joies de son parcours amoureux. Chef d’œuvre déjà confirmé, la maison des studios Ghibli arrive avec une version anglaise doublée par Daisy Ridley (Star Wars : Episode VII) et Dev Patel (Slumdog Millionaire). 18 mars


 
Batman vs Superman : Dawn of Justice 

Ça se passe, Ben Aflleck (Gigli) en Batman. Les aventures de Superman (Henry Cavill) se continuent un peu après là où Man of Steel et la bataille avec Zod nous avaient laissés. Superman se retrouve avec un procès de coller au cul après les dommages causés à la cité Métropolis. Batman arrive avec un coeur blessé et une folle envie de se venger. La destruction de Métropolis par Superman aura eu raison de la vie de certains de ses amis. À travers tout ça Lex Luthor (Jesse Eisenberg) établit ses plans de méchants et Wonderman (Gal Gadot - Fast & Fuirons) fera un retour attendu sur grand écran. Toujours Zach Snyder (Man of Steal) aux commandes de la réalisation. 25 mars


 
The Lobster 

La recherche impossible de l’amour version surréelle dirigée par Yorgos Lanthimos. L’absurde conte d’un futur proche sur une nation obligée à s’accomplir en couple sous peine d’être transformé en un animal de son choix. Colin Farrel (In Bruges) emprisonné pour son crime d’être célibataire, il devra en 45 jours trouver l’amour. Étape par étape il travaillera à se commettre. Changement brutal pour notre protagoniste, une fuite le libère de son destin tragique à en devenir. Une société secrète de célibataires habite en marge. Avec Canines et Alps, Lanthimos nous a déjà montré qu’il se fout un peu du concret et se balade dans un imaginaire qu’il se construit où le rire se fait souvent jaune. Avec Rachel Weiz (The Mummy), John C. Reilly (We Need to Talk About Kevin), Léa Seydoux (Spectre), Ben Whisaw (Skyfall). 25 mars