+ Toutes les playlists

Ichigo Ichie: nouveau izakaya sur le plateau

Crédit photo : Stéphane Lajeunesse
Ichigo Ichie: nouveau izakaya sur le plateau
Apprendre que l'équipe derrière le Imadake ouvre un izakaya sur le plateau, c'est le genre de nouvelle que j'aime! Un izakaya, c'est un gastropub version japonaise. On offre une large variété de petits plats pour accompagner ses consommations alcoolisées. Pas super évident à trouver, le resto est un peu caché et l'entrée sur Rachel est assez discrète. Trouvez la lanterne et vous trouverez le resto ! Par la suite, on passe par une section plus bar avant d'accéder à une vaste salle à manger.

Avec une multitude de choix divisés en entrées froides ou chaudes, plats chauds ou froids, grillades et desserts, le menu est assez imposant ! Nous avons décidé de suivre les recommandations de Cécile, notre serveuse pour la sélection des spécialités du chef.

Le canard au yuzu nous arrive dans une verrine remplie de fumée. On ouvre la verrine devant nous pour laisser sortir la fumée. Le goût fumé est très présent. Les oignons verts sont grillés et ont un goût bien prononcé de brulé. Le poivre yuzu sur le côté est très pognant à la gorge, il faut user de parcimonie dans le dosage ! Le canard est légèrement trop dur pour moi, mais bon plat dans l'ensemble.

Le plat de buta bo kakuni: flanc de porc braisé à la japonaise, brocoli chinois, demi oeuf. La sauce est sucrée et salée. Le goût me fait penser à la sauce à spear ribs mais meilleure. Le porc est très tendre et assez gras. La bouchée parfaite est quand on prend un peu des trois ingrédients. Très bien réussi !

Le zuke don: bol de riz avec sashimi de saumon mariné et avocat garni de sésame, algues et oignons verts. Le saumon est légèrement mariné, juste un peu vinaigré. Bon plat, mais sans plus pour moi.

La morue noire grillée au yuzu et miso servi avec épinard mariné. La morue est hyper tendre et elle fond en bouche, cuisson parfaite ! Le goût du yuzu est très léger. C'est surtout le goût du miso qui se démarque, mais celui-ci est bien dosé. L'épinard est très légèrement vinaigré ce qui apporte une belle acidité au plat. Succulent !

Tout bon izakaya se doit d'avoir un karaage et celui-ci est digne de mention ! La friture du poulet est faite de farine, de sel et de poivre. Du moins, c'est tout ce dont le chef était prêt à nous donner comme information. La panure est parfaitement croustillante et la mayonnaise au wasabi apporte un beau côté piquant au plat. À consommer sans retenue !

Le plat de age nikujyaga : boulettes de pommes de terre frites fourrées au ragout de bœuf. Les boulettes sont servies dans un dashi, un bouillon à base de bonite, de kombu et d'autres algues. La texture des boulettes est entre ferme, molle et un peu spongieuse. Très particulier comme texture, mais ça fonctionne très bien ! Le dashi est léger et fragrant avec beaucoup de saveur umami. Le ragoût à l'intérieur est savoureux et légèrement sucré. C'est le plat de la soirée selon moi.

Le plat de negi-pon : takoyaki (boules de pieuvre), oignons verts, sauce ponzu et mayonnaise. La texture est vraiment molle voir pâteuse. C'est assez salé et surtout, le ponzu est trop présent.

Il y a quelques répétitions au niveau des garnitures et assaisonnements des plats que nous avons mangés. Les oignons verts et le yuzu semblaient omniprésents. Ceci est surement dû à la sélection des plats. Le restaurant est encore en rodage et ceci est bien indiqué sur la page facebook. Nul doute que le chef Mineho a le talent requis pour faire de ce izakaya, un des meilleurs à Montréal. J'y retourne assurément.


Ichigo ichie
360 Rachel est
514-282-0009
crédit photo: Stéphane Lajeunesse