+ Toutes les playlists

10 festivals électroniques qui te donneront envie de voyager

Crédit photo : Johana Laurençon
10 festivals électroniques qui te donneront envie de voyager

La notion de tourisme musical ne date pas d’hier, mais depuis quelques années, avec la multiplication presque abusive des festivals de musique électronique à travers le monde, elle a pris tout son sens. Il existe autant de façons de voyager que de destinations possibles, et se réserver une semaine de vacances pour assister à un festival est devenu presque aussi fréquent qu’aller dans un tout-inclus. Voici quelques idées rafraîchissantes pour les voyageurs aventureux aux oreilles fines.

 
Mutek.Es
Le prestigieux festival montréalais a maintenant des ramifications internationales au Mexique et en Espagne, pour le plus grand plaisir des globe-trotters de la techno intelligente. Installé à Barcelone depuis 2011, Mutek ne change pas sa formule gagnante : une programmation qui ose, pleine de découvertes, avec une dose modérée de party. Le climat plus accueillant de cette édition latine est certes un facteur assez séduisant. On pourra cette année y entendre les Canadiens Deadbeat et Kara-Lis Coverdale, ainsi que des projets stimulants tels que VILOD (Villalobos + Loderbauer) ou Reagenz, une nouvelle aventure de Move D.
Du 2 au 5 mars
 
 
Horizon
Voilà une idée très originale : coupler centre de ski et festival de musique électronique. La station de Bansko, en Bulgarie, accueille chaque année son lot de fêtards sportifs qui dévalent ses quelques 70 kilomètres de pentes avant d’aller festoyer au son de DJs de renom tels que Âme, Session Victim, KiNK et John Talabot. La vue que procurent aux fêtards la plupart des « salles » est bien entendu spectaculaire, du bar de chalet à l’hôtel secret abandonné au cœur d’une forêt.
Du 12 au 17 mars
 
 
Snowbombing
Dans le même ordre d’idée, mais en Autriche cette fois-ci, la station de Mayrhofen se transforme pendant une semaine en paradis hivernal où on alterne ski, spa et party. Avec des têtes d’affiche comme The Prodigy, Jamie Jones et Sven Vath, on se rend bien compte qu’on ne badine pas avec le bon goût. On pourra aussi y entendre l’acteur Idris Elba, qui s’improvise DJ à l’occasion, et le site du festival nous promet un « sky high igloo » et une forêt enchantée comme emplacements festifs, entre autres.
Du 4 au 9 avril
 

Time Warp AR
Avril en Argentine… c’est déjà une belle image de poésie météorologique. Imaginez avec une édition sud-américaine du réputé festival Time Warp – qui a habituellement lieu à Mannheim, et qui fait aussi un détour par New York depuis 2014 – qui, malgré sa courte durée de seulement un week-end, propose bien entendu la crème de la crème en matière de bookings, dans le cadre enchanteur de Buenos Aires. Dans un décor caverneux gigantesque avec des éclairages stroboscopiques et multicolores, l’immersion est totale. Les artistes de l’édition 2016 n’ont pas encore été annoncés, mais ayez confiance, car l’an dernier on pouvait y entendre, entre autres, Dubfire, Luciano et Dixon.
Du 15 au 16 avril
 
 
Sunwaves
Il y a une scène techno minimale très active en Roumanie, et cet impressionnant festival en sera cette année à sa 19e édition. Tenu sur une plage du nord de la région de Mamaia, dans la ville de Navodari, l’événement attire une foule hétéroclite qui mélange jeunes européens en dérape, intelligentsia musicale et touristes motivés. Les artistes de la prochaine édition n’ont pas encore été annoncés, mais on peut s’attendre à la présence rassurante des membres du collectif Ar :Pi :Ar, ainsi qu’à quelques grosses pointures de l’étiquette M-nus, régie par le Canadien Richie Hawtin.
Du 28 avril au 2 mai
 

Movement
Aussi connue sous l’appellation DEMF (pour Detroit Electronic Music Festival), cette célébration annuelle ayant lieu tout près de chez nous est un incontournable du circuit. Organisé par les promoteurs Paxau avec la bénédiction des autorités municipales et des pionniers de la techno locale, le festival a lieu pendant le Memorial week-end sur un site du centre-ville qui borde la rivière de Détroit, juste en face de Windsor. La crowd très peace & love est répartie sur quatre scènes et danse avec une vue époustouflante sur la ville. Chaque année au dévoilement de la programmation, plusieurs exclamations d’incrédulité se font entendre à travers le monde, et le festival célèbre cette année son 10e anniversaire, avec entre autres Kraftwerk et un nouveau projet de Juan Atkins et Moritz von Oswald, Borderland.
Du 28 au 30 mai

 

Supynes
Ce festival plus confidentiel, qui existe depuis onze ans, est tenu en nature, dans un parc national près de Vilnius, en Lithuanie. Davantage intéressés par l’audace et l’expérimentation que par le dévissage de têtes et l’EDM, ses organisateurs font chaque année une sélection rigoureuse de ce qui se fait de plus inusité, autant en musique qu’en multimédia. L’an dernier, l’affiche proposait des têtes d’affiche de l’étiquette Ostgut Ton, ce qui donne une assez bonne idée de quoi espérer en juin prochain.
Du 21 au 24 juin
 

Dekmantel
Ce festival hollandais, ayant lieu en plein air près d’Amsterdam, a commencé un peu comme notre Piknic Électronik : un groupe d’amis organisant des petits événements, qui ont rapidement pris une ampleur insoupçonnée. Presque dix ans plus tard, on y retrouve la crème de la crème et des milliers d’afficionados font le pèlerinage pour profiter allègrement d’une offre musicale survitaminée. On pouvait l’an dernier y entendre des artistes aussi divers que Joy Orbison, Jeff Mills, Madlib, Shackleton et Motor City Drum Ensemble, et le line-up de cette année devrait être révélé sous peu.
Du 4 au 7 août

 

Dimensions
Faire la fête sur le terrain d’un château-fort en Croatie, ça vous dit? C’est l’expérience que vous offre Dimensions, un impressionnant festival ayant lieu à Punta Christo à la fin de l’été, au bord de la mer Adriatique. Les scènes ont tout pour faire rêver : un fort abandonné, un amphithéâtre romain, une plage, des boat parties… Et on ne se cachera pas qu’avec des artistes tels que Massive Attack, Mood II Swing, Moomin et Kyle Hall, entre autres, il serait difficile de ne pas être séduit.
Du 25 au 28 août
 

BPM
Ayant lieu chaque année début janvier au Mexique, à Playa del Carmen, ce festival mis sur pied par des promoteurs de Toronto a récemment pris beaucoup d’ampleur. On y retrouve une forte présence canadienne, autant chez les festivaliers que chez les artistes qui y performent, car y assister demeure une façon très efficace de se remettre du temps des fêtes, et de couper l’hiver en deux. On a pu y entendre le mois dernier des artistes tels que &Me, Pete Tong, John Digweed et Subb-An, ce qui en fait une valeur sûre pour 2017, et une excellente façon de débuter l’année.