+ Toutes les playlists

«Dénommé Gospodin» au Théâtre de Quat’Sous: une pièce drôle et puissante

Crédit photo : Théâtre de Quat’Sous
«Dénommé Gospodin» au Théâtre de Quat’Sous: une pièce drôle et puissante
 
Du 25 janvier au 19 février, le théâtre de Quat’Sous présente Dénommé Gospodin de Philipp Löhle. Une pièce qui mélange humour, résistance et espoir.

 
Peut-on vivre à l’inverse de ce que nous dicte la société? Peut-on, seul contre tous, lutter contre un capitalisme encré dans notre existence au point qu’on ne se rend même plus compte de l’absurdité de nos modes de vie?  Voilà les questions que se pose Gospodin, conscient que notre société ne tourne pas rond.
 
Crédit photo: Yanick Macdonald

La possession, l’argent, le travail sont des aliénations dont il ne veut plus. Son seul désir est désormais d’être libre. Mais comment y parvenir ? Dormir sur la paille ou ne plus se laver ne suffit pas. Aussi, fuir le pays pour vivre dans une ferme en Amazonie serait trop lâche. Non, Gospodin voudrait lutter et défendre ce nouveau mode de vie qu’il apprivoise jour après jour. 

Ne sachant plus comment faire, il court. Il court de toute ses forces à l’inverse de la marche des autres. Il court parce qu’il y a urgence. Il court si vite que personne n’arrive à le suivre. Et, comme dirait Sartre, « l’enfer c’est les autres » ; ses choix de vie ne plaisent pas à tout le monde. Désorientant son entourage, notre anti-héros enchaîne les déceptions sentimentales. Ainsi, famille, femme et amis défilent tour à tour dans son appartement pour tenter de le raisonner plus que de le comprendre. Tous semblent bienveillants ; pourtant, notre dénommé Gaspodin se sent isolé et incompris.

Malgré les doutes qui le submergent, il résistera toujours et « prendra le capitalisme par les couilles ».
 

"Les Lamas aussi ont besoin d’espace" - Gospodin
 
Ludique et vivante, Philipp Löhle nous propose une pièce légère et pointue à la fois avec une mise en scène puissante. En mélangeant humour et questions existentielles, l’auteur allemand rend accessible un sujet complexe et difficile à aborder dans le monde du théâtre. Les comédiens, quant à eux, offrent un jeu époustouflant. À quatre, ils s'emparent de la scène, jouant tour à tour le rôle de narrateurs, amis, mère, femme et autres personnages interprétés avec beaucoup de finesse et de justesse. On sort de la salle à la fois amusé et déconcerté ; bref, ça fait réfléchir!
 
Vous l’aurez compris, on a adoré, alors courez-y!
Du 25 janvier au 19 février 2016
Une production du Théâtre de Quat’Sous